LES PIOUS A … AMIENS ?!

Eh oui ! C’est en direction d’Amiens, célèbre ville d’ Île-de-France 😉 , que, coachés par John, sont partis les Pious – Batou, Cyril, Damien, Élodie, François🧜🏻‍♂️,  Jérôme, Léo, Luc 🍑, Mike 🍟, Nathalie, Octave, Olivier, Sarah et Théotime – pour disputer la phase retour de la DR en ce week-end du 22 juin 2019.

Déjà bien contents d’être arrivés en poule haute, nous n’avions pas vraiment d’objectifs concernant les résultats, néanmoins, nous étions déterminés à jouer chaque match à fond pour espérer, sait-on jamais, une montée à la Dusse en Nationale.

C’est ainsi que l’on commence notre premier match, contre une équipe du SUN.

Pious // Rising SUN

Une équipe que nous n’avions pas affronté à l’aller. Le match est serré et la zone que nous posons ponctuellement leur cause quelques problèmes. On est mené 5-7 à la mi-temps. Le match reprend et l’écart se creuse en faveur du SUN, qui va souvent au bout de ses attaques. Défaite 6-12.

Pious // Friselis 3

Les favoris du championnat. On sait que ce match va être difficile et nos adversaires, qui sortent tout juste d’une rencontre contre le PUC, rentrent immédiatement dans le match. Bien que les points soient accrochés, leur plus grande expérience de jeu fait qu’ils ne commettent que peu d’erreurs et leurs attaques bien rodées font souvent mouche. Défaite 2-15.

Fin de la journée

C’est la fin de cette première journée de championnat. On se retrouve à l’hôtel pour l’apéro puis nous partons en direction du restaurant . Après un bon repas, nous allons voir les illuminations de la Cathédrale, puis nous rentrons dormir à l’hôtel. On taira son nom, mais il paraît qu’un Piou aurait invité d’autres comparses à allumer des cierges pour le lendemain…

2 ème journée…

… qui commence avec l’annonce de notre première victoire à raison de la disqualification du HOT qui , à cause de joueurs blessés, a été obligé de ramener de nouveaux effectifs en urgence pour continuer le championnat, ce qui leur fait perdre officiellement tous leurs matchs. Nous les affronterons en fin de journée.

Pious // Pick Hard Disk

Premier match du dimanche contre une équipe que nous avions affrontée à l’aller. Le match avait été très serré et nous étions prêts à prendre notre revanche. On fait principalement une défense individuelle qu’ils arrivent à passer et leur jeu, plus organisé et rapide qu’à l’aller, leur permet de prendre le large au niveau du score. Défaite 4-15.

Pious // PUC

Une autre équipe qui nous avait posé problème à l’aller. Les points sont accrochés mais nous n’arrivons pas à passer leur défense et nous sommes rapidement derrière au niveau du score. Défaite 3-14.

Pious // HOT

Assurés d’une victoire officielle, nous jouons quand même ce match à fond pour réellement gagner ce match. Nos adversaires mettent beaucoup de points en longue ce qui nous oblige à se placer différemment en défense. On est plus précis en attaque que sur les autres matchs mais on se fait quand même distancer au score. Défaite 6-13.

Bilan

Un week-end très sympa avec des matchs agréables à jouer et une très bonne ambiance à l’issue duquel nous finissons 5ème du championnat !

Merci à Théotime, auteur de ces lignes et meilleure progression 2018-2019 ! Chapeau bas !

Le Phoenix MUTant

C’est en cet après-midi ensoleillé du 28 Juin où 13 Phoenix quittent le bitume chaud de la capitale pour rejoindre la verdure du Maine et Loire (49… et rien d’autre Pat) à l’occasion du tournoi MUT. MUT pour Magic Ultimate Tour organisé par le club d’Angers (Magic Disc), et aussi pour MUTATION qui sera le thème de la soirée.

Welcome to MUT Week-end

Les plus prévoyants, ou ceux dont la hiérarchie est absente le vendredi après-midi, ont su s’exfiltrer de Paris pour arriver pour la baignade de fin d’après-midi dans la rivière qui longe le village.

« C’est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons » …

Les derniers arrivent à l’heure où tous les chats sont gris, et toutes les bières sont blondes. Les retrouvailles sont bonnes et il est toujours temps pour quelques mousses accompagnées de chips. L’eau est réservée pour les brumisateurs que Marie prend un malin plaisir à recharger. Sans égaler toutefois les talents de Sarah mais ça c’est du off !

Minuit passé, la chaleur qui était torride en journée devient agréable. C’est ainsi que pour anticiper la canicule du lendemain, deux équipes se sont motivées et le premier match officiel du week-end est lancé sous les lumières des projecteurs.

