Coupe Outdoor féminine 5×5 : le retour du Grand Chelem !

Il était une fois, par un dimanche matin radieux à la Porte d’Orléans, des fées qui partaient à l’aventure pour le charmant terrain d’ultimate de Luzarches pour la coupe Ile de France outdoor féminine cinq contre cinq. N’ayant peur ni du brouillard matinal qui les attendait à destination, ni des équipes concurrentes qui arrivaient petit à petit, Aurélia, Orélie, Lakhsmi (qui faisait encore sa dernière compétition parmi les Phoenix…. – on ne nous la fait plus !), Léa, Joinita, Mathilde, Nathalie, Léna, Andréa, Yasmine, Lauriane se retrouvèrent sur les pelouses du Chemin de la Grande Fontaine, épaulées par leurs coachs légendaires, TiJi et A2, ainsi que d’un non moins célèbre cameraman, Pierre.

Si quelques fées avaient déjà joué ensemble, aux entraînements ou surtout au Beach féminin de septembre, la composition était inédite pour cette coupe, une très bonne nouvelle pour l’outdoor féminin Phoenix, mais un léger obstacle pour cette journée. En effet, quelques points furent nécessaires pour que les joueuses se trouvent plus facilement.

Après l’échauffement matinal et brumeux, le premier match de la journée, contre les F5 de Baillet en France, fut intense. Les fées encadrèrent la rencontre de deux points, mais cela ne suffisait pas pour rattraper le retard creusé entre ces deux coups d’éclat. Si l’histoire ne dit pas le score final – ou bien votre dévouée narratrice a été frappée d’amnésie numérique à la fin de la journée – ce premier match força les fées à rentrer dans le jeu face à une équipe bien rodée.

Malgré cette défaite, les fées étaient remontées et motivées pour affronter leurs adversaires suivantes, sans repos : les Salamanders de Courtry, très jeune équipe qui se révéla être la plus redoutable de la compétition. En effet, les fées ne le savaient pas encore, mais elles offraient là leur premier match aux futures détentrices de la coupe ! Malgré une rencontre accrochée, ces jeunes joueuses plus habituées à jouer ensemble, qui déroulaient leur jeu, furent plus coriaces que nos fées, avec également un spirit admirable.

Vient alors le temps du déjeuner et avec lui, le soleil, pour que les fées reprennent des forces. Elles occupèrent également leur pause à s’entraîner ensemble, lancer, travailler des passes courtes et efficaces et revoir les stratégies possibles, coachées par TiJi et A2, tout en essayant de ne pas trop courir pour ne pas perdre le bénéfice du repas.

Prêtes pour la deuxième phase de l’après-midi, les fées s’élancèrent tout d’abord contre les filles du PUC. Un match intense, dans la bonne humeur, marqué par une zone déstabilisant nos voisines du sud parisien, mais surtout par les exploits de Yasmine ! La légende raconte qu’une bonne fée se serait penchée sur son berceau à sa naissance, lui permettant d’enchaîner défenses salvatrices sur pointes de vitesse en longue et retours au centre du terrain en dump, ainsi que catchs inespérés, tant et si bien que les Lilipuc furent envoutées. Certes, pas assez pour laisser les fées gagner (10-4 pour le PUC), mais néanmoins suffisamment pour essayer de charmer la MVP du jour.

Enfin, se profila le dernier match de la journée contre les Révolution’Airs, qui destinait mathématiquement les fées à la 7e place, puisque leurs adversaires étaient déclarées forfait-joué. A cette occasion, les fées gagnèrent un nouveau supporter sur la sideline, Robin, venu spécialement de la capitale pour cette occasion. Malgré ce soutien enthousiaste, cela ne suffit pas à désarçonner les Révo qui jouaient fort et dur, voire un peu trop dur parfois. Décontenancées par la fatigue s’accumulant, les fées terminèrent ainsi le dernier point par une Callahan (voir news précédente).

Il leur fallait encore affronter les terribles bouchons franciliens du dimanche soir, mais c’est ainsi que se termina cette journée d’aventures des fées défaites et quelque peu frustrées de leurs erreurs, mais néanmoins heureuses d’avoir autant joué, progressé ensemble et d’avoir renoué avec la compétition.

Merci à Lauriane, auteure de ces lignes

AFK3 – Résumé

Le week-end 21 & 22 Août, les Phoenix ont participé au AFK3 qui se jouait à Charleville-Mézière. C’est le premier tournoi estival des Phoenix depuis un petit un moment. Un format atypique avec une journée de jeu en équipe et une autre journée en HAT.

Nous arrivions la veille et les Phoenix font le taff en gagnant la Welcome… quelle fierté ! 

Un joueur qui s’est réveillé à 20 minutes du début du match. Devinez qui sait et vous gagnerez une bière. 


Match vs Glory owls

Le premier match du samedi commençait avec un échauffement rapide. Une défense dure a empêché notre attaque avec des passes à courtes distances. On est mené 0-3. On a essayé d’allonger nos appels et nous mettions notre premier point du match. Nous n’arrivions pas à dérouler notre jeu en raison des défenses variées. Ça nous a mis dans le mal et l’équipe adverse a su creuser l’écart en gagnant 11 à 5. Une première défaite nous classe à la 14ème place. Nous avions saisi nos axes d’amélioration et nous nous sommes préparé pour le prochain match. 


Match contre DiscTroyes 
On s’échauffe bien pour ce 2ème match et on rentre bien dans le match avec un score 5-2. Du relâchement physique et beaucoup de breaks nous mettent dans le mal. On devient mené 6-5. On prend beaucoup de passes dans l’ouvert et on perd 8-6. Cette défaite nous met dans le bas du tableau à la 21ème place.


