2016 Phoemixte à Joué

Les Phoemixtes fêtent l’anniversaire de Jon à Joué-les-Tours !

Une valeureuse équipe des Phoenix se rendait ce week-end du 21 mars à Tours pour la phase retour du championnat de France division 1 mixte.

Pour cette occasion l’équipe était composée de : A2, Aurélia, Élodie, Marie, Mathilde, Momo, Nadia, Eric, Jérôme, Jon, Julien, Kao, Olivier, Papito (?), Vivien et Will.

Phoemixte2016RetourOù est Charlie ?

L’objectif du week-end : mettre un maximum de points, plus qu’à la phase aller et surtout du FUN !!!

Notre premier match à 11h30 nous oblige à un départ matinal. Rendez-vous place Jean Jaurès à 8h (8h10…) pour les 16 courageux.

1er match : IZAKA (Noisy-le-Sec)

Pour ce premier match se dresse face à nous une équipe championne de France et qui le sera à nouveau en fin de week-end. L’objectif est simple : éviter le fanny…
Après un gros début de match de leur part et pas mal d’erreurs de notre côté, nous arrivons à nous accrocher face à une équipe qui nous prend au sérieux et met ses points. Finalement nous atteignons notre objectif en perdant 15-2.

2ème match : Raging Bananas(Nantes)

Nous affrontons en poule basse une équipe avec un très joli maillot selon Marie. Après un gros début de match de notre part qui nous permet de mener 2-1, les bananes se rebiffent et la mise en place de leur zone nous pose beaucoup de problèmes. Les points s’enchaînent, notre équipe commence à penser à l’apéro et au rosé pamplemousse et les difficultés s’accentuent. Un réveil en fin de match nous permet de sauver l’honneur et d’espérer des lendemains meilleurs mais au final la défaite est rude : 17-3.

Après ces deux mises en jambe, les choses sérieuses commencent enfin et les Phoenix se retrouvent sur leurs terrains privilégiés : l’apéro et la soirée.

A 16 dans une immense chambre du F1, les Phoenix s’en donnent enfin à cœur joie. Des chips, du saucisson, des bières, du rosé pamplemousse et même du Great D (un rosé spécial Marie). Puis à force de se chauffer, les cordes vocales se mirent au travail et un certain V… dont nous tairons le nom se mit à chanter son interprétation de la Reine des neiges… jusqu’à ce que la responsable vienne lui demander de se taire.

Du coup direction la bricole, un petit restaurant choisi par Mathilde, afin de fêter les 25 ans de Jon !

Ce petit endroit fort sympathique nous a permis de débriefer la première journée de compétition et après un point organisation et réveil du lendemain, la soirée put enfin commencer. Les Phoenix ne firent pas dans la « demi-mesure » (dédicace à Papito) et se mirent à partager un repas gargantuesque. Cependant certains ne furent pas rassasier et écumèrent les différents fast-foods du coin mais pour ne pas les juger nous tairons leur nom…

Enfin, pour fêter comme il se doit le quart de siècle de Jon, les serveurs lui apportèrent un cadeau exceptionnel au moment du dessert : une boule de glace avec une bougie qu’ils lui servirent lumières éteintes avec un « joyeux anniversaire » chanté à tue-tête par tout le restaurant ! Comme d’habitude les Phoenix partagèrent le dessert et « ont mis un doigt » un peu partout.

Après un Time’s up en rentrant à l’hôtel qui a vu la victoire de Charlie et ses drôles de dames contre les riens, l’équipe se mit au lit car le rendez-vous était donné à 8h devant l’hôtel le lendemain.

Dimanche 20 mars 2016

3ème match : Révos (Paris)

Ce match s’annonce comme potentiellement le plus à notre portée puisqu’à l’aller le match fut serré avec une défaite 15-6. Après un gros briefing du coach qui redemande encore beaucoup de sérieux tout en gardant le fun, les Phoenix s’accrochent et malgré un début compliqué, le match reste équilibré. Face à la défense individuelle mise en place par les Révos, nous mettons en place notre traditionnelle zone et cela nous permet de rester dans le match.
Finalement, les Révos restent devant au score et s’impose après un match long 13-9. De jolis points des deux côtés, des défenses, des tactiques et du FUN permettent de sortir beaucoup de positifs de ce match !