Samedi 29 juin

Match 1 : Ninetise

Après le plaisir d’une nuit sous tente, les choses sérieuses commencent à 10 heures pour un match qui nous oppose aux Ninetise. Ces derniers rentrent immédiatement dans le jeu mettant deux points. Les Phoenix se réveillent alors enfin pour égaliser puis mener 5 à 3. S’ensuit un jeu compliqué avec beaucoup de turns qui conduit Damien à revoir sa méthode défensive, basée désormais principalement sur des contacts. Malgré tout, les Phoenix conservent leur avance 7 à 5. Après une petite remontada, les Ninetise viennent chercher l’universe sans concrétiser. Victoire des Phoenix 8 à 7. Match très plaisant avec un léger bémol sur les nombreux calls et le temps pour les résoudre en deuxième mi-temps.

Match 2 : Eulchtimate

Le match d’après ne se fait pas tarder et nous rencontrons l’équipe des Eulchtimate. Il est midi et la chaleur n’est déjà plus viable. De plus l’équipe Lilloise très physique nous impose un rythme soutenu. Les 4 temps morts sont les bienvenus pour souffler et se rafraîchir. Si nous ne concrétisons pas en attaque, nous parvenons encore à freiner la leur pour des points qui durent longtemps. Le terminus arrive : 9 à 3 pour Eulchtimate. Au débrief, Elo signale des techniques qui ont effectivement « plus ou moins bien fonctionné » du coté Phoenix, et un super spirit du coté Eulchtimate.

Match 3 : UFO

À peine une heure pour se rafraîchir et ravitailler en sucre nos entrailles et le match suivant contre UFO est déjà lancé. Nous nous trouvons dès le début et prenons la tête du score 3 à 1. La suite se complexifie. Je vois passer 3-3 puis, à l’aune de la mi-temps, 6-3 en leur faveur. Avec la canicule, Jon fait un petit malaise. Pourtant, nous avons « les conditions idéales pour jouer à l’ultimate ». Le match se clôt sur un 8-5 pour eux, et un débrief de François… Choux blanc.

Match 4 : BSF

Le dernier match, contre BSF, est à 16 heures. La chaleur et l’épuisement atteignent leur paroxysme. Si le Phoenix est toujours en feu, cette fois c’est le feu qui aura tué le Phoenix. L’auteur de ces lignes a laissé sa mémoire sur le terrain. Ce qu’il en reste, c’est le souvenir d’un dernier point interminable qui achève littéralement le match sur un 9-3 pour BSF. Revanche à la party.

Soirée

Après 4 matchs intenses (5 pour Marine pour qui 4 n’était pas assez, et qui s’était fait recruter lors d’un premier match dans la matinée) un petit bain dans la rivière est bien la façon la plus parfaite de décompresser.

Ho la belle baignade !

Mais attention, pas le temps de niaiser, car il faut rapidement se préparer pour la party : enfiler notre plus beau costume de tortue Ninja, répéter la chorégraphie guidée par Elo, Oliv’ et Marie…

Ho la belle répétition ! Et dire qu’ils sont encore à jeun … sauf une ?

… et répondre présent à la bière Race avec la ligne Sarah, François, Leslie (invitée d’honneur de Will) et l’inénarrable Monsieur Q.

Pendant le repas nous assistons à toutes sortes de démonstrations de mutations détonantes avec notamment des loups garous chantants, des zombies dansants et surtout de magnifiques tortues Ninja accompagnées de Jon en maitre Splinter et de Sarah dans le rôle de la journaliste April O’Neil. Belle démonstration qui, j’ai ouï dire, pourrait bien être élue la meilleure…

Ho les belles tortues !

Quant à la suite des festivités nocturnes, seuls les présents sauront ce qu’il s’est réellement passé, du moins ceux qui s’en souviennent. Pour plus de détails, veuillez contacter Léo, présent jusqu’à l’aurore, gagnant ainsi la party. et du coup un peu moins présent pour les matchs et surtout pour SA tranchette dans le fermé. Mais ça c’est du off…

Dimanche 30 juin

Match 1 : Krampouz

Un bon café et quelques tartines, et l’équipe est repartie pour un nouveau match en ce dimanche matin. Nous rencontrons l’équipe bretonne des Krampouz qui met en place une solide défense dont la stratégie est de nous bloquer le long de la side line. La stratégie porte ses fruits et nous ne parvenons pas à concrétiser nos attaques. Nous tachons de nous rattraper en défense ce qui donne quelques points très longs avec beaucoup de turns. Le score final affiche 8-1 pour les Krampouz.

Match 2 : DisKimper

Remotivés à 200% pour le dernier match grâce au point d’équipe mené par notre capitaine Mathilde, nous arrivons sur le terrain avec concentration et confiance. Nous profitons de notre supériorité physique et technique contre DisKimper pour construire un jeu propre. Le résultat est sévère et nous gagnons 13-1.

Bilan

Finalement ce MUT aura été intense tant dans le jeu sur le terrain, que dans les conditions météorologiques torrides. Expérience qui nous pousse sur le terrain dans nos limites physiques et de lucidité, mais dans un cadre festif, décontracté et bienveillant où la maxime « tempête de plaisir » prend tout son sens.