Match contre OUFTIMATE

On se concentre sur le 3eme match. La température grimpe et la crème solaire s’impose. On démarre bien contre les Ouftimate et on mène 7-3. Les Belges mettent la zone et Phoenix montrent de la patience et on creuse l’écart 10-5. On finit sur 12-6 en toute beauté. Cette victoire méritée nous permet de se replacer au milieu du tableau à la 13ème place. 

Match contre FLYWINTER

Le quatrième match est le dernier de la journée. La température est devenue beaucoup plus clémente mais on commence à ressentir les courbatures. On est mené 2-0 au début. On se serre les coudes et on reprend l’avance grâce à des bonnes défenses. Le score continue 6-5 à la faveur des Phoenix à 5 minutes de la fin. La fatigue s’installe, et l’impatience aussi. On finit par perdre 6-7. Sans regret, on finit la journée à la 14ème place. 
Après ces efforts, nous profitions du lac à proximité. Nous savourions une agréable baignade largement méritée. Cette eau fraîche nous donne la chance de récupérer pour la soirée.

Phoenix est représenté par 3 mousquetaires dans la beer race avec une ventre glisse. Une édition spéciale où les participants environ 60 sont divisé en deux équipes. Une excellente performance de nos experts permet à leur équipe de gagner. 

La soirée était interrompue par beaucoup de pluie. Le climat ardennais nous a bien accueilli avec ses fortes averses. Nous profitions du concert sous la pluie en compagnie des bonnes frites et bières locales. 
Le lendemain était un HAT. Les Phoenix sont dispersés dans plusieurs équipes. Deux joueurs ont joué des longs points sous des puissantes averses. Deux autres Phoenix se glissaient en FINAL. Une excellente finale à l’universe a fait le bonheur de tout le monde et, encore plus, avec un Phoenix champion. 

Ce fut un excellent tournoi avec 8 matchs en un week-end. De la bonne bouffe et des installations agréables, nous avons profité d’un merveilleux week-end d’Ultimate. Nous reviendrons l’année prochaine. Et comme nous dans les Ardennes, nous ne pouvions pas se passer d’une photo avec le géant sanglier.

Vivement le prochain tournoi !

Sof

Les Féenix prennent l’air

Hé oui, pour la première fois, le club présentaient une équipe outdoor 100% féminine pour la coupe d’Ile-de-France Outdoor en 5 contre 5. Cette journée ne pouvait pas rester sans laisser de trace. Un petit rappel de ce bol d’air vous est proposé dans les lignes qui suivent.

Un matin d’octobre, le 12 exactement, au beau milieu de l’automne, un groupe de 10 filles motivées accompagnées de leur fidèle coach Olivia se sont entassées à bord de 3 voitures pour une descente Discale à Luzarches.

L’objectif annoncé et partagé était de rester en mode PCP avec ses crampons pour jouir du plaisir de manipuler les disques dans l’air frais du moment.

Après plus d’une heure de route, les 3 voitures se rejoignent sur un mini parking au beau milieu d’une verdure prononcée !!! Oui tous les GPS ont bien fonctionné ;)… mais pas de biches à point sur la route 🙁 .

L’échauffement démarre rapidement car le premier match ne tarde pas et il faut réchauffer le sang qui coule dans nos veines, des pieds comme des mains, pour profiter pleinement du plaisir du disque lors de match disputé pendant 35 minutes par 2 groupes d’adversaires composés de 5 filles chacune. Eh ouiiiiiiiiiii !!! on peut aussi jouer à 5 contre 5 à l’extérieur …

Cinq matchs sont prévus sur la journée pour les Féenix.

Meilleurs méthode d’échauffement des pieds et des mains chez les Féenix.
Ne sont-elles pas renversantes ?

La première rencontre est intense du début à la fin. La volonté des Féenix de ne rien lâcher est bien là, mais la victoire n’est pas venue couronner cette envie. Les révos ont exploité toutes les opportunités qui se sont présentées à elles et ont réussi à faire monter très rapidement leur score par des longues précises et bien catchées. Les Féenix ont manqué de finaliser correctement quelques passes et ces erreurs ont tout de suite étaient sanctionnées par l’adversaire. Ce dernier a ainsi réussi à prendre la tête du match pour gagner à l’Universe… 🙁

Mais ce n’était que le début de la journée et le meilleur devait s’en suivre. Après avoir tenu la table pour le match qui a suivi, les Féenix se retrouvent encore crampons au pied sur le terrain avec en face les FU. Les Féenix étaient décidées d’améliorer les faiblesses du premier match pour remonter la pente. L’adversaire était de taille mais les corrections apportées par A2 #meilleureCapitaineDuJeuDeDisque accompagnées par le soutien constant d’Oliv’ #coachTopimissime et associées à l’engagement sans faille des Féenix ont eu des effets et des résultats immédiats. A2 a su garder un regard pointu sur le jeu, tout en jouant elle ajustait en même temps l’équipe pour ne louper aucune occasion. La rencontre a été remportée fièrement à l’Universe 🙂 !

Pour le troisième match, nous affrontons les filles du Hot qui sont presqu’aussi chaudes que nous. Avant la rencontre, A2 appelle une amie : c’est sans hésiter qu’Elo nous donne la meilleure tactique pour peler une orange. Les consignes sont appliquées à la lettre et nous permettent une deuxième victoire 10-7.

Une pause s’impose, mais une pause méritée car, avec cette seconde victoire, les Féenix se hissent en demi-finale. Bien entendu ce n’est qu’un premier palier. Il faut donc s’armer pour tenter de gravir d’autres échelons.

Une tronche pour tout dire ??????

