Premiers pas des Phoenix en Nationale 2

Ce week-end du 27-28 avril, les Phoenix se rendent à Luzarches avec comme objectif le maintien. Le moyen le plus rapide pour l’obtenir est de gagner des matchs et de finir en poule haute. C’est donc avec cet état d’esprit conquérant que les joueurs entrent sur le terrain.

Pour cette phase aller, l’équipe, coachée par Emilio et Jon, emmenée par Capitaine Houcine et pour le spirit Kao, est composée de : Anto, Cédric, Étienne, Guitou, Ludo, Marco, OB, Oliv’, Roquette, TiJi, Vincent, Vivien et William.

Samedi 27 avril 2019

Match 1 : Tsunami du Loing (Nemours)

Face une équipe très jeune (le plus vieux Tsunami avait à peine l’âge du plus jeune Phoenix), nous démarrons avec beaucoup d’intensité et nous rivalisons avec l’adversaire. Le match est à couteaux tirés, chaque équipe marquant ses points, malgré le grand nombre de turns. Dans des conditions dantesques (bourrasques à plus de 50 km/h), nous nous accrochons et réussissons à remporter à l’Universe le premier match de N2 du club ! Face à une équipe se positionnant comme candidat à la montée. Score final : Phoenix 11 – Tsunami 10 🙂

Match 2 : Friztoi Ultimate (Luzarches)

Avec des conditions qui empirent (la pluie et la grêle s’ajoutant au vent), nous abordons le match avec la même envie. Friztoi est du même acabit que Tsunami, c’est à dire beaucoup de jeunes joueurs avec une bonne technique. Le match prend la même tournure que le premier et nous échangeons coup pour coup. Nous utilisons à merveille la technique de Hulk&SuperD. Après un petit coup de mou, la fin de match tourne légèrement à l’avantage de Friztoi. Pas suffisant pour décourager les oiseaux de feu qui recollent à 13 – 13. Nous abordons donc le dernier point, remontés à bloc, le soleil brillant dans notre dos. Un temps mort plus tard (1 min), pluie et vent se lèvent et la technique de Hulk & Super D se retourne contre nous. Nous échouons à remonter le disque, et nous perdons à l’Universe sous le déluge.
Score final : Phoenix 13 – Friztoi U 14 🙁

Dimanche 28 avril 2019

Match 3 : Moustix (Lyon)

Équipe descendue de N1, Moustix se présente à Luzarches avec une armada : 19 joueurs ! Début de match à 08h30 (« j’ai beau être matinal, j’ai mal ») avec deux équipes affûtées. Le match commence bien pour Phoenix qui score 2-0 et qui s’installe tranquillement dans le match. Un peu trop peut-être et au cours du match on se fait reprendre et même passer devant. La faute à une attaque fluide chez Moustix et à des stratégies défensives inefficaces. Après un temps mort, les coachs optent pour une défense M qui fait des miracles. Quelques catchs incroyables de Roquette, du jeu pétant et nous revenons au score pour accrocher l’universe à 14-14. Universe qui nous glissera des mains, au sens figuré comme au sens propre, et après une belle bataille nous nous inclinons 15-14. 🙁

Match 4 : Monkey (Grenoble)

Après la rude bataille contre Moustix, nous abordons un autre match face à une autre équipe nombreuse, elle aussi promue de N3 l’année dernière. Mais à la différence du match de 8h30, nous retrouvons le vent et la pluie. Après avoir perdu Ludo, Jon et Vivien, nous abordons ce dernier match fatigués et moins lucides. La fraîcheur physique des Monkeys (dont c’est le premier match de la journée) leur permet de nous dominer en longues, tant en attaque qu’en défense. L’écart se creuse et la première mi-temps finit à 8-2 pour eux. Remobilisation générale, pour aller chercher un maximum de points car la poule haute se jouera peut-être au point average. On fait jeu égal sur la seconde mi-temps (7-6 pour les Monkeys) et le match se finit à 15-8, score qui ne reflète pas la grosse intensité de la rencontre ni le niveau montré sur les 3 premiers matchs. 🙁

Dans 1 mois se jouera le second round. Tout est encore ouvert pour la poule haute puisque derrière Lyon et Grenoble, Luzarches, Nemours et nous-même sommes en course pour la troisième place de poule haute. Cergy ferme la marche avec 4 défaites.

Rendez-vous pour la suite les 25 et 26 mai à Nemours pour la suite de nos aventures.

D’ici là, continuez à suivre scrupuleusement LA consigne du coach : hydratez-vous !!!

Merci à TiJi, auteur de ces lignes.

N3 Phase retour : touchons du Blois

Après un excellent premier week-end de championnat conclu par 5 victoires en 5 match tout en se laissant une marge de progression, les Phoenix attaquent le dernier week-end de compétition de la saison en gardant le même objectif : « avoir le meilleur résultat possible ». Mais cet objectif prend un autre sens maintenant que nous savons que la finale est à notre portée, voire même – soyons fou – la montée en Division 2.

La phase retour est à nouveau à Blois. Pour ce week-end du 9-10 juin, l’équipe est quelque peu remaniée mais toujours emmenée par Capt’ain Anto accompagné de : Guitou, Jon, Romain, Vivien, Emilio, Zim, William, Jérôme, Antoine Rocket, Oliv’, Kao et Marco.

