Retour vers le Zeropen

Vous l’attendiez tous, ou plutôt vous ne l’attendiez plus, voici le résumé exceptionnel du ZéroPen !

Le Zéropen a eu lieu cette année à Plaisir le 14 et 15 avril 2018. Une équipe composée d’anciens et nouveaux joueurs a été constituée pour l’occasion et l’évènement a été INCROYABLE.

Première nouvelle étonnante : l’attribution de la couleur du maillot. Cette année,nous avons porté le maillot noir du zéropen, couleur réservée depuis la dernière décennie à l’équipe Jérémie !Le Zéropen s’annonçait déjà très chaud vue l’activité sur les réseaux sociaux (aka le groupe what’s app) des différents membres : première blague arrivée de la part de notre ami Aurélien déjà chaud comme la braise avant le tournoi.

Florilège des blagues annonçant le Zéropen :

Début du tournoi

Deux lignes annoncées le samedi :

  • Ligne ZIM composée d’Anna, Marie, Etienne, Zim et moi
  • Ligne MIKE composée d’Elo, Cyril, Jérôme, Aurélien et… Mike !

Un départ incroyable a eu lieu dès le samedi matin avec un multiplex digne des plus grandes chaînes de télévision nationale sur le tournoi le plus incroyable de l’année.

Samedi : première journée annoncée très tendue. Sur la liste en ce samedi ? Zérogènes et Tsnunamixte.

1er match : Rose aka Amour du disque

Le premier match s’est annoncé directement comme difficile. La défaite a été sévère mais de belles actions individuelles ont pu être observées ! Les Phoenix de Montrouge s’inclinent 13-3 face à l’Amour du disque ! Malgré la mise en place d’une cup audacieuse, l’attaque foudrayante et la rapidité du jeu des roses ont percé la défense mise en place. Nous pouvons noter l’exploit personnel d’Etienne qui, lors d’une attaque monstrueuse, réussit à se défaire de Bernardo lors d’un combat aérien ! Belle performance quand les 20cm qui les séparent auraient donné Bernardo gagnant à 10 contre 1 .

Une question a été posée à Aurélien sur le match, il nous a répondu comme suit :

« Je pense qu’on avait une cup un peu faible .Leur jeu rapide, foudroyant, rapide et éjaculatoire nous a mis à la rue physiquement. Ils sont rapides comme des guépards et leur défense de zone est efficace. »

Ambiance générale :
– La ligne de Mike était plutôt contente du match joué
– La ligne de Zim un peu déçu du déroulement du match

On peut quand même saluer le spirit des roses avec un jeu proposé mêlant créativité, dessin et téléphone arabe !

2e match : orange aka Tsunamixte

Un deuxième match s’en est suivi contre les tsunamixtes. Le match s’enchaîne très rapidement et on se retrouve dominé 7-0. On arrive finalement à remonter à 7-1 avec une construction assez claire à l’aide de flow et de petites passes. Ce point nous remet dans le jeu et nous remontons à 7-4 avec une bonne dose de stamina ! Finalement le match se termine sur 12-5 en faveur des oranges malgré tous les efforts du monde.

Votre humble serviteur a récupéré le témoignage d’un joueur au coeur de l’action aka Etienne :
« Je suis rentré dans le match plus rapidement par rapport à celui d’avant ! L’équipe d’en face avait une contre-attaque rapide et ça était difficile à contrer. Notre premier point a été décisif avec des passes faciles et du flow. Ce point nous a débloqué et on les a bien tenus en défense. »

Cependant, cet avis n’était pas partagé par toutes les lignes, notamment un témoignage anonyme de la ligne Mike :
« J’ai l’impression de ne pas avoir joué. Je suis rentré et ressorti plusieurs fois directement, je suis un peu frustré. Il y avait moins de Flow et de nombreuses Imprécisions techniques. J’ai l’impression d’avoir fait des points un peu téléphonés. On subissait plus qu’on défendait. »

Mais la vraie raison est peut-être dans ce dernier témoignage toujours sous couvert d’anonymat :
« Je ne sais pas pourquoi j’ai l’impression qu’il y avait un traître dans l’équipe. Il faudrait que je revois une photo avec les 2 équipes pour en avoir le coeur net ».