On enchaîne en début d’après-midi avec une rencontre face au PUC. Les fées de Nix ne perdent pas de vu l’objectif encore moins le disque. Les consignes sont appliquées mais des pertes rapides du disque sur des erreurs et le rouleau compresseur parisien ont raison de nos efforts. Le Puc l’emporte avec une différence de points conséquente : 11-4. Il fallait aller vers le disque pour gagner et réussir à prendre plus de plaisir. Le match était engagé et aucune des deux n’équipes n’a baissé la tête. Les Féenix rejoignent donc le dernier pallier : la petite finale.

C’est l’occasion de prendre notre revanche sur l’adversaire de l’ouverture de la journée : les Révos. Malgré la fatigue, les Féenix sont toutes décidées à ne rien lâcher. La journée tend vers sa fin mais le disque continue de faire courir les vaillantes et fougueuses Féenix. Le match démarre sur les chapeaux de roues. Sur les 4 premiers points, on fait nos preuves tandis que les adversaires ont du mal à catcher le disque dans la zone. Les stratégies de jeu sont revues côté Révos et elles entament une remontada. Les deux équipes sont au coude à coude, le score reste serré. Un point des Féenix est tout de suite suivi d’un point des Révos et vice-versa. L’équilibre se maintient pendant de longues minutes. Mais le sort s’immisce pour désigner un vainqueur. Les Révos remportent le match sur un point fatal à la fin du temps. L’aventure s’arrête là pour les Féenix.

Après ce dernier match, les Féenix se retrouvent en 4ème position, au pied du podium. La journée a été courte en réalité mais intéressante, épuisante et … superbe !!! Elle a aussi laissé des séquelles. En effet, A2 ne s’est pas contenter de gérer et organiser les joueuses sur le terrain et sur le banc de touche, elle a aussi donné son nez en sacrifice pendant l’échauffement. Le pire n’est heureusement pas arrivé et elle avait encore le sourire pour la photo finale.

Trouvez l’intrus !!!!!

Merci à Radi pour cette news garantie sans kpakpato…

Vieux ? Oui ! Mais encore chauds …

En ce samedi 26 octobre, les Phoenix_d’un_certain_âge se sont donnés rendez-vous pour le championnat 2019 Masters en nationale 1 à Noisy-l’Humide.

Même si on n’a pas trop pu s’entraîner ensemble, on remercie l’initiative de notre cap’tain spirit Jéjé, aka Batou, à l’origine du projet et sans qui l’équipe Master Phoenix n’aurait pas pu voir le jour.

Merci Jé

11h30 – 1er match contre Raging Bananas

Les Phoenix sont … chauds pour cette première confrontation qui malheureusement tourne rapidement à l’avantage des Bananes. Bon état d’esprit et jeu propre. Les Bananas sont clairement au dessus mais on ne lâche rien et on s’applique. On se trouve plutôt bien sur le terrain et on fait preuve d’une belle patience pour attaquer leur zone et remonter le terrain.
Au final le score est un peu sec : défaite 11-3

14h30 – 2eme match contre le PUC

On apprend depuis leur plus jeune age aux Phoenix des histoires sur les joueurs du PUC qui mangent … Non en vrai, après avoir digéré notre premier match et un croc monsieur, toute l’équipe est regonflée à bloc pour cette nouvelle confrontation qui nous oppose aussi à coach Mike.

Coach Mike, toujours très attentif …

Le match est accroché, beaucoup d’engagement des 2 côtés et quelques calls. Ils jouent sur leur physique mais on ne lâche rien. Certains points sont longs … très longs même.
Le score est seulement de 4 à 3 pour les Phoenix à la mi-temps.
Après la pause, le jeu s’accélère. On marque plus facilement nos points et eux font quelques erreurs. On finit le match 10-5. On est super content du résultat mais aussi de la manière.

A noter une action d’éclat de Marco avec un catch énorme en zone.

17h30 – Dernier match de poule contre Magic Disc

On profite du soleil en savourant la victoire passée avant de se concentrer sur la dernière épreuve du jour. Les Magics c’est du lourd, mais rien qui puisse entamer notre bonne humeur.

Les Phoenix se réchauffent les os

Le match s’annonce vite compliqué, il y a de gros deltas qu’ils exploitent bien. Ils déroulent un jeu propre alors que de notre côté les erreurs sont payés cash.
Au final défaite 13-4 mais quand même du plaisir et du beau jeu pour clore la journée. Les master Phoenix ont fièrement défendu les couleurs du club et ont la satisfaction du devoir accompli.
Au final, direction la poule basse mais avec le sourire et un état d’esprit toujours très positif.

Merci à Coach Emilio pour le « jus de fruit »

Dimanche matin 1er match contre les Monkeys

Autre journée, autre ambiance. On est accueilli dès 8h par un petit crachin breton et un ciel bien noir. Mais les Master Phoenix ne sont pas nés de la dernière pluie et la bonne humeur est au rendez-vous.

8h30, on démarre bien le match et le score reste serré. Les conditions météo rendent le jeu difficile et on réussit à bien les faire déjouer avec notre zone. On s’accroche mais ils finissent par faire 2 turns et à l’emporter 10-8.

Un peu de déception d’avoir lâché en fin de match mais le collectif reste soudé.

10h30, 2ème match du dimanche contre WAPUM Aquitaine

Encore une très bonne première mi-temps avec encore une zone Phoenix qui marche bien. On vire juste derrière à la mi-temps 7-6. Par contre la seconde mi-temps est moins aboutie.

Quelques erreurs individuelles et de la fatigue alors que de leur côté, ils appuient sur l’accélérateur et tuent le match : défaite 13-9.