Grand merci à l’orga, et à la belle équipe constituée de :
Oliv’, Sarah, Marine, François, Léo, Capitaine Mathilde, Jon, Cyril, Mr Q (également l’auteur de ces lignes), Will, Damien, Elo, Marie ainsi qu’à notre supportrice inconditionnelle, Leslie, avec une belle lucidité pour débriefer les matchs.

Ho la belle équipe !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Premiers pas des Phoenix en Nationale 2

Ce week-end du 27-28 avril, les Phoenix se rendent à Luzarches avec comme objectif le maintien. Le moyen le plus rapide pour l’obtenir est de gagner des matchs et de finir en poule haute. C’est donc avec cet état d’esprit conquérant que les joueurs entrent sur le terrain.

Pour cette phase aller, l’équipe, coachée par Emilio et Jon, emmenée par Capitaine Houcine et pour le spirit Kao, est composée de : Anto, Cédric, Étienne, Guitou, Ludo, Marco, OB, Oliv’, Roquette, TiJi, Vincent, Vivien et William.

Samedi 27 avril 2019

Match 1 : Tsunami du Loing (Nemours)

Face une équipe très jeune (le plus vieux Tsunami avait à peine l’âge du plus jeune Phoenix), nous démarrons avec beaucoup d’intensité et nous rivalisons avec l’adversaire. Le match est à couteaux tirés, chaque équipe marquant ses points, malgré le grand nombre de turns. Dans des conditions dantesques (bourrasques à plus de 50 km/h), nous nous accrochons et réussissons à remporter à l’Universe le premier match de N2 du club ! Face à une équipe se positionnant comme candidat à la montée. Score final : Phoenix 11 – Tsunami 10 🙂

Match 2 : Friztoi Ultimate (Luzarches)

Avec des conditions qui empirent (la pluie et la grêle s’ajoutant au vent), nous abordons le match avec la même envie. Friztoi est du même acabit que Tsunami, c’est à dire beaucoup de jeunes joueurs avec une bonne technique. Le match prend la même tournure que le premier et nous échangeons coup pour coup. Nous utilisons à merveille la technique de Hulk&SuperD. Après un petit coup de mou, la fin de match tourne légèrement à l’avantage de Friztoi. Pas suffisant pour décourager les oiseaux de feu qui recollent à 13 – 13. Nous abordons donc le dernier point, remontés à bloc, le soleil brillant dans notre dos. Un temps mort plus tard (1 min), pluie et vent se lèvent et la technique de Hulk & Super D se retourne contre nous. Nous échouons à remonter le disque, et nous perdons à l’Universe sous le déluge.
Score final : Phoenix 13 – Friztoi U 14 🙁

Dimanche 28 avril 2019

Match 3 : Moustix (Lyon)

Équipe descendue de N1, Moustix se présente à Luzarches avec une armada : 19 joueurs ! Début de match à 08h30 (« j’ai beau être matinal, j’ai mal ») avec deux équipes affûtées. Le match commence bien pour Phoenix qui score 2-0 et qui s’installe tranquillement dans le match. Un peu trop peut-être et au cours du match on se fait reprendre et même passer devant. La faute à une attaque fluide chez Moustix et à des stratégies défensives inefficaces. Après un temps mort, les coachs optent pour une défense M qui fait des miracles. Quelques catchs incroyables de Roquette, du jeu pétant et nous revenons au score pour accrocher l’universe à 14-14. Universe qui nous glissera des mains, au sens figuré comme au sens propre, et après une belle bataille nous nous inclinons 15-14. 🙁

Match 4 : Monkey (Grenoble)

Après la rude bataille contre Moustix, nous abordons un autre match face à une autre équipe nombreuse, elle aussi promue de N3 l’année dernière. Mais à la différence du match de 8h30, nous retrouvons le vent et la pluie. Après avoir perdu Ludo, Jon et Vivien, nous abordons ce dernier match fatigués et moins lucides. La fraîcheur physique des Monkeys (dont c’est le premier match de la journée) leur permet de nous dominer en longues, tant en attaque qu’en défense. L’écart se creuse et la première mi-temps finit à 8-2 pour eux. Remobilisation générale, pour aller chercher un maximum de points car la poule haute se jouera peut-être au point average. On fait jeu égal sur la seconde mi-temps (7-6 pour les Monkeys) et le match se finit à 15-8, score qui ne reflète pas la grosse intensité de la rencontre ni le niveau montré sur les 3 premiers matchs. 🙁

Dans 1 mois se jouera le second round. Tout est encore ouvert pour la poule haute puisque derrière Lyon et Grenoble, Luzarches, Nemours et nous-même sommes en course pour la troisième place de poule haute. Cergy ferme la marche avec 4 défaites.

Rendez-vous pour la suite les 25 et 26 mai à Nemours pour la suite de nos aventures.

D’ici là, continuez à suivre scrupuleusement LA consigne du coach : hydratez-vous !!!

Merci à TiJi, auteur de ces lignes.