4ème match : Freezgo (Blois)

Après une grosse pause, nous proposons au Freezgo d’avancer le match pour pouvoir profiter de la fin de la finale. Début du match du coup à 14h30 et quel début de match. Les Freezgo encore gelé rentrent mal dans la partie et cela nous permet de mener 3-0 très rapidement avec même un point de notre tout jeune Jon. Mais ils vont progressivement resserrer leur jeu et cela se complique. Après un gros trou d’air, nous nous inclinons finalement 17-4 même si Papito et le vent essayent de nous rajouter des points.

Bilan comptable du week-end : 4 défaites, une dernière place en D1, 17 points marqués, 62 points encaissés, une descente en D2 l’an prochain mais malgré tout des apprentissages, de l’expérience accumulée et beaucoup de plaisir pris tout au long du week-end.

Et pour le plaisir, petit quizz :

Qui des Phoemixtes a marqué le plus de points sur ce week-end ?

1-Nadia   2-Mousse   3-Vivien    4-Papito

Sur le retour, un jury composé de A2, Oliv, Marie, Mathilde et Vivien décerne les prix du week-end puisque l’organisation n’a rien voulu nous remettre malgré les efforts de certains.

Après ce petit intermède, les voici donc mais nous n’expliquerons pas plus :

A2 : prix « Il me regarde » remis par Gilbert Montagné
Aurélia : prix du Kinder
Elodie : prix de la Combativité
Marie : prix du Doigt d’or
Mathilde : prix de Madame Propre
Momo : prix « Elle est pas mal !!! »
Nadia : prix du Sky d’or
Eric : prix spécial du jury toutes catégories
Jérôme : prix du Upside
Jon : prix de la Jouvence (on a fêté ses 25 ans)
Julien : prix du Bonnet
Kao : prix de la Longue
Olivier : prix spécial Où est Charlie ?
Papito : prix spécial de l’organisation
Vivien : prix de la Course en longue
Will : prix de la Bonne D

Merci à Vivien auteur de ces lignes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats certes officiels mais moins sexy ici.

2016 Phoemixte à Grenoble

Les Phoemixtes à Grenoble

Les sélections furent difficiles pour intégrer l’équipe Phoemixte de Montrouge qui se rendait ce week-end des 5 et 6 mars à Grenoble pour disputer la phase aller du championnat mixte en division 1.

Ils étaient 25 au départ puis 19 puis 17 puis 16 et finalement ils partirent à 14 avec une vraie parité. Du coup Capitaine Jon adapte chaque jour de nouvelles tactiques et lignes. Nous en profitons ici pour faire une petite pause et souhaiter un bon rétablissement aux chevilles, genoux, pouces, grippés etc…

L’équipe Phoemixte était donc la suivante: Aurélia, Eric, Evelyn, Etienne, Gaëlle, Capitaine Jon, Marie, Kao, Mathilde, Mousse, Momo, Nico, Mounia et Oliv’.

Phoemixte

Départ classique vendredi soir pour anticiper le long trajet sachant que nous devons être à 10h00 à Grenoble. Cela nous permet une petite halte à Villefranche-sur-Saône qui doit nous permettre d’arriver à Grenoble à 10h00 frais et dispos.

C’était sans compter sur le fameux coup de l’alarme du F1. Les caractères et l’esprit d’équipe sont tout de suite mis à l’épreuve au sein de chaque chambrée. Capitaine Jon embarque ses 2 colocs en pyjama pour rassemblement au point d’évacuation du rez-de-chaussée. Oliv’ en profite et bizute Etienne qui part en reconnaissance. Il entrouvre la porte voit Jon en pyjama et préfère se recoucher. Kao lui poursuit ses vrombissements qui couvrent la sirène…