14h30, dernier match du WE contre Tsunamaster

On a pu reprendre des forces et se réchauffer après une matinée avec un temps, il faut le dire, pas complètement idéal pour de l’ultimate.

La pluie s’est arrêtée et l’envie est encore là pour un maximum de plaisir et finir le tournoi sur du positif.
On est sérieux et appliqués et la stratégie des coachs fonctionne bien pour museler leur meilleur joueur : 7-4 pour les master Phoenix à la mi temps.
On se trouve bien et ils font plus d’erreur que nous. On enchaîne plusieurs points pour finalement arracher la victoire 12-7 avec beaucoup de plaisir … et de fatigue quand même.

Une mention spéciale pour tout ce week-end à nos filles qui ont été phénoménales sur tous les matchs avec très souvent des deltas en leur défaveur. Elles ont rien lâché et se sont battues comme des … féés.

🔥🔥🔥Il est CHAUD !!! 🔥🔥🔥

Un big-up à notre supporter préféré qui après avoir fait les vidéos du vendredi est venu braver la météo et tâter le terrain pour quand il_sera_jeune_depuis_longtemps !!

Des bisous à Aude et Emilio qui partent aux USA parfaire leur technique en AUDL 😉

L’âge c’est dans la tête


Merci à Olivier, aka Tokayo, d’avoir pris sa plus belle plume pour nous raconter cette escapade hors de l’EPHAD

LES PIOUS A … AMIENS ?!

Eh oui ! C’est en direction d’Amiens, célèbre ville d’ Île-de-France 😉 , que, coachés par John, sont partis les Pious – Batou, Cyril, Damien, Élodie, François🧜🏻‍♂️,  Jérôme, Léo, Luc 🍑, Mike 🍟, Nathalie, Octave, Olivier, Sarah et Théotime – pour disputer la phase retour de la DR en ce week-end du 22 juin 2019.

Déjà bien contents d’être arrivés en poule haute, nous n’avions pas vraiment d’objectifs concernant les résultats, néanmoins, nous étions déterminés à jouer chaque match à fond pour espérer, sait-on jamais, une montée à la Dusse en Nationale.

C’est ainsi que l’on commence notre premier match, contre une équipe du SUN.

Pious // Rising SUN

Une équipe que nous n’avions pas affronté à l’aller. Le match est serré et la zone que nous posons ponctuellement leur cause quelques problèmes. On est mené 5-7 à la mi-temps. Le match reprend et l’écart se creuse en faveur du SUN, qui va souvent au bout de ses attaques. Défaite 6-12.

Pious // Friselis 3

Les favoris du championnat. On sait que ce match va être difficile et nos adversaires, qui sortent tout juste d’une rencontre contre le PUC, rentrent immédiatement dans le match. Bien que les points soient accrochés, leur plus grande expérience de jeu fait qu’ils ne commettent que peu d’erreurs et leurs attaques bien rodées font souvent mouche. Défaite 2-15.

Fin de la journée

C’est la fin de cette première journée de championnat. On se retrouve à l’hôtel pour l’apéro puis nous partons en direction du restaurant . Après un bon repas, nous allons voir les illuminations de la Cathédrale, puis nous rentrons dormir à l’hôtel. On taira son nom, mais il paraît qu’un Piou aurait invité d’autres comparses à allumer des cierges pour le lendemain…

2 ème journée…

… qui commence avec l’annonce de notre première victoire à raison de la disqualification du HOT qui , à cause de joueurs blessés, a été obligé de ramener de nouveaux effectifs en urgence pour continuer le championnat, ce qui leur fait perdre officiellement tous leurs matchs. Nous les affronterons en fin de journée.

Pious // Pick Hard Disk

Premier match du dimanche contre une équipe que nous avions affrontée à l’aller. Le match avait été très serré et nous étions prêts à prendre notre revanche. On fait principalement une défense individuelle qu’ils arrivent à passer et leur jeu, plus organisé et rapide qu’à l’aller, leur permet de prendre le large au niveau du score. Défaite 4-15.

Pious // PUC

Une autre équipe qui nous avait posé problème à l’aller. Les points sont accrochés mais nous n’arrivons pas à passer leur défense et nous sommes rapidement derrière au niveau du score. Défaite 3-14.

Pious // HOT

Assurés d’une victoire officielle, nous jouons quand même ce match à fond pour réellement gagner ce match. Nos adversaires mettent beaucoup de points en longue ce qui nous oblige à se placer différemment en défense. On est plus précis en attaque que sur les autres matchs mais on se fait quand même distancer au score. Défaite 6-13.

Bilan

Un week-end très sympa avec des matchs agréables à jouer et une très bonne ambiance à l’issue duquel nous finissons 5ème du championnat !

Merci à Théotime, auteur de ces lignes et meilleure progression 2018-2019 ! Chapeau bas !

Bob, les Pious sont chez Mickey !!!

Ce week-end du 11 et 12 mai, les Pious ont pris leur envol pour la phase aller de la DR outdoor en direction de Chessy ( et non Nemours, comme l’indiquait le road-map fourni à l’orga…).

L’équipe, coachée par Patoche, était composée de : Cap’tain Mike, Capt’ain spirit Elo, Avrel, Cyril, Damien, François, Jay, Jérôme a.k.a. Ordralfabétix, Mr Q, Tatave, Olivier, Théotime, Léo (venu remplacer Jérôme, alias Batman pour les intimes, blessé à la main) et Sarah.