N3 Phase retour : touchons du Blois

Après un excellent premier week-end de championnat conclu par 5 victoires en 5 match tout en se laissant une marge de progression, les Phoenix attaquent le dernier week-end de compétition de la saison en gardant le même objectif : « avoir le meilleur résultat possible ». Mais cet objectif prend un autre sens maintenant que nous savons que la finale est à notre portée, voire même – soyons fou – la montée en Division 2.

La phase retour est à nouveau à Blois. Pour ce week-end du 9-10 juin, l’équipe est quelque peu remaniée mais toujours emmenée par Capt’ain Anto accompagné de : Guitou, Jon, Romain, Vivien, Emilio, Zim, William, Jérôme, Antoine Rocket, Oliv’, Kao et Marco.

Disc’lexique 13- 10 Phoenix: On balbutie notre jeu.

Déjà assurés d’être dans le haut de tableau grâce aux résultats précédents, nous abordons ce premier match très confiants. Trop confiants même, puisque les Disc’lexique nous étouffent et mènent 3-0. Conscients de n’être pas entrés du bon pied dans notre compétition et certain joueur faisant le plot, notre capitaine demande rapidement son temps mort, qui apporte un léger mieux et nous permet d’arriver à la mi-temps menés seulement 7-5. La deuxième mi-temps nous sourit un peu plus, ce qui nous permet d’égaliser à 9-9. Mais les Disc-lexique nous font à nouveau bafouiller et concluent la partie par un 13-10 mérité.

Sesquidistus 4-13 Phoenix : Sesqui nous fallait pour reprendre confiance

Face à une équipe jeune mais capable de grosses performances par instants, nous avons à cœur de nous rattraper de notre piètre prestation précédente. Nous prenons le match par le bon bout et déroulons la tactique travaillée toute l’année (ben quoi ? Vous pensiez qu’on la mettrait en ligne… ): nous menons 7-2 à la mi-temps. La deuxième période est du même acabit, notre travail sérieux nous offre une victoire 13-4 pour terminer la première phase.
Dans le même temps, les Ouf ont glissé sur la banquise des Manchots et nous laissent nous emparer de la 1er place de la poule. Au milieu de tableau, 4 équipes ont le même nombre de points. Le goal-average désigne les Ah Ouh PUC comme notre adversaire du lendemain en demi finale.

Nous avons une soirée pour préparer les 2 matchs capitaux du tableau final. Au programme : reprendre des forces, satisfaire le capitaine grâce à une escalope ardemment désirée, et provoquer le fou rire d’une serveuse. Nous finissons la soirée en se musclant le bras au bowling, dont voici en exclusivité les résultats

Le deuxième jour commence par un réveil (trop) matinal…

… afin de tenir la table du match de bas de tableau…

… ou tout au moins essayer

Ah Ouh PUC 8-9 Phoenix: une Universe Capitale

Ce choc francilien commence très fort, avec beaucoup d’intensité dans les courses, et un score de parité à 2-2. Le match se poursuit sur le même rythme, à la différence près que toutes les pertes de disque des joueurs de la Capitale sont sanctionnées par un point : les Phoenix mènent 6-2 à la mi-temps grâce à une belle application. Attention, le match est cependant beaucoup plus accroché que le score ne le laisse paraître.
Pour preuve, la deuxième mi-temps se déroule exactement à l’inverse de la première : le PUC remonte à 8-8 grâce à une zone très resserrée qui met une grosse pression sur nos Handlers. Le suspens est à son comble. Nous arrachons finalement le dernier point pour accéder à la finale!!
Cette finale se jouera contre les OUF, le match le plus accroché de la phase aller, gagné 13-12!

OUF 9-10 Phoenix : leur Jouer un mauvais Tour pour réaliser l’exploit

Les équipes se rendent coup sur coup dès le début de match, et aucune ne parviens à prendre l’avantage jusqu’à 4-4. Nous faisons finalement le break à 6-4. Le match est d’une intensité rare ; cette intensité est malheureusement mal maîtrisée, au point de devoir appeler un temps mort spirit pour calmer les esprits et rappeler que l’envie de gagner ne doit jamais nuire au plaisir de jouer.
Au retour de la pause, les OUF varient bien leur défense pendant que les Phoenix mettent en place leur « zone Lapin ». Tous les points donnent lieu à une bataille acharnée. Les OUF grignotent leur retard : 9-8. Ils réussissent même à égaliser à 9-9! Tout se joue donc sur le dernier point! Au terme d’une lutte intense, nous marquons finalement le point victorieux!!

Finalement, nous visions « le meilleur résultat possible », et nous ne pouvions rêver de meilleur résultat : à peine promu de la Division Régionale Ile-de-France grâce à Pensées positives , résultats positifs », nous remportons le championnat de D3. C’est l’aboutissement d’un projet construit depuis 3 ans et emmenée par un club soudé qui porte haut les couleurs de Montrouge.

A l’année prochaine en N2!