Premier bilan après ces deux premiers matchs en graphique :

 

 

3e match : Positive vibration

On savait dès le début que ça allait être dur ! Ils avaient tout gagné et possédaient une ligne solide physiquement et techniquement ! On s’incline finalement face aux Positive vibration 13-1 . Le match a été individuellement plutôt bon mais les erreurs techniques nous font perdre des disques et notre défense reste encore problématique.

Résultat des courses : de très bonnes phases de jeu, cependant les pertes de disque nous sanctionnent. Malgré une lourde défaite, la motivation de toute l’équipe remonte après ces lourds efforts et la naissance d’automatisme entre joueurs !

Party : Barbecue chez l’organisateur

Nous avons répondu présent à l’invitation des organisateurs pour leur soirée Barbecue ! A noter lors de cette soirée : une course Mike vs fille d’Anna. La légende dit que la vidéo est disponible sur les réseaux sociaux ! Saucisse, Travers de porcs, brochettes ont été au rendez vous ! Tout ce qu’il faut pour terminer une soirée en beauté 😊

Une spéciale dédicace à Aurélien qui a pas hésité à faire péter le « Jack Dan’s » pour l’occasion !

4è match : Team colombienne

Ce quatrième match fut le dernier des poules. La team colombienne présente la veille au barbecue nous a bien réveillés en ce début de dimanche ! Un beau match avec un spirit exceptionnel ! Score ? 9-4 pour les colombiens. On pourra quand même noter une love passe pour Etienne qui transforme l’essai ! Un stack horizontal sur la fin porte ses fruits et nous conforte sur le fait de varier dans nos stratégies d’attaque ! A noter, l’arrivée de Rocket qui renforce l’équipe juste avant d’enchainer avec sa compétition de natation, toujours chaud comme la braise.

5ème match : Frogs

La stratégie maintenant adoptée ? La technique du sous-marin !

– Etape 1 : perdre tous les matchs en poule : FAIT
– Etape 2 : Gagner tous les matchs en classement : IN PROGRESS

Après un match intense, les Phoenix remportent leur premier match 12-7 face aux Frogs. Une défense plus stable et un stack horizontal ont eu raison des frogs ! La remontada du classement est-elle possible ?

Dernier match : Le retour du Tsunami

Pour accéder à la 9e place sur 12, nous affrontons à nouveau les tsuna aka les oranges. Une tension digne d’une montée en division, un public chauffé à bloc, une intensité à son apogée ! Le match a été tout simplement époustouflant ! De notre côté pour la défense : Alternance zone / individuelle. Le changement de force les a un peu désorientés. Coté attaque : Alternance stack vertical / horizontal. Une domination d’abord effectuée par les tsuna suivi d’une remontada extraordinaire de la part des Phoenix. L’universe est atteint, les deux équipes craquent avec des upsides pour Mr Nobody et enfin un joli point construit et une attaque en zone entre les handlers ! Zim catche sur un appel devant, le match est gagné !

Nous finissons ce weekend 9e sur 12 avec un trophée digne des oscars et une joie de l’ulti plus forte que jamais !

Que dire de plus ? Peut-être juste, à l’année prochaine !

Merci à Léo auteur de ces lignes.  -1, vraiment ?

2016 Tsunamixte

TSUNAMIXTE 2016 : A L’ABORDAGE

Après une magnifique 10ème place l’année dernière, le défi était plutôt difficile à relever mais l’enthousiasme était là, enfin le samedi à partir de midi…

Notre poule : SUN, Pirates et Freezg’Up

2016_TsunamixteEquipe

Notre équipe : Aurélia, Élodie, Marie, A2, Antoine, Jon, Kao, Mousse, Patoche et Vivien.

Notre objectif : acheter l’apéro avant le premier match car le frisbee c’est le FUN et éventuellement  terminer dans les 16 premiers.

Premier objectif réalisé avec un grand succès et une maîtrise parfaite, maintenant place au terrain.

1er match : Phoenix / SUN : 6-11 : ah bon ? on a joué contre le SUN ?

Match catastrophique dans tous les domaines et une niaque cachée dans les chaussettes. Un match qui restera en travers de la gorge tout le week-end.
Une petite mise au point avant d’entamer « en courant »… les prochains matchs de manière à ce que l’on puisse prendre plus de plaisir sur le terrain et sauver notre tournoi.