Samedi 11 mai 2019

Les matchs ne commençant que l’après-midi, les Pious ont décidé d’aller faire le plein d’énergie et de vitamines chez Elo, qui avait prévu large pour l’occasion, puisqu’elle les a accueillis avec 3kg de pâtes et des smoothies à gogo. Nous avons profité de cette occasion pour réviser notre seule et unique tactique de jeu. En effet, le Piou est une espèce qui n’est pas forcément réputée pour sa grande mémoire. Chose qui s’est confirmée puisqu’un Piou, qui restera anonyme, n’a pas retrouvé son maillot blanc et on raconte même qu’un autre aurait demandé dans quel gymnase nous allions jouer (celui de Nemours évidemment !). Heureusement, Patoche, fin connaisseur de ce spécimen, avait prévu le coup et emmené à l’avance plusieurs kits Phoenix en rab. Mésaventure évitée ! Quel sage, ce Patoche !

C’est donc le gésier plein et parés de leurs plus beaux atours, personnalisés par Tatave (encore merci !), que les Pious se sont rendus au championnat.

Match 1 : Ah Ouh Puc 4

Les Pious, plus chauds que jamais grâce à leur auto-proclamé préparateur mental Damien et à leur nouveau cri d’équipe (« Who let the Pious out ? »), sont entrés très fort dans le match en mettant directement 4 points d’affilée. Notre zone agressive a posé beaucoup de difficultés à nos adversaires. La suite fut cependant un peu plus compliquée notamment avec la dégradation des conditions climatiques, ce qui a permis au Puc de remonter. Effectivement, comme nous le raconte Capt’aine Spirit Elo, « il s’est mis à faire froid puis chaud puis froid et là : alerte grêle ! ». Heureusement, Cap’tain Mike a eu la présence d’esprit de prendre un temps mort, ce qui nous a permis d’aller nous réfugier sous… la tonnelle ! Finalement, le match s’est terminé par un superbe dernier catch d’Octave, avec ses désormais célèbres moufles, sur un score de 10 pour les Phoenix et 8 pour le Puc 4. 🙂

Match 2 : Pick Hard Disc

Nous le savions, ce match contre Pick Hard Disc serait plus compliqué que le premier car il s’agit d’une équipe très athlétique et dotée d’une technique que l’on pourrait qualifier de peu conventionnelle. Cela n’a pas loupé. Bien que nous ayons monté notre niveau de jeu par rapport au début de la journée et ayons même réussi à remonter au score à la mi-temps, ça n’a pas été suffisant et le match s’est achevé sur un score final de 10 pour les Pick Hard Disc et 8 pour les Pious. 🙁

Toutefois, content de cette première journée de championnat marquée par une grosse intensité et un bon état d’esprit, nous sommes allés fêter ça autour d’une bière (vous noterez le singulier, on est championnat tout de même !) et des frites.

 

Dimanche 12 mai 2019

Match 3 : Disclexiques 2

Après un réveil bien matinal pour un dimanche matin, les Pious ont débuté ce match sous un soleil radieux. Mais si le temps était au beau fixe, l’ambiance sur le terrain était beaucoup plus orageuse. Quelques problèmes de communication avec certains joueurs de l’équipe adverse ont échauffé les esprits et ont rendu ce match moins agréable qu’il n’aurait pu l’être. Pour rester sur le déroulé du match, la première mi-temps a été très accrochée se finissant sur un score favorable de 5 à 2 pour les Pious. Nous avons joué très proprement, peut-être un peu trop, en attaque de zone. A la seconde mi-temps, nous avons suivi les conseils de coach Patoche et nous nous sommes mis à varier notre jeu en nous décidant à lancer des longues ce qui nous a permis de creuser l’écart et de terminer le match sur un score de 12 pour les Phoenix et 4 pour les Disclexiques. 🙂

Match 4 : Revolution’air 2

Nous rentrons dans ce deuxième match de la journée avec beaucoup d’intensité ce qui n’empêche pas les Révos de mener au score. Cependant, leur décision de mettre en place une défense individuelle (premier match avec de l’indiv’ du weekend !) nous permet de remonter et même de mener 5-4 à la fin de la première mi-temps. Hélas, lors de la seconde mi-temps nous avons eu du mal à appliquer les stratégies voulues par Patoche, c’est-à-dire lancer des longues lorsqu’on est bloqués proche de la zone adverse, ce qui a nous a coûté le match. Nous avons perdu à l’universe sur un score final de 10 pour les Révolution’air et 9 pour les Pious. 🙁

Match 5 : Ah Ouh Puc 3

Après une pause croque-monsieur tant attendue (mais ça ne vaut pas les smoothies…), nous attaquons notre dernier match contre pas moins que l’équipe favorite du championnat, le Puc 3. Même si nous avons donné le meilleur de nous-même et avons réussi à mettre quelques beaux points, ils ont été nettement au-dessus. Le match s’est ainsi clôturé sur un chanceux upside pour eux et un score de 15 points pour les Ah Ouh Puc 3 contre 5 points pour les Phoenix. 🙁

Pour terminer ce résumé, Tatave nous a livré ses impressions de son premier championnat outdoor :

  • Il a aimé l’ambiance mi- sérieuse , pleinement sympathique ;
  • Il a trouvé les conditions climatiques amusantes (entre l’échauffement sous la pluie battante, le temps mort de grêle ou le vent violent) ;
  • En tant que longue, sur des attaques de zone il a beaucoup joué sans disque, et même si cela peut être un peu lassant, c’est très plaisant lorsqu’on se rend compte qu’on arrive à libérer des espaces pour ses coéquipiers;
  • Et surtout, il n’a pas regretté d’avoir révisé a capella le catalogue des tactiques la veille au Schmilblik !

Enfin, un grand merci à Sissi, Jon et Greg d’être venus nous supporter, à notre super coach 💖 Patoche  pour son soutien indéfectible (même si on ne l’écoute pas toujours ;-p) et à toute l’équipe pour ce super week-end (tempête de love ou d’autre chose).