Disc’lexique 13- 10 Phoenix: On balbutie notre jeu.

Déjà assurés d’être dans le haut de tableau grâce aux résultats précédents, nous abordons ce premier match très confiants. Trop confiants même, puisque les Disc’lexique nous étouffent et mènent 3-0. Conscients de n’être pas entrés du bon pied dans notre compétition et certain joueur faisant le plot, notre capitaine demande rapidement son temps mort, qui apporte un léger mieux et nous permet d’arriver à la mi-temps menés seulement 7-5. La deuxième mi-temps nous sourit un peu plus, ce qui nous permet d’égaliser à 9-9. Mais les Disc-lexique nous font à nouveau bafouiller et concluent la partie par un 13-10 mérité.

Sesquidistus 4-13 Phoenix : Sesqui nous fallait pour reprendre confiance

Face à une équipe jeune mais capable de grosses performances par instants, nous avons à cœur de nous rattraper de notre piètre prestation précédente. Nous prenons le match par le bon bout et déroulons la tactique travaillée toute l’année (ben quoi ? Vous pensiez qu’on la mettrait en ligne… ): nous menons 7-2 à la mi-temps. La deuxième période est du même acabit, notre travail sérieux nous offre une victoire 13-4 pour terminer la première phase.
Dans le même temps, les Ouf ont glissé sur la banquise des Manchots et nous laissent nous emparer de la 1er place de la poule. Au milieu de tableau, 4 équipes ont le même nombre de points. Le goal-average désigne les Ah Ouh PUC comme notre adversaire du lendemain en demi finale.

Nous avons une soirée pour préparer les 2 matchs capitaux du tableau final. Au programme : reprendre des forces, satisfaire le capitaine grâce à une escalope ardemment désirée, et provoquer le fou rire d’une serveuse. Nous finissons la soirée en se musclant le bras au bowling, dont voici en exclusivité les résultats

Le deuxième jour commence par un réveil (trop) matinal…

… afin de tenir la table du match de bas de tableau…

… ou tout au moins essayer

Ah Ouh PUC 8-9 Phoenix: une Universe Capitale

Ce choc francilien commence très fort, avec beaucoup d’intensité dans les courses, et un score de parité à 2-2. Le match se poursuit sur le même rythme, à la différence près que toutes les pertes de disque des joueurs de la Capitale sont sanctionnées par un point : les Phoenix mènent 6-2 à la mi-temps grâce à une belle application. Attention, le match est cependant beaucoup plus accroché que le score ne le laisse paraître.
Pour preuve, la deuxième mi-temps se déroule exactement à l’inverse de la première : le PUC remonte à 8-8 grâce à une zone très resserrée qui met une grosse pression sur nos Handlers. Le suspens est à son comble. Nous arrachons finalement le dernier point pour accéder à la finale!!
Cette finale se jouera contre les OUF, le match le plus accroché de la phase aller, gagné 13-12!

OUF 9-10 Phoenix : leur Jouer un mauvais Tour pour réaliser l’exploit

Les équipes se rendent coup sur coup dès le début de match, et aucune ne parviens à prendre l’avantage jusqu’à 4-4. Nous faisons finalement le break à 6-4. Le match est d’une intensité rare ; cette intensité est malheureusement mal maîtrisée, au point de devoir appeler un temps mort spirit pour calmer les esprits et rappeler que l’envie de gagner ne doit jamais nuire au plaisir de jouer.
Au retour de la pause, les OUF varient bien leur défense pendant que les Phoenix mettent en place leur « zone Lapin ». Tous les points donnent lieu à une bataille acharnée. Les OUF grignotent leur retard : 9-8. Ils réussissent même à égaliser à 9-9! Tout se joue donc sur le dernier point! Au terme d’une lutte intense, nous marquons finalement le point victorieux!!

Finalement, nous visions « le meilleur résultat possible », et nous ne pouvions rêver de meilleur résultat : à peine promu de la Division Régionale Ile-de-France grâce à Pensées positives , résultats positifs », nous remportons le championnat de D3. C’est l’aboutissement d’un projet construit depuis 3 ans et emmenée par un club soudé qui porte haut les couleurs de Montrouge.

A l’année prochaine en N2!

Merci à Jérôme, auteur de ces lignes et de cet article loin d’être artificiel…

Les Haïkus du Mixte Outdoor

Du 31 mars au 2 avril 2018
Il faisait très chaud à Angers
Mais il y avait aussi du vent
Un steak mature – miam !
Une crêpe beurre sucrée bien chaude

Elo, Jon, Marie Blondinette, Pat
Marco, Marie Brunette, Matt, Radi
Zim, Sarah, Antoine,
Aurélia, Oliv’ et Evelyn
Une équipe mixte qui reste
Ensemble malgré un petit drame

Revos 2-12 Phoenix
Le lapin malin
On les a tous bloqués
Une belle longue – surpris !

Manchot 13-1 Phoenix
Les pingouins ne sont pas cul-de-jatte…

Pour se remettre
Pause resto, barbaque à gogo

33 Tours 13-2 Phoenix
Bordeaux nous fait tourner barrique
Oops ! c’est l’heure pour un autre verre

Ouf 13-3 Phoenix
3 petits points – ouf !
Les oufs sont des fous – vraiment
Courent , les pioux, courts !