Merci à Jérôme, auteur de ces lignes et de cet article loin d’être artificiel…

Les Haïkus du Mixte Outdoor

Du 31 mars au 2 avril 2018
Il faisait très chaud à Angers
Mais il y avait aussi du vent
Un steak mature – miam !
Une crêpe beurre sucrée bien chaude

Elo, Jon, Marie Blondinette, Pat
Marco, Marie Brunette, Matt, Radi
Zim, Sarah, Antoine,
Aurélia, Oliv’ et Evelyn
Une équipe mixte qui reste
Ensemble malgré un petit drame

Revos 2-12 Phoenix
Le lapin malin
On les a tous bloqués
Une belle longue – surpris !

Manchot 13-1 Phoenix
Les pingouins ne sont pas cul-de-jatte…

Pour se remettre
Pause resto, barbaque à gogo

33 Tours 13-2 Phoenix
Bordeaux nous fait tourner barrique
Oops ! c’est l’heure pour un autre verre

Ouf 13-3 Phoenix
3 petits points – ouf !
Les oufs sont des fous – vraiment
Courent , les pioux, courts !

Magic disc 13-0 Phoenix
La jeunesse faisait mal
Il faisait très très chaud
Le vent se levait

A la bien nommée Boudeuse
Autour de crêpes et galettes
Dans une ambiance joviale
Avec Yves et Laurent
Joyeux anniversaire

Fly 13-2 Phoenix
Ce n’est pas le Phoenix qui s’envole

Zerogêne 13-1 Phoenix
Leur zone nous a beaucoup gênés
Zero gêne, quel mensonge !

Truffes au chocolat maison
Météo clémente
Deux restos pour un week-end <3 !!
Un Patoche qui se met à 4 pattes pour les plus beaux atours d’une joueuse étourdie.
Des renforts ichtyophiles
Mais des signes annonciateurs : blessure d’Elo, myxo de Zim, claquage de Marco
Grève dans l’hypermarché qui contrarie le sacro-saint apéro …
Morale du week-end
Le Frisbee c’est le fun !

Merci à Eve
Auteure d’haïkus
Elle vous fait coucou

Kawaii !!!

La bien nommée

 

 

 

Je te dis qu’il va faire beau….

….

Attaque nocturne de piranhas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N3 Phase aller : les Phoenix font feu de tout Blois …

Le week-end du 26 et 27 mai, une équipe de 15 Phoenix surmotivés prenaient la direction de Blois pour la première phase du championnat de Nationale 3. Les objectifs du week-end : être à fond sur tous les matchs et avoir du plaisir.

L’équipe emmenée par Anto et coachée par Houcine était composée de : Guitou, Jon, Ludo, Vivien, Emilio, Zim, William, Jérôme, Antoine Roquette, Oliv’, Kao, Etienne et Marco.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Manchots-Phoenix

Premier match à 12h30. Pour ce premier match on rencontre une équipe de Manchots composée de jeunes et d’expérimentés. Match très accroché, on vire en tête à la mi-temps grâce à deux défenses. Notre jeu se met en place au fur et à mesure des points. On s’adapte au terrain qui est très petit en longueur mais avec une largeur très confortable. La deuxième mi-temps est serrée. On gagne le match 13-11.

OUF-Phoenix

Le match contre les Ouf fut le plus serré et le plus intense du week-end. Nous savions que le match serait difficile. Ils possèdent un groupe homogène et ils venaient eux aussi de gagner leur premier match. Comme pour le premier match, nous réussissons à faire le break en premier. A la mi-temps, nous sommes en tête. Cette pause fait du bien aux Oufs qui reprennent les breaks d’avance que nous avions engrangés. Fin du temps réglementaire 11-11 cap à 12. Nous avons l’attaque. Nous remontons le terrain face à leur zone. Arrivés devant la zone, ils réussissent à faire la défense. Sur une mauvaise passe de leur part, nous récupérons le disque. Nous prenons un ultime temps mort qui nous permet de mettre notre attaque en place et de marquer le point. Victoire 12-11. Ouf… !

Après cette belle journée ensoleillée, place à l’orage et au repos. Le lendemain, une grosse journée qui nous attend avec 3 matchs de suite. La soirée est donc consacrée à recharger les batteries  : apéro et resto.

Frog Disc Section-Phoenix

Notre matinée ultimate commence par l’équipe des Frog. Tout le monde est à l’heure sur le terrain pour l’échauffement sauf Guillaume mais c’est normal… Son objectif est de se réveiller durant le match =). Ce fut un match sérieux de notre part. Victoire 13-8

Freezgo Cuatro-Phoenix : 7-13

Match face aux locaux. C’est une équipe très jeune. Objectif être à fond sur tous les points pour récupérer le frisbee. Mission accomplie à mi-temps avec un 7-0. Après une pause de 5 min, la machine se dérègle. Notre adversaire remonte break après break. Vivien qui a toujours l’oeil sur le disc en profite pour faire un eye-block qui ne suffit pas. Nous ne trouvons plus nos middles. Après un 4-0, notre capitaine prend un temps mort et fait un discours pour remobiliser l’équipe (une bonne ronflée quoi !). Ce petit entracte fait du bien et on reprend le match à notre compte. Victoire 13-7