La suite des aventures des Pious les 22 et 23 juin lors de la phase retour. Et ce sera à …

Merci à Sarah, auteure de ces lignes, aussi rapide et précise dans son écriture des news que dans ses cuts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Premiers pas des Phoenix en Nationale 2

Ce week-end du 27-28 avril, les Phoenix se rendent à Luzarches avec comme objectif le maintien. Le moyen le plus rapide pour l’obtenir est de gagner des matchs et de finir en poule haute. C’est donc avec cet état d’esprit conquérant que les joueurs entrent sur le terrain.

Pour cette phase aller, l’équipe, coachée par Emilio et Jon, emmenée par Capitaine Houcine et pour le spirit Kao, est composée de : Anto, Cédric, Étienne, Guitou, Ludo, Marco, OB, Oliv’, Roquette, TiJi, Vincent, Vivien et William.

Samedi 27 avril 2019

Match 1 : Tsunami du Loing (Nemours)

Face une équipe très jeune (le plus vieux Tsunami avait à peine l’âge du plus jeune Phoenix), nous démarrons avec beaucoup d’intensité et nous rivalisons avec l’adversaire. Le match est à couteaux tirés, chaque équipe marquant ses points, malgré le grand nombre de turns. Dans des conditions dantesques (bourrasques à plus de 50 km/h), nous nous accrochons et réussissons à remporter à l’Universe le premier match de N2 du club ! Face à une équipe se positionnant comme candidat à la montée. Score final : Phoenix 11 – Tsunami 10 🙂

Match 2 : Friztoi Ultimate (Luzarches)

Avec des conditions qui empirent (la pluie et la grêle s’ajoutant au vent), nous abordons le match avec la même envie. Friztoi est du même acabit que Tsunami, c’est à dire beaucoup de jeunes joueurs avec une bonne technique. Le match prend la même tournure que le premier et nous échangeons coup pour coup. Nous utilisons à merveille la technique de Hulk&SuperD. Après un petit coup de mou, la fin de match tourne légèrement à l’avantage de Friztoi. Pas suffisant pour décourager les oiseaux de feu qui recollent à 13 – 13. Nous abordons donc le dernier point, remontés à bloc, le soleil brillant dans notre dos. Un temps mort plus tard (1 min), pluie et vent se lèvent et la technique de Hulk & Super D se retourne contre nous. Nous échouons à remonter le disque, et nous perdons à l’Universe sous le déluge.
Score final : Phoenix 13 – Friztoi U 14 🙁

Dimanche 28 avril 2019

Match 3 : Moustix (Lyon)

Équipe descendue de N1, Moustix se présente à Luzarches avec une armada : 19 joueurs ! Début de match à 08h30 (« j’ai beau être matinal, j’ai mal ») avec deux équipes affûtées. Le match commence bien pour Phoenix qui score 2-0 et qui s’installe tranquillement dans le match. Un peu trop peut-être et au cours du match on se fait reprendre et même passer devant. La faute à une attaque fluide chez Moustix et à des stratégies défensives inefficaces. Après un temps mort, les coachs optent pour une défense M qui fait des miracles. Quelques catchs incroyables de Roquette, du jeu pétant et nous revenons au score pour accrocher l’universe à 14-14. Universe qui nous glissera des mains, au sens figuré comme au sens propre, et après une belle bataille nous nous inclinons 15-14. 🙁

Match 4 : Monkey (Grenoble)

Après la rude bataille contre Moustix, nous abordons un autre match face à une autre équipe nombreuse, elle aussi promue de N3 l’année dernière. Mais à la différence du match de 8h30, nous retrouvons le vent et la pluie. Après avoir perdu Ludo, Jon et Vivien, nous abordons ce dernier match fatigués et moins lucides. La fraîcheur physique des Monkeys (dont c’est le premier match de la journée) leur permet de nous dominer en longues, tant en attaque qu’en défense. L’écart se creuse et la première mi-temps finit à 8-2 pour eux. Remobilisation générale, pour aller chercher un maximum de points car la poule haute se jouera peut-être au point average. On fait jeu égal sur la seconde mi-temps (7-6 pour les Monkeys) et le match se finit à 15-8, score qui ne reflète pas la grosse intensité de la rencontre ni le niveau montré sur les 3 premiers matchs. 🙁

Dans 1 mois se jouera le second round. Tout est encore ouvert pour la poule haute puisque derrière Lyon et Grenoble, Luzarches, Nemours et nous-même sommes en course pour la troisième place de poule haute. Cergy ferme la marche avec 4 défaites.

Rendez-vous pour la suite les 25 et 26 mai à Nemours pour la suite de nos aventures.

D’ici là, continuez à suivre scrupuleusement LA consigne du coach : hydratez-vous !!!

Merci à TiJi, auteur de ces lignes.

Les Haïkus du Mixte Outdoor

Du 31 mars au 2 avril 2018
Il faisait très chaud à Angers
Mais il y avait aussi du vent
Un steak mature – miam !
Une crêpe beurre sucrée bien chaude

Elo, Jon, Marie Blondinette, Pat
Marco, Marie Brunette, Matt, Radi
Zim, Sarah, Antoine,
Aurélia, Oliv’ et Evelyn
Une équipe mixte qui reste
Ensemble malgré un petit drame

Revos 2-12 Phoenix
Le lapin malin
On les a tous bloqués
Une belle longue – surpris !

Manchot 13-1 Phoenix
Les pingouins ne sont pas cul-de-jatte…

Pour se remettre
Pause resto, barbaque à gogo

33 Tours 13-2 Phoenix
Bordeaux nous fait tourner barrique
Oops ! c’est l’heure pour un autre verre

Ouf 13-3 Phoenix
3 petits points – ouf !
Les oufs sont des fous – vraiment
Courent , les pioux, courts !