2ème match : Phoenix / Pirates : 9-5 : belle réaction…

Pendant l’échauffement, nous perdons notre seul Mousse pour couler notre adversaire. Mais les Phoenix ont le couteau entre les dents et espèrent pousser les Pirates au bout de la planche. Après avoir sabordé leurs attaques, nous leur infligeons un 9-5. Le trésor est pour nous et l’agressivité est revenue.
Notre corsaire à nous : Patoche et ses coups droits tranchants.

3ème match : Phoenix / Freezg’Up : 6-9 : dommage mais plein de promesses…

Un match que l’on sait difficile avec de très bons joueurs, jeunes, physiques et talentueux. Nous prenons une bonne avance : 4-1 grâce à de bons mouvements offensifs. Les blésois restent surpris, gelés et sans réaction puis après un temps mort, ils se réveillent. Ils remontent au score et le match est serré : 5-6. Finalement nous perdons sur un score sévère, peut-être non mérité mais nous avons quand même fait un bon match face à une équipe invaincue dans cette poule.

Nous terminons donc à égalité de victoires avec le SUN et les Pirates. Malheureusement, avec un goal average « pourri », nous finissons à la 4ème place de la poule. Le deuxième objectif du week-end ne pourra plus être atteint puisque nous jouerons les places de la 25ème à la 32ème.

Rageant ce match contre le SUN…

Place à la soirée : cette élimination prématurée nous laisse beaucoup de temps pour un apéro-karaoké. Nous découvrons enfin la face cachée de Vivien, notre légionnaire de la zone, et sa passion pour la Reine des neiges et Véronika.

2016_Tsunamixte_Soiree

Le thème de la soirée : onze bronze. Patoche élu « seiche de l’année ». Les tubas resteront à jamais imprégnés de l’odeur de bière et la robe d’Aurélia de charcuterie. Marie aura apprécié la tartiflette et Jon : le millésime rouge. Les Phoenix ne gagneront pas cette soirée légère en vêtement mais lourde dans l’estomac.

Dimanche : nous allons donc nous battre pour atteindre cette 25ème place sur 32, pour ne pas être trop ridicule…
Premier raté : 5 joueurs des Phoenix se trompent de gymnase. Ils se retrouvent avec les U14… enfin des joueurs de leur taille…

¼ de finale poule basse : Phoenix / UV : sans forcer…

Nous rentrons très bien dans le match, les Phoenix jouent sérieusement : 3-0.
Puis les UV améliorent leur jeu et nous n’enfonçons pas le clou comme nous aurions pu le faire. Au final : +3 seulement mais les UV sont cramés.

1/2 finale poule basse : Phoenix / Frogs : merci stratégie…

Match serré, les Frogs bondissent partout. Puis : sursaut de Kao pour lancer une défense de zone qui leur coupera les cuisses. L’écart se fait, les Frogs ne reviendront plus, ils en ont trop « mare ».

Finale poule basse : Phoenix / SCU2 : heureux tout de même…

Nous retrouvons notre ami Zim avec les SCU2. On sent la fatigue du week-end mais on trouve les ressources collectives pour aller chercher la victoire. Vivien s’en donne à cœur joie dans la zone.

Pour conclure : 25ème sur 32 malgré 4 victoires et 2 défaites. Une très bonne ambiance dans un tournoi toujours aussi grandiose et merveilleusement organisé.
Rendez-vous l’année prochaine pour remonter au classement et ne pas oublier que le premier match est primordial.

2016TsunamixteEquipeUne

Bravo à tous.

 Merci à A2, auteure de ces lignes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats, certes officiels mais moins sexy ici avec quelques photos par-ci ou par-là

Tom’s Tourney 2015 : un film belge

Synopsis
C’est l’histoire d’un mec…. Non, d’une équipe d’ultimate frisbee « les Phoenix » qui gagne seulement 3 matchs sur 9 et qui réussit à finir 10ème sur 16. En plus, cette équipe finira devant trois équipes contre qui elle aavait perdu. Cette histoire belge, c’est notre histoire…

Toms2015

Une production « Phoenix de Montrouge » avec :