Ah Ouh Puc 2-Phoenix

C’est notre dernier match du week-end face à une équipe qu’on connait bien: nos voisins parisiens. L’objectif d’être  invaincu durant le week-end est à portée de disque. Les parisiens nous mettent en place leur défense de zone que nous connaissons bien. Nous arrivons à bien la passer et nous marquons rapidement. Comme pour le match précédent nous virons en tête à la mi-temps. Et comme contre les freezgo, nous perdons le fil du match. Nous n’arrivons plus à remonter face à leur zone et à trouver nos middle. Nous posons un temps mort afin de remobiliser tout le monde et remettre en route la machine. Ce fut de nouveau un coaching gagnant. Nous repartons vers l’avant et nous gagnons 12-8.

Ce fut un week-end très positif en termes de jeu et d’ambiance. L’objectif avant de partir était de faire le meilleur résultat possible. Contrat rempli puisque le maintien est assuré. Il ne reste plus qu’à finir le travail durant le week-end du 8 et 9 juin. (A suivre…)

Merci à Ludo, auteur de ces lignes et également préparateur physique du club. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats officiels ici.

 

Coup de chauds ! à Luzarches

Les Phoenix ont mis la barre très haut en ce qui me concerne avec leur slogan : Pensées positives, résultats positifs. Autant dire que si je n’ai pas de problème avec la fin, le début relève quasi de la mission impossible 🙂

En tout cas, cette phase retour OPEN pouvait se résumer en La course à la montée en D3

Après une première phase exemplaire au niveau jeu comme au niveau spirit, les Phoenix sont venus en découdre en ce dimanche de fête des mères 2017 (que tout le monde a oublié). Et oui la poule haute ne comptant que 4 équipes (Ah Ouh Puc 3, Friselis, Phoenix et Rising Sun), l’organisation a décidé de rassembler la compétition sur une seule journée. Rendez-vous était donc pris à Luzarches sous une chaleur plus qu’étouffante. Pour cette occasion les 14 nominés Phoenix, emmenés par Capitaine Jon, sont Adrien, Antoine, Étienne, Guillaume, Houcine, Jérémie, Jérôme, Kao, Michaël, Mousse, Oliv’, Patoche et Vivien.

Phoenix_OutdoorDR_20170528A

1er Match: 11h00 – Ah Ouh Puc 3

Un match d’ouverture rêvé pour les Phoenix! En effet, nous avions déjà défié cette équipe lors de la phase aller et la rencontre s’était soldée par un score sans appel de 13-4. Mais les conditions réunies aujourd’hui sont moins venteuses et on sent les parisiens revanchards, il ne faudra pas se laisser surprendre!

Nous faisons une très bonne première mi-temps et arrivons avec une confortable avance: 8-2. En deuxième mi-temps on a envie de jouer et se faire plaisir donc chacun prend un peu plus de risque avec plus ou moins de réussite. On voit de belles choses comme de mauvaises mais notre collectif est plus homogène qu’Ah Ouh Puc 3. On prend le large et terminons la partie sur le score de 15-2.

2ème Match: 14h00 – Friselis 3

Nous avions pu observer cette équipe le matin même contre le Rising Sun et malgré leur anciens avec beaucoup d’expérience, certains jeunes avec une technique plus fébrile étaient bien en jambes et propres dans leurs passes.
Nous débutons le match sur la même dynamique que le précédent mais la résistance est plus marquée chez Friselis3. Certains d’entre nous peinent en plus à rentrer dans le match mais nous tournons tout de même à la mi-temps avec une légère avance. La seconde partie est du même acabit mais nous profitons bien des erreurs de nos adversaires pour clôturer la partie 15-9.

Le Rising ayant lui aussi gagné ses deux matchs, nous auront donc droit à une finale pour notre dernier match. Les 2 équipes enchainent sans attendre … avec une pause de quelques minutes.

3ème Match: 15h30 – Rising Sun

C’est donc la finale qui s’annonce terrain 1 pour connaître le vainqueur de la division régionale Ile-de-France qui accèdera l’année suivante à la D3. Cela fait 4 ans que le Rising Sun échoue à la seconde place donc inutile de vous dire qu’ils sont déterminés à la jouer à fond. Leur effectif même inférieur en nombre par rapport aux Phoenix est d’excellente qualité avec des stratégies bien rodées depuis des années. Le match s’annonce accroché.

Et le Rising Sun ne perd pas une seconde et commence le match sur les chapeaux de roues. Ils prennent rapidement un puis deux break d’avance aux yeux et à la barbe des Phoenix (5-2). Chaque point est célébré de leur côté par des cris, des encouragements. La dynamique est clairement de leur côté alors que Phoenix est plus dans le dure, les visages sont fermés. A 7-2, un bon coaching par un changement de ligne permet au Phoenix de reprendre un peu confiance en marquant. Malgré cette reprise en main fébrile, nous stabilisons l’écart et atteignons la mi-temps avec un retard de 4 points (8-4).