Magic disc 13-0 Phoenix
La jeunesse faisait mal
Il faisait très très chaud
Le vent se levait

A la bien nommée Boudeuse
Autour de crêpes et galettes
Dans une ambiance joviale
Avec Yves et Laurent
Joyeux anniversaire

Fly 13-2 Phoenix
Ce n’est pas le Phoenix qui s’envole

Zerogêne 13-1 Phoenix
Leur zone nous a beaucoup gênés
Zero gêne, quel mensonge !

Truffes au chocolat maison
Météo clémente
Deux restos pour un week-end <3 !!
Un Patoche qui se met à 4 pattes pour les plus beaux atours d’une joueuse étourdie.
Des renforts ichtyophiles
Mais des signes annonciateurs : blessure d’Elo, myxo de Zim, claquage de Marco
Grève dans l’hypermarché qui contrarie le sacro-saint apéro …
Morale du week-end
Le Frisbee c’est le fun !

Merci à Eve
Auteure d’haïkus
Elle vous fait coucou

Kawaii !!!

La bien nommée

 

 

 

Je te dis qu’il va faire beau….

….

Attaque nocturne de piranhas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N3 Phase aller : les Phoenix font feu de tout Blois …

Le week-end du 26 et 27 mai, une équipe de 15 Phoenix surmotivés prenaient la direction de Blois pour la première phase du championnat de Nationale 3. Les objectifs du week-end : être à fond sur tous les matchs et avoir du plaisir.

L’équipe emmenée par Anto et coachée par Houcine était composée de : Guitou, Jon, Ludo, Vivien, Emilio, Zim, William, Jérôme, Antoine Roquette, Oliv’, Kao, Etienne et Marco.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Manchots-Phoenix

Premier match à 12h30. Pour ce premier match on rencontre une équipe de Manchots composée de jeunes et d’expérimentés. Match très accroché, on vire en tête à la mi-temps grâce à deux défenses. Notre jeu se met en place au fur et à mesure des points. On s’adapte au terrain qui est très petit en longueur mais avec une largeur très confortable. La deuxième mi-temps est serrée. On gagne le match 13-11.

OUF-Phoenix

Le match contre les Ouf fut le plus serré et le plus intense du week-end. Nous savions que le match serait difficile. Ils possèdent un groupe homogène et ils venaient eux aussi de gagner leur premier match. Comme pour le premier match, nous réussissons à faire le break en premier. A la mi-temps, nous sommes en tête. Cette pause fait du bien aux Oufs qui reprennent les breaks d’avance que nous avions engrangés. Fin du temps réglementaire 11-11 cap à 12. Nous avons l’attaque. Nous remontons le terrain face à leur zone. Arrivés devant la zone, ils réussissent à faire la défense. Sur une mauvaise passe de leur part, nous récupérons le disque. Nous prenons un ultime temps mort qui nous permet de mettre notre attaque en place et de marquer le point. Victoire 12-11. Ouf… !

Après cette belle journée ensoleillée, place à l’orage et au repos. Le lendemain, une grosse journée qui nous attend avec 3 matchs de suite. La soirée est donc consacrée à recharger les batteries  : apéro et resto.

Frog Disc Section-Phoenix

Notre matinée ultimate commence par l’équipe des Frog. Tout le monde est à l’heure sur le terrain pour l’échauffement sauf Guillaume mais c’est normal… Son objectif est de se réveiller durant le match =). Ce fut un match sérieux de notre part. Victoire 13-8

Freezgo Cuatro-Phoenix : 7-13

Match face aux locaux. C’est une équipe très jeune. Objectif être à fond sur tous les points pour récupérer le frisbee. Mission accomplie à mi-temps avec un 7-0. Après une pause de 5 min, la machine se dérègle. Notre adversaire remonte break après break. Vivien qui a toujours l’oeil sur le disc en profite pour faire un eye-block qui ne suffit pas. Nous ne trouvons plus nos middles. Après un 4-0, notre capitaine prend un temps mort et fait un discours pour remobiliser l’équipe (une bonne ronflée quoi !). Ce petit entracte fait du bien et on reprend le match à notre compte. Victoire 13-7

Ah Ouh Puc 2-Phoenix

C’est notre dernier match du week-end face à une équipe qu’on connait bien: nos voisins parisiens. L’objectif d’être  invaincu durant le week-end est à portée de disque. Les parisiens nous mettent en place leur défense de zone que nous connaissons bien. Nous arrivons à bien la passer et nous marquons rapidement. Comme pour le match précédent nous virons en tête à la mi-temps. Et comme contre les freezgo, nous perdons le fil du match. Nous n’arrivons plus à remonter face à leur zone et à trouver nos middle. Nous posons un temps mort afin de remobiliser tout le monde et remettre en route la machine. Ce fut de nouveau un coaching gagnant. Nous repartons vers l’avant et nous gagnons 12-8.

Ce fut un week-end très positif en termes de jeu et d’ambiance. L’objectif avant de partir était de faire le meilleur résultat possible. Contrat rempli puisque le maintien est assuré. Il ne reste plus qu’à finir le travail durant le week-end du 8 et 9 juin. (A suivre…)

Merci à Ludo, auteur de ces lignes et également préparateur physique du club. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats officiels ici.

