Retour DR2 : opération « Stay in »

Samedi 09/02/2019 – 11h54 am. Appel de Chad : le minibus Chevrolet ne démarre pas !

Le transport de 5 sportifs Pious est en péril. Les services de renseignement Pious s’activent pour chercher une solution. Tel un chef de premier ordre, Cap’tain Aurélia décide de soulever la bâche protégeant la peinture rose-vert dégradée toute neuve de son bolide tuné pour emmener ses petits Pious : Anna, Marie, Avrel, Chad, François, Jérôme, Olivier, Tatave et Zim.

En effet, la Cap’tain est folle des belles peintures tuning et a claqué tout son bonus de fin d’année que la banque d’affaires dans laquelle elle travaille lui offre pour ses bonnes performances individuelles dans le rafraîchissement extérieur de sa Clio Sport. Avrel, quant à lui, prend sa modeste voiture de gilet jaune et participe au convoi du groupe malgré quelques problèmes de carburation ou d’injection (à l’heure du résumé, on ne connaît toujours pas la cause de ces désagréments moteur) qui inquiètent l’équipe mais n’ont aucun impact sur son mental. Enfin, de son côté coach Patoche est déjà parti récupérer Zim à la gare du-bout-du-bout-du-monde à bord de la Patochemobile.

Arrivés au gymnase Roux à Nemours, l’ambiance est décontractée. La buvette est installée. Les Pious sont en tenue, et … personne n’a loupé la sortie cette fois !

Il est à noter que les Tsunamis du Loing qui nous reçoivent ont investi dans un service de paiement par CB – ce qui se révèle très pratique à la buvette quand on ne dispose pas de petite monnaie.

1er match contre Ah Ouh Puc 4
Les Pious mettent en place une zone très tactique, trop tactique. Les Puc sont menés 4-0. Les Pious repassent en individuel puis en zone puis en individuel puis le score arrive à 7-5 pour les Pious avant le cap. Les Pious gagnent 10-5. On notera les passes fougueuses de Chad, les fautes de Marie non appelées et le catch en 2 temps de Tatave. 👍

Et soudain vient la rumeur…
Avant le deuxième match contre les Synoptic, Avrel prend connaissance du buzz sur internet et transmet l’information à ses coéquipières. Cap’tain Aurélia, en tant que bonne capitaine, gère le sujet avec philosophie mais Marie perd immédiatement son sang froid et met un coup de boule dans un disque Tsuna ramassé à terre. Les filles de Trifouilly-les-Oies font courir une rumeur sur les réseaux sociaux. Elles écrivent sur Twitter « les mouflettes de Montrouge ne savent pas catcher ». On voit clairement un moyen de déstabiliser nos filles mais l’effet est inverse et galvanise Marie. Affaire à suivre…  On serait sur les pistes d’un fan de Trump.

2ème match contre les Synoptic
Au début collé-serré, chaque pull est le début d’une salsa rythmant alternativement les points d’une équipe à l’autre. Hyper harmonique, c’est mélodieux, c’est le partage. Mais les Pious décident de changer de disque (ouhhh très forte celle-là. Avrel Bloguin, humoriste !) et prennent le large pour atteindre le score recherché : le 10-5 encore et toujours ! 👍
Le deuxième speech de Zim en tant que Cap’tain Spirit fait souffrir notre future note de fair-play. Qu’importe! On n’est pas venus se faire des copains.

Apéro
Discussions, bavardages, saucissons et commérages rythment l’apéritif.
Octave se fixe l’objectif de mettre un rouleau compresseur de chiens ! Jérôme parle de tenter la pyramide humaine afin d’aller chercher des disques à 3 mètres de hauteur. Personne ne comprend plus vraiment rien, mais Octave a tout noté et mis en ligne sur Tatave-ultimate.com.
Olivier a ramené son saucisson fait maison en famille à base de jambon acheté sur le marché. Mais derrière cette charmante histoire familiale se cacherait un terrible secret. Ce saucisson serait fait à base de joueurs du PUC! Info ou intox?

Le dîner

Notre catcheur émérite et néanmoins intendant François a trouvé un petit restaurant Ô forum – pas piqué des hannetons – faisant partie du collège culinaire de France où nous nous sommes tous régalés. Voyage des papilles autour du bœuf confit pendant 10 heures et du magret de colin du Loing. Les desserts étaient tout aussi époustouflants. A ce moment précis de restauration conviviale, François ne le sait pas encore mais il vient de gagner son titre d’intendant à vie. Vive François!

Le moment le plus difficile du week-end : le réveil !

François n’est pas dans son assiette, il boîte. Il a du mal à marcher. Le talon d’Achille de François est… le talon de François. Un vilain Puc lui a marché dessus durant le match. Il s’est détérioré et semble se détacher. La bonne nouvelle c’est qu’Olivier en fera du saucisson.

Dimanche matin 9h45 match contre les Révos
Anna nous a rejoint. Elle est ultra-motivée, en pleine forme comme toujours. Le match commence par une Callahan offerte par Zim sur une passe prétendument pour Marie juste après réception du pull. C’est un peu le cocktail de bienvenue des Pious. C’est cadeau ! De quoi peut-être grappiller quelques points de fair-play… ?
Au début, le match est serré. Les Révos travaillent notre impénétrable zone mais passent par une période trouble. Le combat entre le conscient et l’inconscient, les turpitudes de la métaphysique du disque, le complexe d’Oedisc. Personne ne sait vraiment. L’embrumade est totale, les Pious atteignent les cimes de la victoire et s’envolent au dessus des chaînes rocheuses prenant les courants ascendants du succès. Victoire 8-4. 👍

Match contre les Tsunamis
Nous perdons 8-9 à l’Universe. Certains joueurs se sont démarqués par de belles actions : Chad avec une Callahan donnée aux Tsunamis (décidément le fair-play devrait être pour nous…), Zim pour ses passes nickel à l’adversaire et Tatave qui avait mis ses moufles pour réceptionner le disque qui nous aurait fait gagner. Il faut dire que le match a été très, très intense. Nous avions pourtant bien commencé en menant 4-0. Dans nos têtes de piaf, c’est déjà une victoire car nous ne nous attendions pas à un tel score.
Enfin bref, c’est la vie ma petite dame… Il n’empêche que la gazette locale a élu ce match « match du week-end ».

Last but not least les Zérogênes
Les Zérogênes n’ont pas eu beaucoup de succès durant ce week-end. Nous arrivons donc confiants pour ce match, le plumage gonflé d’une terrible assurance. les Zérogênes encaissent quelques points en début de match. Nous décidons alors de passer en individuel pour faire un peu de cardio. Cela va s’avérer être une erreur. Et plus tard les Zérogênes nous remercieront d’avoir cessé la zone. (Une des rares décisions du coach, qui a été indispensable par ses décisions utiles et décisives). Nous gagnons finalement 11-6. 👍

En conclusion, ce fut un très bon week-end pour les Pious qui assurent le maintien et forment désormais une cohérence de groupe forte dans un environnement hostile subissant les fluctuations des titrisations perpétuelles des clubs et de transactions financières intra-dark-pool basées sur les spéculations du monde impitoyable qui agitent la DR2. L’opération Stay-in a donc fonctionné. Les Pious terminent médaille d’argent de la poule basse. Piou Piou Piou Piou Piou Piou!

« Naturally you didn’t know I was wearing my special Super B long thermal underwear. » (Batman to Mr Freeze – 1966)

Merci à Avrel, auteur de ces lignes. On ne sait pas à quoi il tourne (visiblement c’est fort) mais on sait à quoi il ne tourne pas : l’eau !

Laisser un commentaire