Côté filles, Aurélia grogne (je vais pas avoir mes 12 heures de sommeil !), Mounia hume l’air et considère que « ça ne sent pas la fumée » donc préconise de rester au dodo. Peut-être n’avait-elle juste pas envie d’aller encrasser ses pantoufles en panthère sur le parking de l’hôtel. Marie trouve que tout cela est bien censé et préfère rester dans la chambre pour surveiller les restes d’apéros. Gaëlle et Evelyn qui venaient juste de se coucher après avoir essayé toutes les chambres du F1 restent claquemurées dans leur piaule de peur de ne pas pouvoir y revenir pour finir leur nuit. Quant à Momo et Mousse, cela ne nous regarde pas…

Samedi 5 mars 2016

Inutile de dire que samedi tout le monde a les traits tirés sauf Kao qui ne comprend pas trop de quoi nous parlons au petit déj…

Départ dans les temps pour Grenoble avec sur le trajet la tentation de s’arrêter pour se rouler dans la neige. Mais nous arrivons à l’heure. Et là l’autre surprise du week-end: un terrain est inondé donc tout le planning et les durées de jeu tombent à l’eau… Nous jouerons donc le premier match à 13h00. Pour certain(e)s, c’est l’occasion de rattraper le déficit de sommeil.

Dodo

Puis c’est la préparation pour le match et l’échauffement ou plutôt le nouveau concept du réchauffement.

Rechauffement

Match 1 : Révo (Paris)

Nous sommes fin prêts pour affronter les Révos. Les débuts sont difficiles et ils enchainent les points. La première mi-temps est vite là à 8-1. On fait le point et en fait on s’aperçoit que l’on n’est pas forcément attentif à notre ligne de handler. On corrige le tir et c’est tout de suite mieux. On marque, on résiste mieux. In fine le score reste toutefois sans appel 15-6 dans le cap.

Match 2 : Sun (Créteil)

Le match qui suit nous voit affronter les anciens champions d’Europe mais également l’ancien club de Jon. Match difficile, on n’est pas loin d’éviter la fanny mais ils sont vraiment très forts. 15-0 pointé en un temps record.

Capitaine Jon en a des irritations (on ne précisera pas où). Pour le lendemain, les consignes de Capitain Jon sont claires « Plus jamais ça !« .

Nous préférons oublier pour nous concentrer sur l’apéro et finir la journée sur un times-up. A ce propos si vous croisez un jour Jackie Chan avec un pamplemousse pensez à … Jude Law.

Dimanche 6 mars 2016

Au petit matin, tout le monde a à cœur de bien préparer cette journée du dimanche avec encore deux grosses équipes au menu : les Monkeys qui jouent à domicile et qui sont remontés à bloc puis les Sesquidistus.

Pour ce faire, a chacun sa méthode :

  • révision studieuse des tactiques pour Eric, Nico et Oliv’

Studieux

  • réveil musculaire pour Etienne et Kao

PrepaPhysique

Match 3 : Monkey (Grenoble)

Face aux Monkey le vent s’est levé. Nous alternons défense de zone et indiv. C’est dur, c’est chaud mais on arrive à tenir le disque et à faire nos défenses. Malheureusement, cette intensité se ressent dans les chairs et nous perdons Nico sur blessure. C’est notamment le match des filles avec 1 défense de Marie qui se rapproche de son objectif perso du week-end (la loi Evin nous empêche de parler de la récompense promise) et surtout de Mounia qui fait un dive en défense et qui marque LE point des Phoenix. Au final 14-1 pour les Monkeys. Le score est certes sévère mais nous avons plutôt bien joué collectivement.

Match 4 : Sesquidistus (Strasbourg)

Pour finir le week-end, nous affrontons les Sequidistus. Bien que le vent faiblisse, nos adversaires prennent le large rapidement. Nous essayons de réagir et de poser le jeu comme certains nous l’ont conseillé dans la ronde, mais ça ne suffit pas. Heureusement, malgré le fait qu’il boite de plus en plus, Eric reste toujours aussi impressionnant et parvient à catcher en bout de course une longue de Capitain Jon. Finalement, Nico qui gère la table ne parviens pas à nous ajouter des points et nous nous inclinons finalement 15-1.