Magic disc 13-0 Phoenix
La jeunesse faisait mal
Il faisait très très chaud
Le vent se levait

A la bien nommée Boudeuse
Autour de crêpes et galettes
Dans une ambiance joviale
Avec Yves et Laurent
Joyeux anniversaire

Fly 13-2 Phoenix
Ce n’est pas le Phoenix qui s’envole

Zerogêne 13-1 Phoenix
Leur zone nous a beaucoup gênés
Zero gêne, quel mensonge !

Truffes au chocolat maison
Météo clémente
Deux restos pour un week-end <3 !!
Un Patoche qui se met à 4 pattes pour les plus beaux atours d’une joueuse étourdie.
Des renforts ichtyophiles
Mais des signes annonciateurs : blessure d’Elo, myxo de Zim, claquage de Marco
Grève dans l’hypermarché qui contrarie le sacro-saint apéro …
Morale du week-end
Le Frisbee c’est le fun !

Merci à Eve
Auteure d’haïkus
Elle vous fait coucou

Kawaii !!!

La bien nommée

 

 

 

Je te dis qu’il va faire beau….

….

Attaque nocturne de piranhas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N3 Phase aller : les Phoenix font feu de tout Blois …

Le week-end du 26 et 27 mai, une équipe de 15 Phoenix surmotivés prenaient la direction de Blois pour la première phase du championnat de Nationale 3. Les objectifs du week-end : être à fond sur tous les matchs et avoir du plaisir.

L’équipe emmenée par Anto et coachée par Houcine était composée de : Guitou, Jon, Ludo, Vivien, Emilio, Zim, William, Jérôme, Antoine Roquette, Oliv’, Kao, Etienne et Marco.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Manchots-Phoenix

Premier match à 12h30. Pour ce premier match on rencontre une équipe de Manchots composée de jeunes et d’expérimentés. Match très accroché, on vire en tête à la mi-temps grâce à deux défenses. Notre jeu se met en place au fur et à mesure des points. On s’adapte au terrain qui est très petit en longueur mais avec une largeur très confortable. La deuxième mi-temps est serrée. On gagne le match 13-11.

OUF-Phoenix

Le match contre les Ouf fut le plus serré et le plus intense du week-end. Nous savions que le match serait difficile. Ils possèdent un groupe homogène et ils venaient eux aussi de gagner leur premier match. Comme pour le premier match, nous réussissons à faire le break en premier. A la mi-temps, nous sommes en tête. Cette pause fait du bien aux Oufs qui reprennent les breaks d’avance que nous avions engrangés. Fin du temps réglementaire 11-11 cap à 12. Nous avons l’attaque. Nous remontons le terrain face à leur zone. Arrivés devant la zone, ils réussissent à faire la défense. Sur une mauvaise passe de leur part, nous récupérons le disque. Nous prenons un ultime temps mort qui nous permet de mettre notre attaque en place et de marquer le point. Victoire 12-11. Ouf… !

Après cette belle journée ensoleillée, place à l’orage et au repos. Le lendemain, une grosse journée qui nous attend avec 3 matchs de suite. La soirée est donc consacrée à recharger les batteries  : apéro et resto.

Frog Disc Section-Phoenix

Notre matinée ultimate commence par l’équipe des Frog. Tout le monde est à l’heure sur le terrain pour l’échauffement sauf Guillaume mais c’est normal… Son objectif est de se réveiller durant le match =). Ce fut un match sérieux de notre part. Victoire 13-8

Freezgo Cuatro-Phoenix : 7-13

Match face aux locaux. C’est une équipe très jeune. Objectif être à fond sur tous les points pour récupérer le frisbee. Mission accomplie à mi-temps avec un 7-0. Après une pause de 5 min, la machine se dérègle. Notre adversaire remonte break après break. Vivien qui a toujours l’oeil sur le disc en profite pour faire un eye-block qui ne suffit pas. Nous ne trouvons plus nos middles. Après un 4-0, notre capitaine prend un temps mort et fait un discours pour remobiliser l’équipe (une bonne ronflée quoi !). Ce petit entracte fait du bien et on reprend le match à notre compte. Victoire 13-7

Ah Ouh Puc 2-Phoenix

C’est notre dernier match du week-end face à une équipe qu’on connait bien: nos voisins parisiens. L’objectif d’être  invaincu durant le week-end est à portée de disque. Les parisiens nous mettent en place leur défense de zone que nous connaissons bien. Nous arrivons à bien la passer et nous marquons rapidement. Comme pour le match précédent nous virons en tête à la mi-temps. Et comme contre les freezgo, nous perdons le fil du match. Nous n’arrivons plus à remonter face à leur zone et à trouver nos middle. Nous posons un temps mort afin de remobiliser tout le monde et remettre en route la machine. Ce fut de nouveau un coaching gagnant. Nous repartons vers l’avant et nous gagnons 12-8.

Ce fut un week-end très positif en termes de jeu et d’ambiance. L’objectif avant de partir était de faire le meilleur résultat possible. Contrat rempli puisque le maintien est assuré. Il ne reste plus qu’à finir le travail durant le week-end du 8 et 9 juin. (A suivre…)

Merci à Ludo, auteur de ces lignes et également préparateur physique du club. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats officiels ici.