A la reprise du match, le Rising a l’attaque et marque son point avec aisance (9-4). A ce moment là, si on ne fait rien côté Phoenix, ça sent le roussi et il ne nous restera plus qu’à aller manger les brochettes de la buvette pour se consoler!

C’est sans compter sur le collectif et les conseils des coachs. En effet après quelques ajustements défensif, le travail paye. On se remet en confiance et on grappille un peu de terrain pour revenir à 3 longueurs du Rising (10-7). De beaux catchs en zone nous redonne le sourire et on commence à s’emballer à chaque point marqué pour rentrer dans une émulation positive. En approchant de la fin du match les points sont de plus en plus accrochés et beaucoup de « call » sont appelés. Certains joueurs se blessent, sûrement dû aux conditions éprouvantes et à la qualité du terrain (dur et pas toujours régulier). Cela ne fait les affaires du Rising, inférieur en nombre. Nous prenons un avantage psychologique en faisant un belle remontée à 12-11.

Après une adaptation de notre zone lors d’un temps mort, nous revenons finalement à égalité 12-12. Ce sera donc un match à l’universe avec attaque pour le Rising. Houcine annonce la ligne de défense qui devra tout donner pour ne rien regretter de cette saison d’efforts aux entrainements. Notre défense de zone ralentit bien la montée des Cristoliens. Malgré un jeu de handleurs propre ainsi qu’une bonne discipline, ils finissent par craquer en sautant un swing en upside sur lequel nous faisons une défense. Nous récupérons le disque mais après quelques passes, Houcine acculé contre la ligne tente une longue passe flottante en zone pour Vivien. Celui-ci bien placé, la rate de peu … et le disque finit dans les bras de Mousse qui rodait par là!!!

Point final de la remontada et victoire des Phoenix 13-12 pour un match sous haute tension.TropheePhoenix2017

Après Houcine et Patoche ont chialé comme des madeleine, on a attendu 3 plombes la remise des prix et on est rentré dans les bouchons sur Paris. #joie #penséespositives

Rendez-vous l’année prochaine en national 3.

Merci à Jérém, auteur de ces lignes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats certes officiels mais moins sexy ici.

 

Phoenix_OutdoorDR_20170528B

Ce samedi, c’est mardi !

Mardi gras oblige, ce samedi 25 février, les coachs avaient accepté une petite dose de Commichouille pour l’entraînement. Le thème était station de métro.

A notre grand regret, Etienne Marcel n’avait pas pu être des nôtres.

MardiGras201702Mais étaient tout de même présents : Monceau, Rue de la Pompe, Pigalle, École Militaire, la famille Anvers, les soeurs Maraîchers, Nationale, Hawaï et Couronnes. Château d’eau et Magenta étaient aussi là mais ne les cherchez pas sur la photo…

A l’issue d’un vote à l’unanimité, la Commichouille rendait dans la plus grande transparence le verdict suivant :

312_MardiGras20171er Javel, 2ème Ecole militaire, 3ème Rue de la Pompe

Premier Hat de la ligue Ile-de-France

Les Phoenix de Montrouge et la Ville de Montrouge aident la ligue d’Ile-de-France (LFDIDF) à organiser son premier évènement dans le but de rassembler un maximum de joueuses et joueurs d’Île-de-France.

Ce sera un tournoi HAT et ce sera le samedi 9 juillet 2016  à Montrouge au stade Maurice Arnoux.

Ce sera également l’occasion pour ceux qui le souhaitent de discuter avec les responsables des enjeux de la ligue et de ses orientations.

2016 Pious à Luzarches

Les Pious à Luzarches

C’est avec le sourire et le sac rempli de vêtements chauds (et de quelques victuailles…) que les Pious sont allés à la phase aller du championnat DR outdoor open. Alexandre, Anna, Élodie, Evelyn, Eric, Hugo, Jérôme, Joffrey, Marie, Mathilde, Matthieu, Nadia, Capitaine Patoche et Sylvain se sont donc rendus à Luzarches ces 23 et 24 avril 2016.

Des joueurs motivés, mais le manque d’habitude de jeu ensemble s’est ressenti et il a fallu du temps pour mettre en place des points construits. Heureusement, la bonne volonté et la bonne humeur de chacun ont permis à l’équipe de bien progresser durant le week-end !

Les matchs du samedi ont été difficiles, face à de grosses équipes : les Révos, les Synoptics puis les Rising Sun. De nombreux drops directement sanctionnés, des difficultés à mettre en place une défense efficace et un manque de coordination comme d’organisation en attaque ont entrainé des scores sévères. Mais on ne se décourage pas après le premier match contre les Révos et on pourra retenir de celui contre les Synoptics quelques belles actions. Après des défenses de Jérôme et Joffrey dont on n’a pas réussi à profiter jusqu’au bout, Nadia récupère le disque près de la zone et LE point de la journée est marqué par un super catch d’Alex. On entend alors des « piou piou » de joie tout le long du terrain. On retiendra également la passe de H. – ou plutôt appelons le X pour ne pas le citer – catchée par un défenseur dans notre zone… une belle Callahan qui permet d’enrichir le vocabulaire des Pious.