– Kao dans le rôle du Présicoach’taine
– Maxime dans le rôle du fils
– Michael dans le rôle du père
– Mathilde dans le rôle du MVP
– Papito dans le rôle de Popopito
– Jon dans le rôle de Jonny Boom Boom
– Joëljoël dans le rôle de Joël
– Joss dans le rôle du Sniper
– Brama (Frog Disc Section) dans le rôle de Jo l’indien
– Thierry (Budwig) dans le rôle du p’titi suisse
– Jérémy (Raging Bananas) dans le rôle de Bilbo Saquet
– Sullivan (UFO) dans le rôle du Diver borgne
– Fred dans le rôle du zoupeur zupporter
– Zim dans le rôle du narrateur boulet

Avertissement
– Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite
– Aucun animal n’a été maltraité durant cette production

Scène d’ouverture
Après le périple des bouchons parisiens et la pause Quick sur l’autoroute, l’équipe arrive à Bruges. Camping trouvé, tente plantée, les Phoenix décident de se familiariser au lieu et aux coutumes locales. L’endroit est monstrueux : un énorme chapiteau et une dizaine de terrains. Après 2-3 bières (coutume locale) et un briefing du Présicoach’taine, l’équipe rentre pour passer une bonne nuit…

C’est ce qu’ils pensaient….

La nuit fût glaciale…brrrr…

Le lendemain matin, Joël sera retrouvé quasi mort gelé. La faute à votre narrateur qui n’a pu donner de sa personne. Et qui s’exclama : « ce soir je me fais le coq ! ». L’histoire nous dira qu’à défaut du coq, c’est la chèvre qui en pâtira.

Hé oui, car les Phoenix se sont installés à côté d’une mini-ferme avec : chèvres, coqs, poules et lapins… Les mauvaises langues diront que les Phoenix étaient à leur place dans cette ménagerie.

Round 1 – vendredi 10h30 : Phoenix 9 – 13 Disc Devil Twente (Pays-Bas)
Bon, c’est le premier match. Le terrain est un mélange entre outdoor et beach : Hé oui, il y a du sable …
Début de match difficile, l’équipe a du mal à se trouver et à créer du jeu.
En fin de match, l’équipe se trouve enfin et réussit à faire jeu égal…. Mais le retard était trop important.

Round 1 – vendredi 12h30 : Phoenix 8 – 7 Zechenkumpel (Allemagne)
Deuxième match, petit briefing du Présicoach’taine: « commencer le match comme on a fini le premier ». Ils sont vingt dont un avec un maillot du PUC : provocation ou motivation ?
Les Phoenix commencent le match par un 3-0 mais la fatigue commence déjà à se faire sentir. Les allemands reviennent. Défense individuelle ou défense de zone : l’équipe fait les deux.
Arrive la Golden, une grosse ligne est mise en place. Le fils se sort les doigts et marque le point.

Round 1 – vendredi 15h30 : Blue Arse Flies (Angleterre) 9 – 7 Phoenix
C’est le dernier match de la poule contre les quadruples champions du Tom’s Tourney division 2, dont la dernière édition. Un début de match très accroché, mais l’équipe retombe dans ses travers. Les Phoenix se réveillent tardivement face à une équipe expérimentée mais prenable.
Beaucoup de regret sur ce match, car l’équipe aurait pu finir deuxième de la poule et ainsi assurer une huitième place.
Round 2 – vendredi 17h30 : Phoenix 4 – 13 Freezzz Beezzz (Belgique)
Quatrième et dernier match de la journée, les Phoenix affrontent l’équipe organisatrice qui est championne de Belgique… Bon, ce n’était pas l’équipe type mais il y avait quelques joueurs de l’équipe 1.
Le match commence très mal, ont-ils une chance insolente ou de la réussite, mas les Phoenix ne touchent à rien.
Il reste 20 minutes et il y a 11-0 pour les Freezzz Beezzz. Sur le bord du terrain la Fanny commence déjà à se préparer et à retrousser ses jupons… Quand soudain sorti de nulle part Popopito apparait… Hé oui, il était à la pharmacie…. ???…
L’équipe décide de sortir la botte secrète : « un verre à celui qui marque le premier point ».
Les Phoenix finissent le match content d’avoir marqué quelques points…. Heureusement.

La soirée
Une bonne douche, un apéro et une bonne bouffe sont les ingrédients pour ressusciter les Phoenix.
Afin de mettre de l’antigel dans les corps pour ne pas avoir trop froid la nuit et bien dormir, les Phoenix sont allés gaiement dans un estaminet de Bruges (toujours pour gouter les spécialités locales)…bref…
Après maintes péripéties noctambules (hé oui c’est bien la version censurée), l’équipe profita d’une bonne et longue nuit suite à une première journée remplie d’émotion.