 

Coup de chauds ! à Luzarches

Les Phoenix ont mis la barre très haut en ce qui me concerne avec leur slogan : Pensées positives, résultats positifs. Autant dire que si je n’ai pas de problème avec la fin, le début relève quasi de la mission impossible 🙂

En tout cas, cette phase retour OPEN pouvait se résumer en La course à la montée en D3

Après une première phase exemplaire au niveau jeu comme au niveau spirit, les Phoenix sont venus en découdre en ce dimanche de fête des mères 2017 (que tout le monde a oublié). Et oui la poule haute ne comptant que 4 équipes (Ah Ouh Puc 3, Friselis, Phoenix et Rising Sun), l’organisation a décidé de rassembler la compétition sur une seule journée. Rendez-vous était donc pris à Luzarches sous une chaleur plus qu’étouffante. Pour cette occasion les 14 nominés Phoenix, emmenés par Capitaine Jon, sont Adrien, Antoine, Étienne, Guillaume, Houcine, Jérémie, Jérôme, Kao, Michaël, Mousse, Oliv’, Patoche et Vivien.

Phoenix_OutdoorDR_20170528A

1er Match: 11h00 – Ah Ouh Puc 3

Un match d’ouverture rêvé pour les Phoenix! En effet, nous avions déjà défié cette équipe lors de la phase aller et la rencontre s’était soldée par un score sans appel de 13-4. Mais les conditions réunies aujourd’hui sont moins venteuses et on sent les parisiens revanchards, il ne faudra pas se laisser surprendre!

Nous faisons une très bonne première mi-temps et arrivons avec une confortable avance: 8-2. En deuxième mi-temps on a envie de jouer et se faire plaisir donc chacun prend un peu plus de risque avec plus ou moins de réussite. On voit de belles choses comme de mauvaises mais notre collectif est plus homogène qu’Ah Ouh Puc 3. On prend le large et terminons la partie sur le score de 15-2.

2ème Match: 14h00 – Friselis 3

Nous avions pu observer cette équipe le matin même contre le Rising Sun et malgré leur anciens avec beaucoup d’expérience, certains jeunes avec une technique plus fébrile étaient bien en jambes et propres dans leurs passes.
Nous débutons le match sur la même dynamique que le précédent mais la résistance est plus marquée chez Friselis3. Certains d’entre nous peinent en plus à rentrer dans le match mais nous tournons tout de même à la mi-temps avec une légère avance. La seconde partie est du même acabit mais nous profitons bien des erreurs de nos adversaires pour clôturer la partie 15-9.

Le Rising ayant lui aussi gagné ses deux matchs, nous auront donc droit à une finale pour notre dernier match. Les 2 équipes enchainent sans attendre … avec une pause de quelques minutes.

3ème Match: 15h30 – Rising Sun

C’est donc la finale qui s’annonce terrain 1 pour connaître le vainqueur de la division régionale Ile-de-France qui accèdera l’année suivante à la D3. Cela fait 4 ans que le Rising Sun échoue à la seconde place donc inutile de vous dire qu’ils sont déterminés à la jouer à fond. Leur effectif même inférieur en nombre par rapport aux Phoenix est d’excellente qualité avec des stratégies bien rodées depuis des années. Le match s’annonce accroché.

Et le Rising Sun ne perd pas une seconde et commence le match sur les chapeaux de roues. Ils prennent rapidement un puis deux break d’avance aux yeux et à la barbe des Phoenix (5-2). Chaque point est célébré de leur côté par des cris, des encouragements. La dynamique est clairement de leur côté alors que Phoenix est plus dans le dure, les visages sont fermés. A 7-2, un bon coaching par un changement de ligne permet au Phoenix de reprendre un peu confiance en marquant. Malgré cette reprise en main fébrile, nous stabilisons l’écart et atteignons la mi-temps avec un retard de 4 points (8-4).

A la reprise du match, le Rising a l’attaque et marque son point avec aisance (9-4). A ce moment là, si on ne fait rien côté Phoenix, ça sent le roussi et il ne nous restera plus qu’à aller manger les brochettes de la buvette pour se consoler!

C’est sans compter sur le collectif et les conseils des coachs. En effet après quelques ajustements défensif, le travail paye. On se remet en confiance et on grappille un peu de terrain pour revenir à 3 longueurs du Rising (10-7). De beaux catchs en zone nous redonne le sourire et on commence à s’emballer à chaque point marqué pour rentrer dans une émulation positive. En approchant de la fin du match les points sont de plus en plus accrochés et beaucoup de « call » sont appelés. Certains joueurs se blessent, sûrement dû aux conditions éprouvantes et à la qualité du terrain (dur et pas toujours régulier). Cela ne fait les affaires du Rising, inférieur en nombre. Nous prenons un avantage psychologique en faisant un belle remontée à 12-11.

Après une adaptation de notre zone lors d’un temps mort, nous revenons finalement à égalité 12-12. Ce sera donc un match à l’universe avec attaque pour le Rising. Houcine annonce la ligne de défense qui devra tout donner pour ne rien regretter de cette saison d’efforts aux entrainements. Notre défense de zone ralentit bien la montée des Cristoliens. Malgré un jeu de handleurs propre ainsi qu’une bonne discipline, ils finissent par craquer en sautant un swing en upside sur lequel nous faisons une défense. Nous récupérons le disque mais après quelques passes, Houcine acculé contre la ligne tente une longue passe flottante en zone pour Vivien. Celui-ci bien placé, la rate de peu … et le disque finit dans les bras de Mousse qui rodait par là!!!