Minute Culture Ultimate offerte par les Pious
Callahan : du nom d’un joueur qui a favorisé la diffusion de ce sport aux USA à la fin des années 70.

Le dernier match contre le Sun montre de nouveau quelques belles défenses mais surtout un balbutiement de progression par rapport au début de la journée. Nos adversaires ont su maintenir une bonne pression, et même si on savait que cela serait difficile, on en ressort frustré de ne pas avoir concrétisé un point ou deux. On a hâte de revenir le lendemain et l’équipe se sépare tout de même avec le sourire.

Direction le Première Classe de Luzarches pour 7 d’entre nous. Le temps ne nous permettant pas de profiter d’un pique-nique, on négocie la salle de p’tit déj. Du saucisson, du fromage, un verre de bon vin (ou un cubi de Pam, c’est selon !), l’opération team-buiding est en place. Après observation, dégustation et discussion, le prix de la quiche la plus conviviale est décernée à l’unanimité à Jérôme. Puis on termine la soirée par un – que dis-je, deux ! – traditionnel Times Up, qui permettent aux plus jeunes (dont on taira les noms …) d’obtenir leur première victoire de la journée.

Dimanche, table de marque à 9h et donc réveil difficile. La bière n’a apparemment pas permis d’éviter les courbatures (c’est pour ça qu’il faut boire du Pam!!!), le départ de Montrouge est un peu retardé, le temps ne donne pas envie d’être dehors. On craint la pluie qui nous a chanceusement évités le samedi. Au programme de la journée : Ah Ouh Puc 3, Ah Ouh Puc 4 puis FU. On a perdu Anna mais on accueille avec joie Mathilde et Sylvain venus renforcer l’équipe. La motivation et les sourires sont présents et finalement la journée commence bien. Le Puc 3 enchaine deux matchs et a du mal à entrer dans le notre. On en profite pour mener 1-0 puis 2-1, grâce à deux belles passes de Jérome catchées par Eric et Hugo. Un début encourageant mais le Puc se reprend et s’organise. De nouveau, les drops sont sévèrement sanctionnés et on n’arrive plus à concrétiser. Le match suivant contre le Puc 4 est plus à notre portée. Changement de terrain, on joue sur l’herbe avec la pluie qui commence à tomber. Un match très intense, beaucoup de drops des deux côtés qui font terminer la première mi-temps à 42min30 après un point de 15 minutes. Le Puc mène 6-4. On découvre les règles du « cap de la mi-temps » (les précédentes avaient eu lieu à 7 points …) et on apprend qu’on joue obligatoirement 1 point + le cap en deuxième mi-temps. On y croit et on se donne à fond, le point de la deuxième mi-temps est pour nous, cap à 7. Les deux équipes mettent une belle pression et on arrive à un jeu construit, mais le Puc réussit à concrétiser. On notera tout de même le magnifique dive sans lunettes de Mathilde, ainsi que le super catch défensif de Patoche qui a sauvé ses dents … Frustrés mais contents de notre match, on en profite pour poser sous les flashs de nombreux photographes :

2016PiousLuzarches

Avant le dernier match, une petite pause pour reprendre de l’énergie. On termine le saucisson, on découvre les légendaires chips à la crevette d’Evelyn, on se motive malgré la pluie. On sait que le match va être dur, certains ont dans la tête les matchs d’indoor contre « les petits FU », mais notre cher Capitaine nous met en confiance :

 » L’expérience est plus forte que l’énergie de la jeunesse ! « 

Enfin, peut-être pas toujours … les FU sont nombreux, courent vite et bien. Leurs passes sont précises et ils font moins de déchets que nous. On a du mal à sortir de leur défense de zone agressive avec une cup très serrée. Malgré le score final de 13-4, le match est intense et les deux équipes ne lâchent rien. On joue avec plaisir, on est content des points qu’on arrive à marquer et de ceux qu’on arrive à construire ensemble. On décernera deux drops d’or dans ce match :

  • un pour Alex, en zone suite à une magnifique passe de Patoche,
  • et un pour Mathilde, sur un upside de Patoche (encore!), après un temps mort pour une mise au point de la stratégie Pin Ball.

Mais ces deux drops d’or ne sont mentionnés qu’à cause de leur rareté et on retiendra surtout d’Alex tous ses beaux catchs et appels qui ont bien fait progresser le disque et de Mathilde ses super méga passes de handleuse.

On termine le week-end sous une pluie intense qui ne fait pas trainer les départs. On garde une certaine frustration de ne pas avoir réussi à concrétiser plus de points, mais aussi le sourire après ces matchs remplis de fun, d’intensité et d’une belle progression au fil du week-end ! Vivement la phase retour.

Merci à Élodie, auteure de ces lignes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats certes officiels mais moins sexy ici.