Samedi matin
Cocorrricooo…. Eh oui, le coq est toujours en vie comme les Phoenix… en forme… enfin presque tous.

Round 2 – samedi 10h30 : Phoenix 9 – 12 Ultimate Munster (Allemagne)
Premier match du samedi matin, les jambes font mal et la tête aussi…
Les Phoenix ont du mal à rentrer dans le match mais gardent la tête haute. Comme d’habitude, c’est à la fin qu’ils développent du jeu.

Round 2 – samedi 12h30 : Phoenix 8 – 15 Diabolic Heaven (Belgique)
L’équipe en face est solide…. Comme la plupart des équipes du Tom’s Tourney, ils sont venu à vingt. Et comme pour la plupart de nos matchs, les Phoenix ont toujours des moments d’absence…

Quart de finale – samedi 17h30 : Phoenix 10 – 9 Donkey Divers (Italie)
Bon c’est le début des matchs de classement, c’est aussi le moment où le Phoenix renait de ses cendres…
Le match est gagné à la golden… à croire que les phoenix aiment bien la pression, et pas que celle qui va dans un verre.
Grâce à cette victoire, l’équipe va jouer la 9ème ou la 12ème place…

Soirée du samedi soir
Très calme… Après les fricadelles offertes par l’organisation, l’équipe s’engagea dans un long périple : trouver un restaurant, le moment le plus dur de ce week-end.
Le diner finit, l’équipe se sépara : une partie rentre dormir. L’autre visite la Grand place de Bruges… enfin plutôt les bars.

Dimanche matin
C’est le troisième jour, des tensions commencent à apparaitre dans l’équipe… Mais nooooon, c’est toujours le fun comme dirait l’autre.

Demi-finale – dimanche 9h : Zechenkumpel (Allemagne) 6 – 7 Phoenix
Les Phoenix affrontent pour la deuxième fois cette équipe allemande. Ils ont l’air encore plus nombreux que la première fois… hallucination ou réalité…
Ce match est capital, le vainqueur jouera la 9ème et 10ème place. Et comme d’habitude, les Phoenix s’imposent sur le fil avec pour MVP : Mathilde.

Finale – dimanche 12h : RMD (Allemagne) 15 – 2 Phoenix
Bon c’est le dernier match et la pluie est là pour éteindre le feu du Phoenix qui ressemble maintenant à un vieux poulet touché par la grippe aviaire allant à l’abattoir. Joel doit déclarer forfait.
Les Phoenix se prennent une cartouche… seul éclat durant ce match un dive de Sullivan…

Epilogue du Tom’s Tourney 2015
Malgré les défaites, l’intensité et le fun étaient toujours présents. Avec trois matchs gagnés à la golden, les Phoenix ont fait preuve d’un mental d’acier.
Et au final, sur les huit équipes que l’équipe a affrontées seules trois équipes finissent devant les Phoenix.

Comme dirait un philosophe contemporain: « on a un peu le même problème ; c’est qu’on ne peut pas vraiment miser sur notre physique…. Oublies que tu n’as aucune chance, vas-y, fonce ! On ne sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher… » J.C. Dusse

LES PHOENIX…………….CHAUDS !!

Merci à Zim auteur de ces lignes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement censurée, vous pouvez toujours aller vérifier en visionnant le p’tit bonus : le Tom’s Tourney 2015 en vidéo

 

2015 : Un Dimanche à la Campagne

Ce dimanche 12 avril une dizaine de Phoenix partait non pas à la chasse aux oeufs (ça c’était la semaine dernière) mais à la poursuite d’une galette blanche non malodorante à Coulommiers.

Campagne_201504

Ces dix intrépides et dignes représentants de Montrouge : Evelyn, Marie, Mathilde, Adrien, Joël&Joël, Mike La Frite, Olivier, Patoche, Tim et Zim.

Dans un premier temps, nous affrontons les hôtes du tournoi à savoir les Disc’lexiq.

Disc’lexiq 11 – 6 Phoenix

Il fait encore frais et le terrain est même un peu gras du reste de la rosée du matin. C’est bucolique, n’est-il pas ?  Dans la première demi-heure, nous tenons à peu près la baraque. Si les Disc’lexiq font la course en tête nous arrivons à rester au contact à un ou deux points. Puis le tout devient trop confus et c’est la débandade. Nous terminons par une défaite assez marquée  11 – 6. Néanmoins, en dépit du score, nous retenons qu’il y a eu du bon dans ce match et que ce pourrait être un BEAU dimanche à la campagne.