Point final de la remontada et victoire des Phoenix 13-12 pour un match sous haute tension.TropheePhoenix2017

Après Houcine et Patoche ont chialé comme des madeleine, on a attendu 3 plombes la remise des prix et on est rentré dans les bouchons sur Paris. #joie #penséespositives

Rendez-vous l’année prochaine en national 3.

Merci à Jérém, auteur de ces lignes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats certes officiels mais moins sexy ici.

 

Phoenix_OutdoorDR_20170528B

Ce samedi, c’est mardi !

Mardi gras oblige, ce samedi 25 février, les coachs avaient accepté une petite dose de Commichouille pour l’entraînement. Le thème était station de métro.

A notre grand regret, Etienne Marcel n’avait pas pu être des nôtres.

MardiGras201702Mais étaient tout de même présents : Monceau, Rue de la Pompe, Pigalle, École Militaire, la famille Anvers, les soeurs Maraîchers, Nationale, Hawaï et Couronnes. Château d’eau et Magenta étaient aussi là mais ne les cherchez pas sur la photo…

A l’issue d’un vote à l’unanimité, la Commichouille rendait dans la plus grande transparence le verdict suivant :

312_MardiGras20171er Javel, 2ème Ecole militaire, 3ème Rue de la Pompe

Premier Hat de la ligue Ile-de-France

Les Phoenix de Montrouge et la Ville de Montrouge aident la ligue d’Ile-de-France (LFDIDF) à organiser son premier évènement dans le but de rassembler un maximum de joueuses et joueurs d’Île-de-France.

Ce sera un tournoi HAT et ce sera le samedi 9 juillet 2016  à Montrouge au stade Maurice Arnoux.

Ce sera également l’occasion pour ceux qui le souhaitent de discuter avec les responsables des enjeux de la ligue et de ses orientations.

2016 Pious à Luzarches

Les Pious à Luzarches

C’est avec le sourire et le sac rempli de vêtements chauds (et de quelques victuailles…) que les Pious sont allés à la phase aller du championnat DR outdoor open. Alexandre, Anna, Élodie, Evelyn, Eric, Hugo, Jérôme, Joffrey, Marie, Mathilde, Matthieu, Nadia, Capitaine Patoche et Sylvain se sont donc rendus à Luzarches ces 23 et 24 avril 2016.

Des joueurs motivés, mais le manque d’habitude de jeu ensemble s’est ressenti et il a fallu du temps pour mettre en place des points construits. Heureusement, la bonne volonté et la bonne humeur de chacun ont permis à l’équipe de bien progresser durant le week-end !

Les matchs du samedi ont été difficiles, face à de grosses équipes : les Révos, les Synoptics puis les Rising Sun. De nombreux drops directement sanctionnés, des difficultés à mettre en place une défense efficace et un manque de coordination comme d’organisation en attaque ont entrainé des scores sévères. Mais on ne se décourage pas après le premier match contre les Révos et on pourra retenir de celui contre les Synoptics quelques belles actions. Après des défenses de Jérôme et Joffrey dont on n’a pas réussi à profiter jusqu’au bout, Nadia récupère le disque près de la zone et LE point de la journée est marqué par un super catch d’Alex. On entend alors des « piou piou » de joie tout le long du terrain. On retiendra également la passe de H. – ou plutôt appelons le X pour ne pas le citer – catchée par un défenseur dans notre zone… une belle Callahan qui permet d’enrichir le vocabulaire des Pious.

Minute Culture Ultimate offerte par les Pious
Callahan : du nom d’un joueur qui a favorisé la diffusion de ce sport aux USA à la fin des années 70.

Le dernier match contre le Sun montre de nouveau quelques belles défenses mais surtout un balbutiement de progression par rapport au début de la journée. Nos adversaires ont su maintenir une bonne pression, et même si on savait que cela serait difficile, on en ressort frustré de ne pas avoir concrétisé un point ou deux. On a hâte de revenir le lendemain et l’équipe se sépare tout de même avec le sourire.

Direction le Première Classe de Luzarches pour 7 d’entre nous. Le temps ne nous permettant pas de profiter d’un pique-nique, on négocie la salle de p’tit déj. Du saucisson, du fromage, un verre de bon vin (ou un cubi de Pam, c’est selon !), l’opération team-buiding est en place. Après observation, dégustation et discussion, le prix de la quiche la plus conviviale est décernée à l’unanimité à Jérôme. Puis on termine la soirée par un – que dis-je, deux ! – traditionnel Times Up, qui permettent aux plus jeunes (dont on taira les noms …) d’obtenir leur première victoire de la journée.