 

Coup de chauds ! à Luzarches

Les Phoenix ont mis la barre très haut en ce qui me concerne avec leur slogan : Pensées positives, résultats positifs. Autant dire que si je n’ai pas de problème avec la fin, le début relève quasi de la mission impossible 🙂

En tout cas, cette phase retour OPEN pouvait se résumer en La course à la montée en D3

Après une première phase exemplaire au niveau jeu comme au niveau spirit, les Phoenix sont venus en découdre en ce dimanche de fête des mères 2017 (que tout le monde a oublié). Et oui la poule haute ne comptant que 4 équipes (Ah Ouh Puc 3, Friselis, Phoenix et Rising Sun), l’organisation a décidé de rassembler la compétition sur une seule journée. Rendez-vous était donc pris à Luzarches sous une chaleur plus qu’étouffante. Pour cette occasion les 14 nominés Phoenix, emmenés par Capitaine Jon, sont Adrien, Antoine, Étienne, Guillaume, Houcine, Jérémie, Jérôme, Kao, Michaël, Mousse, Oliv’, Patoche et Vivien.

Phoenix_OutdoorDR_20170528A

1er Match: 11h00 – Ah Ouh Puc 3

Un match d’ouverture rêvé pour les Phoenix! En effet, nous avions déjà défié cette équipe lors de la phase aller et la rencontre s’était soldée par un score sans appel de 13-4. Mais les conditions réunies aujourd’hui sont moins venteuses et on sent les parisiens revanchards, il ne faudra pas se laisser surprendre!

Nous faisons une très bonne première mi-temps et arrivons avec une confortable avance: 8-2. En deuxième mi-temps on a envie de jouer et se faire plaisir donc chacun prend un peu plus de risque avec plus ou moins de réussite. On voit de belles choses comme de mauvaises mais notre collectif est plus homogène qu’Ah Ouh Puc 3. On prend le large et terminons la partie sur le score de 15-2.

2ème Match: 14h00 – Friselis 3

Nous avions pu observer cette équipe le matin même contre le Rising Sun et malgré leur anciens avec beaucoup d’expérience, certains jeunes avec une technique plus fébrile étaient bien en jambes et propres dans leurs passes.
Nous débutons le match sur la même dynamique que le précédent mais la résistance est plus marquée chez Friselis3. Certains d’entre nous peinent en plus à rentrer dans le match mais nous tournons tout de même à la mi-temps avec une légère avance. La seconde partie est du même acabit mais nous profitons bien des erreurs de nos adversaires pour clôturer la partie 15-9.

Le Rising ayant lui aussi gagné ses deux matchs, nous auront donc droit à une finale pour notre dernier match. Les 2 équipes enchainent sans attendre … avec une pause de quelques minutes.

3ème Match: 15h30 – Rising Sun

C’est donc la finale qui s’annonce terrain 1 pour connaître le vainqueur de la division régionale Ile-de-France qui accèdera l’année suivante à la D3. Cela fait 4 ans que le Rising Sun échoue à la seconde place donc inutile de vous dire qu’ils sont déterminés à la jouer à fond. Leur effectif même inférieur en nombre par rapport aux Phoenix est d’excellente qualité avec des stratégies bien rodées depuis des années. Le match s’annonce accroché.

Et le Rising Sun ne perd pas une seconde et commence le match sur les chapeaux de roues. Ils prennent rapidement un puis deux break d’avance aux yeux et à la barbe des Phoenix (5-2). Chaque point est célébré de leur côté par des cris, des encouragements. La dynamique est clairement de leur côté alors que Phoenix est plus dans le dure, les visages sont fermés. A 7-2, un bon coaching par un changement de ligne permet au Phoenix de reprendre un peu confiance en marquant. Malgré cette reprise en main fébrile, nous stabilisons l’écart et atteignons la mi-temps avec un retard de 4 points (8-4).

A la reprise du match, le Rising a l’attaque et marque son point avec aisance (9-4). A ce moment là, si on ne fait rien côté Phoenix, ça sent le roussi et il ne nous restera plus qu’à aller manger les brochettes de la buvette pour se consoler!

C’est sans compter sur le collectif et les conseils des coachs. En effet après quelques ajustements défensif, le travail paye. On se remet en confiance et on grappille un peu de terrain pour revenir à 3 longueurs du Rising (10-7). De beaux catchs en zone nous redonne le sourire et on commence à s’emballer à chaque point marqué pour rentrer dans une émulation positive. En approchant de la fin du match les points sont de plus en plus accrochés et beaucoup de « call » sont appelés. Certains joueurs se blessent, sûrement dû aux conditions éprouvantes et à la qualité du terrain (dur et pas toujours régulier). Cela ne fait les affaires du Rising, inférieur en nombre. Nous prenons un avantage psychologique en faisant un belle remontée à 12-11.

Après une adaptation de notre zone lors d’un temps mort, nous revenons finalement à égalité 12-12. Ce sera donc un match à l’universe avec attaque pour le Rising. Houcine annonce la ligne de défense qui devra tout donner pour ne rien regretter de cette saison d’efforts aux entrainements. Notre défense de zone ralentit bien la montée des Cristoliens. Malgré un jeu de handleurs propre ainsi qu’une bonne discipline, ils finissent par craquer en sautant un swing en upside sur lequel nous faisons une défense. Nous récupérons le disque mais après quelques passes, Houcine acculé contre la ligne tente une longue passe flottante en zone pour Vivien. Celui-ci bien placé, la rate de peu … et le disque finit dans les bras de Mousse qui rodait par là!!!

Point final de la remontada et victoire des Phoenix 13-12 pour un match sous haute tension.TropheePhoenix2017

Après Houcine et Patoche ont chialé comme des madeleine, on a attendu 3 plombes la remise des prix et on est rentré dans les bouchons sur Paris. #joie #penséespositives

Rendez-vous l’année prochaine en national 3.

Merci à Jérém, auteur de ces lignes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats certes officiels mais moins sexy ici.

 

Phoenix_OutdoorDR_20170528B