ZéroGênes 8 – 10 Phoenix

C’est avec plaisir que nous passons ensuite aux ZéroGênes. Nous abordons ce match avec bonne humeur. Les points s’enchaînent. Là aussi les ZéroGênes font la course en tête à quelques points devant. Et à 6-3 pour eux, nous changeons de régime. Nous recollons au score pour arriver à 8-8 à l’entrée du cap, ce qui nous fait oublier la Calahan infligée en début de partie. Les Phoenix restent concentrés alors qu’en face certains commencent à douter voire craquent carrément… et nous finissons vainqueur 10-8 ! Ben oui « On a gagné! ». Un bel esprit d’équipe et une cohésion de tous les instants, nous a permis de l’emporter. Mais ne nous enflammons pas. Due à notre contre performance du premier match, nous terminons dernier de la poule puisque tout le monde à une victoire. Ce sera donc la poule basse.

Disc’KO 9 – 10 Phoenix

Nous passons donc sans interruption aux Disc’KO. Ils sont toujours aussi jeunes mais chaque année ils sont de plus en en plus grands et de plus en plus rapides, au contraire de certains Phoenix… Ils ont également l’avantage du terrain puisqu’ils jouent à domicile. Nous savons que le match risque d’être physique… pour nous. Et il l’est. Dans un premier temps, les Disc’KO prennent un très léger avantage. Nous resserrons notre défense pour éviter les points en une passe sur des longues qui nous font mal aux jambes et au moral (en gros, point en une passe sur réception du pool. Heureusement que le coach n’est pas là). Grâce à cet effort collectif nous revenons dans la course … pour les coiffer au poteau et arracher la victoire dans la golden.

Phoenix 12 – 8 Discobulles

Après avoir récupérés pendant la pause, nous voici à nouveau sur le terrain pour affronter les pétillants Discobulles. Nous prenons le match au sérieux car même si nous sommes censés être un peu plus expérimentés, ils sont en face 14 et donc a priori un peu plus frais. Nous maintenons le style qui nous a plutôt réussi jusqu’ici à savoir : petit jeu, sans abus sur les longues… le tout dans la bonne humeur. Le capitaine s’essaye au Pool en prévision de la phase retour : 100% de ses tentatives finissent dans les limites du terrain… d’à côté ! Les discobulles s’accrochent et résistent bien. Ils s’inclinent finalement 12-8.

Pour finir ce BEAU dimanche à la campagne, faute de champagne, c’est en cercle sur un jeu du Samouraï que nous finissons le tournoi et la journée. Eh oui, le frisbee, c’est le fun !

La presse en parle

Vous pourrez également trouver le résumé de cette journée ainsi que divers témoignages des Phoenix dans la presse locale. En voici quelques extraits :

« Un vrai trip dominical : on s’en est payé de bonne tranches et en plus on a vraiment bien joué ! Avec le soleil en cerise sur le coulommiers (dont personne n’a vu la couleur). » Le Coulommiers libéré

« Des courbatures des pieds au cou, mais je garde le sourire en boitant. Merci, c’était vraiment cool. » Correio da manhã

« Les luxations répétées mènent à la fêlure. Attention à la fatigue » L’Album de la Comtesse

« Super ambiance, du beau jeu, du soleil et du fun, on pouvait pas rêver meilleure équipe avec qui passer cette journée au pays des vaches. » La libre Belgique

« La disparition du Coulommiers enfin résolue : il était caché dans les chaussettes d’Adrien. Il a été retrouvé quand il s’est déchaussé dans la ronde… » Détective

« Quand j’ai vu mes 9 coéquipiers, je ne m’attendais pas à gagner un seul match… mais ça fait du bien de se tromper. Ils ont été magnifiques, comme la météo ! Seulement 10, mais que du sportif de haut niveau. Excusez-moi mais je dois finir ma bière parce que la fumée de la cigarette roulée bizarre m’a donné soif… » témoignage d’un capitaine anonyme dans Moto Magazine

« La potion magique polonaise sous investigation par la FFDF. » un scoop de Polska Głos Wielkopolski