Dimanche, table de marque à 9h et donc réveil difficile. La bière n’a apparemment pas permis d’éviter les courbatures (c’est pour ça qu’il faut boire du Pam!!!), le départ de Montrouge est un peu retardé, le temps ne donne pas envie d’être dehors. On craint la pluie qui nous a chanceusement évités le samedi. Au programme de la journée : Ah Ouh Puc 3, Ah Ouh Puc 4 puis FU. On a perdu Anna mais on accueille avec joie Mathilde et Sylvain venus renforcer l’équipe. La motivation et les sourires sont présents et finalement la journée commence bien. Le Puc 3 enchaine deux matchs et a du mal à entrer dans le notre. On en profite pour mener 1-0 puis 2-1, grâce à deux belles passes de Jérome catchées par Eric et Hugo. Un début encourageant mais le Puc se reprend et s’organise. De nouveau, les drops sont sévèrement sanctionnés et on n’arrive plus à concrétiser. Le match suivant contre le Puc 4 est plus à notre portée. Changement de terrain, on joue sur l’herbe avec la pluie qui commence à tomber. Un match très intense, beaucoup de drops des deux côtés qui font terminer la première mi-temps à 42min30 après un point de 15 minutes. Le Puc mène 6-4. On découvre les règles du « cap de la mi-temps » (les précédentes avaient eu lieu à 7 points …) et on apprend qu’on joue obligatoirement 1 point + le cap en deuxième mi-temps. On y croit et on se donne à fond, le point de la deuxième mi-temps est pour nous, cap à 7. Les deux équipes mettent une belle pression et on arrive à un jeu construit, mais le Puc réussit à concrétiser. On notera tout de même le magnifique dive sans lunettes de Mathilde, ainsi que le super catch défensif de Patoche qui a sauvé ses dents … Frustrés mais contents de notre match, on en profite pour poser sous les flashs de nombreux photographes :

2016PiousLuzarches

Avant le dernier match, une petite pause pour reprendre de l’énergie. On termine le saucisson, on découvre les légendaires chips à la crevette d’Evelyn, on se motive malgré la pluie. On sait que le match va être dur, certains ont dans la tête les matchs d’indoor contre « les petits FU », mais notre cher Capitaine nous met en confiance :

 » L’expérience est plus forte que l’énergie de la jeunesse ! « 

Enfin, peut-être pas toujours … les FU sont nombreux, courent vite et bien. Leurs passes sont précises et ils font moins de déchets que nous. On a du mal à sortir de leur défense de zone agressive avec une cup très serrée. Malgré le score final de 13-4, le match est intense et les deux équipes ne lâchent rien. On joue avec plaisir, on est content des points qu’on arrive à marquer et de ceux qu’on arrive à construire ensemble. On décernera deux drops d’or dans ce match :

  • un pour Alex, en zone suite à une magnifique passe de Patoche,
  • et un pour Mathilde, sur un upside de Patoche (encore!), après un temps mort pour une mise au point de la stratégie Pin Ball.

Mais ces deux drops d’or ne sont mentionnés qu’à cause de leur rareté et on retiendra surtout d’Alex tous ses beaux catchs et appels qui ont bien fait progresser le disque et de Mathilde ses super méga passes de handleuse.

On termine le week-end sous une pluie intense qui ne fait pas trainer les départs. On garde une certaine frustration de ne pas avoir réussi à concrétiser plus de points, mais aussi le sourire après ces matchs remplis de fun, d’intensité et d’une belle progression au fil du week-end ! Vivement la phase retour.

Merci à Élodie, auteure de ces lignes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats certes officiels mais moins sexy ici.

2016 Phoemixte à Joué

Les Phoemixtes fêtent l’anniversaire de Jon à Joué-les-Tours !

Une valeureuse équipe des Phoenix se rendait ce week-end du 21 mars à Tours pour la phase retour du championnat de France division 1 mixte.

Pour cette occasion l’équipe était composée de : A2, Aurélia, Élodie, Marie, Mathilde, Momo, Nadia, Eric, Jérôme, Jon, Julien, Kao, Olivier, Papito (?), Vivien et Will.

Phoemixte2016RetourOù est Charlie ?

L’objectif du week-end : mettre un maximum de points, plus qu’à la phase aller et surtout du FUN !!!

Notre premier match à 11h30 nous oblige à un départ matinal. Rendez-vous place Jean Jaurès à 8h (8h10…) pour les 16 courageux.

1er match : IZAKA (Noisy-le-Sec)

Pour ce premier match se dresse face à nous une équipe championne de France et qui le sera à nouveau en fin de week-end. L’objectif est simple : éviter le fanny…
Après un gros début de match de leur part et pas mal d’erreurs de notre côté, nous arrivons à nous accrocher face à une équipe qui nous prend au sérieux et met ses points. Finalement nous atteignons notre objectif en perdant 15-2.

2ème match : Raging Bananas(Nantes)

Nous affrontons en poule basse une équipe avec un très joli maillot selon Marie. Après un gros début de match de notre part qui nous permet de mener 2-1, les bananes se rebiffent et la mise en place de leur zone nous pose beaucoup de problèmes. Les points s’enchaînent, notre équipe commence à penser à l’apéro et au rosé pamplemousse et les difficultés s’accentuent. Un réveil en fin de match nous permet de sauver l’honneur et d’espérer des lendemains meilleurs mais au final la défaite est rude : 17-3.

Après ces deux mises en jambe, les choses sérieuses commencent enfin et les Phoenix se retrouvent sur leurs terrains privilégiés : l’apéro et la soirée.

A 16 dans une immense chambre du F1, les Phoenix s’en donnent enfin à cœur joie. Des chips, du saucisson, des bières, du rosé pamplemousse et même du Great D (un rosé spécial Marie). Puis à force de se chauffer, les cordes vocales se mirent au travail et un certain V… dont nous tairons le nom se mit à chanter son interprétation de la Reine des neiges… jusqu’à ce que la responsable vienne lui demander de se taire.

