Au MUT 2016, les Phoenix mettent un S à victoireS

30/06/2016

Mutallica_Piou1Hellfest oblige, les Phoenix envoyait leur équipe des Mutallica au tournoi du MUT près d’Angers. Le groupe était managé par Jon. Au chant : Momo et Joël². A la basse Élodie, à la guitare Oliv’ et pour les choeur, car oui ce groupe avait du cœur : Alby, Alex, Hugo, Marco, Mousse, Sylvain et William.

PhoenixMUT2016

L’objectif du week-end : se faire plaisir. Et pour ce faire, les deux tiers du groupe partent repérer la scène de La Possonnière dès le vendredi soir.

En arrivant sur place, c’est plutôt dark. Normal, me direz-vous. A part Élodie, personne n’aperçoit le soleil derrière les nuages. Entre deux saucisses merguez de la welcome, chacun va planter sa tente. Le camping est un peu humide. Au bruit des splash splash que font nos pas sur le terrain gorgé d’eau on arrive enfin à identifier une zone moins spongieuse. Les auspices sont avec nous : sous les arbres, c’est un ballet de chauves-souris qui font des razzias sur les moustiques et juste à côté les trains passent… en faisant un bruit d’enfer !

A 23h57, comme l’avait prédit notre Pythie c’était effectivement le dernier train … avant que le premier de la journée suivante ne passe à 1h23 ! Mais déjà une première victoire : on a le plus grand chapiteau du camping avec notre tente 4 places !!

Samedi 18 juin 2016

Après ce repos bien mérité, les choses sérieuses peuvent commencer.

1er match de poule : les Discos des Mines de Nantes

En dépit des quelques longues pour mettre en jambes Alex et Alby et des grosses défenses d’Hugo et William, nous nous inclinons assez largement 11-5.

Il faut se l’avouer à l’issue de ce match, la douche est un peu froide … et le moral, même s’il n’y est pas encore, prend clairement la direction des chaussettes.

2ème match de poule : les celtiques du Sun

Nous ne sommes clairement pas favoris. Coach Jon nous fait une petite causerie d’avant match pour nous rebooster, sachant que les rencontres face au Sun sont toujours un peu particulières pour lui s’agissant de son ancien club. La visite surprise de notre préparateur physique Ludo nous regonfle aussi, celle de son chien un peu moins qui nous impose un échauffement anaérobie.

Le match démarre très fort : sur un turn, Oliv’ récupère vite le disc et passe à Alex. On ouvre le score sur un point un peu raccroc mais tout est possible. Le Sun reprend alors l’avantage. Il entre dans le cap de la première mi-temps en tête. Avec une petite longueur de retard, nous n’avons rien à perdre. On poursuit notre défense de fer. Élodie est intraitable et bâche sans relâche toute tentative d’intrusion dans notre zone. En attaque, on joue plus safe. Du coup on remonte, on passe devant et on prend le large grâce à Sylvain qui a enfin la main chaude. On entre dans le cap à 7-5. Le premier point est marqué par le Sun. Personne ne parle sur la ligne des Mutallica mais tout le monde sent bien que si on ne marque pas tout de suite, le Sun aura l’avantage psychologique. Alors, sans tergiverser, on les envoie ad patres. Mutallica Phoenix s’impose 8-6.

En bon sportif, nous pouvons du coup mieux savourer les hamburgers-frites de la buvette magique du MUT. Le troisième match sera décisif pour savoir si nous jouerons … ou pas le haut de tableau. Tout est possible et les combinaisons multiples. Le plus simple reste néanmoins de gagner.

3ème match de poule : les Rastas des Petits Pédestres

Sous les rastas nous retrouvons un visage familier : celui de notre secrétaire, Étienne. Mais notre victoire face au Sun nous a littéralement dopés et on ne compte pas se laisser impressionner. Malheureusement Élodie et Sylvain pour cause de blessures ne peuvent plus jouer. Toutefois, leur engagement ne faiblit pas et ils se transforment en formidables groupies.
Nous nous imposons largement en terminant à 13-8 sur un match en total maîtrise ou quasi avec Mousse et Marco en tours inébranlables.

Au final, nous terminons la journée avec deux victoireS et grâce à notre victoire face au Sun, nous les éclipsons définitivement : nous jouerons le haut du tableau. Cerise sur le gâteau, certaines méchantes langues normandes diront que ce fût notre véritable motivation, nous gagnons une heure de sommeil en plus avec cette accession au haut de tableau.

Soirée : festival de victoireS également

Mais la journée n’est pas finie. Les 2 J filent au ravitaillement mousse. Élodie et Momo préparent notre charte graphique… puis c’est atelier collectif peinture.

Première épreuve de la soirée : concours du meilleur cri. Grosse pression sur nos épaules car le tirage au sort nous fait passer en premier. Mais la pression, nous, on aime ça! ET là, on tue d’emblée le concours : après les rifs stridents et après avoir mis le feu à la scène, le jury nous déclare vainqueur haut la main.

MUTALLICA2016

Puis c’est la beer race : là encore nous allons en finale. Faute de photo-finish, il n’y aura pas de vainqueur proclamé mais là encore une grosse performance du six William-Oliv’-Alby-Jon- Momo-Alex et de leurs groupies.

MUTALLICABEER

Enfin au concours Karaoké, les Phoenix brûlent encore les planchent avec leurs Sardines !

Joël² reste en éclaireur pour gagner la soirée mais s’incline après plusieurs passages en bouclent des meilleurs de Chantal Goya qui seront venus à bout de sa résistance.

Dimanche 19 juin 2016

Après une petite grasse mat’, on plie tout et on monte au stade pour enchaîner petit déj’ et premier match.

½ finale face aux Orientaux de Reb’s

Gros match en perspective, les Orientaux finissant premier de leur poule et affichant comme maillot les différentes déclinaisons de leurs qualifs en équipe de France. On fait néanmoins notre match. On s’accroche en défense et on arrive même à placer quelques unes de nos attaques soit en longues soit en jeu court. Au final nous nous inclinons 13-5 avec les honneurs face au futur vainqueur du tournoi.

Petite finale

Pour la petite finale nous retrouvons les Discos de Nantes. En attaque, Paulo le Cheval galope toujours autant et nous fait mal en marquant plusieurs points en longues. En défense, La Tour nous bloque les longues de nos deux artificiers Jon et Marco. Mais on joue bien mieux que la veille. En défense, notre zone leur pose beaucoup de problèmes avec notamment Hugo et William en molosses impitoyables. On l’alterne néanmoins avec des défenses individuelles. En attaque, Momo passe dans le stack pour fluidifier nos relances et on fait quelques beaux dump-swing qui auraient fait rêver Houcine…

On entre dans le Cap à 7-6. Les Discos marquent et tout se jouera à l’Universe. Le dernier point est acharné. Aucune des deux équipes ne veut lâcher l’affaire. Sur une passe de Mousse, Joël² en vieux filou laisse son défenseur lui passer devant afin qu’il bâche le disc … dans les bras d’Alby ! Cette fois-ci c’est la bonne, et nous montons sur la boîte.

Avec ces multiples victoireS, inutile de dire que le retour se fait dans la joie et la bonne humeur, en dépit des bouchons, de la perspective du lundi, de l’angoisse de ne pas avoir de dissolvant chez soi…

Et pour ceux qui douteraient encore, ils n’ont qu’à écouter ce petit live…


Laisser un commentaire

'