Du coup direction la bricole, un petit restaurant choisi par Mathilde, afin de fêter les 25 ans de Jon !

Ce petit endroit fort sympathique nous a permis de débriefer la première journée de compétition et après un point organisation et réveil du lendemain, la soirée put enfin commencer. Les Phoenix ne firent pas dans la « demi-mesure » (dédicace à Papito) et se mirent à partager un repas gargantuesque. Cependant certains ne furent pas rassasier et écumèrent les différents fast-foods du coin mais pour ne pas les juger nous tairons leur nom…

Enfin, pour fêter comme il se doit le quart de siècle de Jon, les serveurs lui apportèrent un cadeau exceptionnel au moment du dessert : une boule de glace avec une bougie qu’ils lui servirent lumières éteintes avec un « joyeux anniversaire » chanté à tue-tête par tout le restaurant ! Comme d’habitude les Phoenix partagèrent le dessert et « ont mis un doigt » un peu partout.

Après un Time’s up en rentrant à l’hôtel qui a vu la victoire de Charlie et ses drôles de dames contre les riens, l’équipe se mit au lit car le rendez-vous était donné à 8h devant l’hôtel le lendemain.

Dimanche 20 mars 2016

3ème match : Révos (Paris)

Ce match s’annonce comme potentiellement le plus à notre portée puisqu’à l’aller le match fut serré avec une défaite 15-6. Après un gros briefing du coach qui redemande encore beaucoup de sérieux tout en gardant le fun, les Phoenix s’accrochent et malgré un début compliqué, le match reste équilibré. Face à la défense individuelle mise en place par les Révos, nous mettons en place notre traditionnelle zone et cela nous permet de rester dans le match.
Finalement, les Révos restent devant au score et s’impose après un match long 13-9. De jolis points des deux côtés, des défenses, des tactiques et du FUN permettent de sortir beaucoup de positifs de ce match !

4ème match : Freezgo (Blois)

Après une grosse pause, nous proposons au Freezgo d’avancer le match pour pouvoir profiter de la fin de la finale. Début du match du coup à 14h30 et quel début de match. Les Freezgo encore gelé rentrent mal dans la partie et cela nous permet de mener 3-0 très rapidement avec même un point de notre tout jeune Jon. Mais ils vont progressivement resserrer leur jeu et cela se complique. Après un gros trou d’air, nous nous inclinons finalement 17-4 même si Papito et le vent essayent de nous rajouter des points.

Bilan comptable du week-end : 4 défaites, une dernière place en D1, 17 points marqués, 62 points encaissés, une descente en D2 l’an prochain mais malgré tout des apprentissages, de l’expérience accumulée et beaucoup de plaisir pris tout au long du week-end.

Et pour le plaisir, petit quizz :

Qui des Phoemixtes a marqué le plus de points sur ce week-end ?

1-Nadia   2-Mousse   3-Vivien    4-Papito

Sur le retour, un jury composé de A2, Oliv, Marie, Mathilde et Vivien décerne les prix du week-end puisque l’organisation n’a rien voulu nous remettre malgré les efforts de certains.

Après ce petit intermède, les voici donc mais nous n’expliquerons pas plus :

A2 : prix « Il me regarde » remis par Gilbert Montagné
Aurélia : prix du Kinder
Elodie : prix de la Combativité
Marie : prix du Doigt d’or
Mathilde : prix de Madame Propre
Momo : prix « Elle est pas mal !!! »
Nadia : prix du Sky d’or
Eric : prix spécial du jury toutes catégories
Jérôme : prix du Upside
Jon : prix de la Jouvence (on a fêté ses 25 ans)
Julien : prix du Bonnet
Kao : prix de la Longue
Olivier : prix spécial Où est Charlie ?
Papito : prix spécial de l’organisation
Vivien : prix de la Course en longue
Will : prix de la Bonne D

Merci à Vivien auteur de ces lignes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats certes officiels mais moins sexy ici.

2016 Phoemixte à Grenoble

Les Phoemixtes à Grenoble

Les sélections furent difficiles pour intégrer l’équipe Phoemixte de Montrouge qui se rendait ce week-end des 5 et 6 mars à Grenoble pour disputer la phase aller du championnat mixte en division 1.

Ils étaient 25 au départ puis 19 puis 17 puis 16 et finalement ils partirent à 14 avec une vraie parité. Du coup Capitaine Jon adapte chaque jour de nouvelles tactiques et lignes. Nous en profitons ici pour faire une petite pause et souhaiter un bon rétablissement aux chevilles, genoux, pouces, grippés etc…

L’équipe Phoemixte était donc la suivante: Aurélia, Eric, Evelyn, Etienne, Gaëlle, Capitaine Jon, Marie, Kao, Mathilde, Mousse, Momo, Nico, Mounia et Oliv’.

Phoemixte

Départ classique vendredi soir pour anticiper le long trajet sachant que nous devons être à 10h00 à Grenoble. Cela nous permet une petite halte à Villefranche-sur-Saône qui doit nous permettre d’arriver à Grenoble à 10h00 frais et dispos.

C’était sans compter sur le fameux coup de l’alarme du F1. Les caractères et l’esprit d’équipe sont tout de suite mis à l’épreuve au sein de chaque chambrée. Capitaine Jon embarque ses 2 colocs en pyjama pour rassemblement au point d’évacuation du rez-de-chaussée. Oliv’ en profite et bizute Etienne qui part en reconnaissance. Il entrouvre la porte voit Jon en pyjama et préfère se recoucher. Kao lui poursuit ses vrombissements qui couvrent la sirène…

Côté filles, Aurélia grogne (je vais pas avoir mes 12 heures de sommeil !), Mounia hume l’air et considère que « ça ne sent pas la fumée » donc préconise de rester au dodo. Peut-être n’avait-elle juste pas envie d’aller encrasser ses pantoufles en panthère sur le parking de l’hôtel. Marie trouve que tout cela est bien censé et préfère rester dans la chambre pour surveiller les restes d’apéros. Gaëlle et Evelyn qui venaient juste de se coucher après avoir essayé toutes les chambres du F1 restent claquemurées dans leur piaule de peur de ne pas pouvoir y revenir pour finir leur nuit. Quant à Momo et Mousse, cela ne nous regarde pas…

Samedi 5 mars 2016

Inutile de dire que samedi tout le monde a les traits tirés sauf Kao qui ne comprend pas trop de quoi nous parlons au petit déj…

Départ dans les temps pour Grenoble avec sur le trajet la tentation de s’arrêter pour se rouler dans la neige. Mais nous arrivons à l’heure. Et là l’autre surprise du week-end: un terrain est inondé donc tout le planning et les durées de jeu tombent à l’eau… Nous jouerons donc le premier match à 13h00. Pour certain(e)s, c’est l’occasion de rattraper le déficit de sommeil.

Dodo

Puis c’est la préparation pour le match et l’échauffement ou plutôt le nouveau concept du réchauffement.

Rechauffement

Match 1 : Révo (Paris)

Nous sommes fin prêts pour affronter les Révos. Les débuts sont difficiles et ils enchainent les points. La première mi-temps est vite là à 8-1. On fait le point et en fait on s’aperçoit que l’on n’est pas forcément attentif à notre ligne de handler. On corrige le tir et c’est tout de suite mieux. On marque, on résiste mieux. In fine le score reste toutefois sans appel 15-6 dans le cap.

Match 2 : Sun (Créteil)

Le match qui suit nous voit affronter les anciens champions d’Europe mais également l’ancien club de Jon. Match difficile, on n’est pas loin d’éviter la fanny mais ils sont vraiment très forts. 15-0 pointé en un temps record.

Capitaine Jon en a des irritations (on ne précisera pas où). Pour le lendemain, les consignes de Capitain Jon sont claires « Plus jamais ça !« .

Nous préférons oublier pour nous concentrer sur l’apéro et finir la journée sur un times-up. A ce propos si vous croisez un jour Jackie Chan avec un pamplemousse pensez à … Jude Law.

Dimanche 6 mars 2016

Au petit matin, tout le monde a à cœur de bien préparer cette journée du dimanche avec encore deux grosses équipes au menu : les Monkeys qui jouent à domicile et qui sont remontés à bloc puis les Sesquidistus.

Pour ce faire, a chacun sa méthode :

  • révision studieuse des tactiques pour Eric, Nico et Oliv’

Studieux

  • réveil musculaire pour Etienne et Kao

PrepaPhysique

Match 3 : Monkey (Grenoble)

Face aux Monkey le vent s’est levé. Nous alternons défense de zone et indiv. C’est dur, c’est chaud mais on arrive à tenir le disque et à faire nos défenses. Malheureusement, cette intensité se ressent dans les chairs et nous perdons Nico sur blessure. C’est notamment le match des filles avec 1 défense de Marie qui se rapproche de son objectif perso du week-end (la loi Evin nous empêche de parler de la récompense promise) et surtout de Mounia qui fait un dive en défense et qui marque LE point des Phoenix. Au final 14-1 pour les Monkeys. Le score est certes sévère mais nous avons plutôt bien joué collectivement.

Match 4 : Sesquidistus (Strasbourg)

Pour finir le week-end, nous affrontons les Sequidistus. Bien que le vent faiblisse, nos adversaires prennent le large rapidement. Nous essayons de réagir et de poser le jeu comme certains nous l’ont conseillé dans la ronde, mais ça ne suffit pas. Heureusement, malgré le fait qu’il boite de plus en plus, Eric reste toujours aussi impressionnant et parvient à catcher en bout de course une longue de Capitain Jon. Finalement, Nico qui gère la table ne parviens pas à nous ajouter des points et nous nous inclinons finalement 15-1.

Au final, malgré des scores assez sévères nous avons passé un excellent week-end avec de belles montagnes enneigées en décor de fond. Il ne nous reste plus qu’à regagner nos pénates. Pour rester collectif et puisque l’esprit de compétition nous habite, on finit le week-end par un petit Duel Quizz sur la route.

D’ailleurs toi qui lis cet article, entraîne- toi pour le prochain championnat avec la question suivante de la catégorie Corps et âmes :

Elle aime le Pam rosé et a pour animal-esprit le cuy : elle est Pam Cuy.

1- Mousse 2- Eric 3- Marie 4- Etienne

Enfin spéciale dédicace de la part de Marie

MouMoutte

Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats certes officiels mais moins sexy ici.