Au final, malgré des scores assez sévères nous avons passé un excellent week-end avec de belles montagnes enneigées en décor de fond. Il ne nous reste plus qu’à regagner nos pénates. Pour rester collectif et puisque l’esprit de compétition nous habite, on finit le week-end par un petit Duel Quizz sur la route.

D’ailleurs toi qui lis cet article, entraîne- toi pour le prochain championnat avec la question suivante de la catégorie Corps et âmes :

Elle aime le Pam rosé et a pour animal-esprit le cuy : elle est Pam Cuy.

1- Mousse 2- Eric 3- Marie 4- Etienne

Enfin spéciale dédicace de la part de Marie

MouMoutte

Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats certes officiels mais moins sexy ici.

Le Mans 2015 : des Phoenix « chauds » aux Phoenix « chauves » !

Pour démarrer cette nouvelle saison, les Phoenix envoyaient leur élite ou tout au moins leurs grands sages … oui, ben bref, leur vieille et leurs vieux faire les Masters au Mans. L’équipe des Phoenix chauves renforcés de quelques grenouilles emmenée par le coach Kao se composait de : Jon, Momo, Joël², Guigui, Nico, Jérôme, Oliv’, Zim, Mika, Master O, Lolow et Patoche.

Mans2015

Les auspices étaient a priori favorables. Ainsi, avant de partir, Jon s’écrie : « Chouette, soleil sur le Mans tout le week-end. Le Mans ne sera pas glacé ! ». Mais tout le monde ne partage pas cet enthousiasme… En effet, à peine arrivé sur place, Zim fait face à sa première déconvenue : malgré moult réclamations, il n’y a qu’une tranche de steak dans son double whooper. La serveuse ne se laisse visiblement pas impressionner par le glouton du Mans. Il est alors temps d’aller se coucher, non sans une utilisation peu orthodoxe du play-book par Joël², mais ô combien efficace.

Lever aux aurores pour échauffement au petit matin sur les magnifiques pelouses du Mans. Au loin Patoche entend le doux ronronnement des grosses cylindrées. Il faut bien ça pour compenser sa grosse déception : il pensait venir faire le mixte comme chaque année et se retrouve à jouer avec des vieux. Jérôme, quant à lui, se souvient d’avoir fait jadis le trajet avec une grosse robineuse, dont la route vers Le Mans lui avait desséché la glotte.

Samedi 26 septembre
Ah Ouh PUC 11 – 6 Phoenix
On commence par le derby. Les parisiens entament bien le match, cassent Master O et nous laissent à 4-5 points derrière. Nous relevons la tête et revenons à égalité. Mais les Puciens adoptent une défense spéciale handlers et l’écart se creuse à nouveau, avec à la clé une défaite assez sévère 11-6.

Ultimate Vibration 13 – 3 Phoenix
Ce deuxième match, c’est le gros morceau. Il s’agit de l’équipe favorite, championne en titre. Un beau défi pour nous et un honneur de se frotter à une équipe de haut niveau. Les UV imposent leur jeu. Momo parvient à se faufiler entre les maillots noirs et permet à l’équipe de marquer quelques points. Au final défaite 13-3. Nous n’avons toutefois pas trop à rougir de notre prestation.

Par ailleurs, à cet instant on colle encore à la stratégie du coach, dite «tactique du sous-marin» : on laisse les UV gagner en poule et on les bat en finale. Mais pour arriver en finale il faut gagner au moins un match…

Phoenix 5 – 12 Fus’Yon
Pas trop de souvenirs (ben oui c’est les Masters, on n’a plus trop de mémoire…), juste peut-être un manque de vigilance pour couvrir les longues qui se paye cash. Au final, encore une défaite 12-5…

OUF 11 – 4 Phoenix
C’est la « finale » de cette poule : celui qui perd aura le droit de faire la grasse matinée et ne jouera qu’un match dimanche. Et pas de bol, nous perdons 11-4. Ce sera donc grasse mat’…

Après la douche et l’apéro direction le pub pour oublier la défaite. La victoire galloise redonne le moral, pas à Master O apparemment, qui sans attendre le peloton, mène une échappée en solitaire vers l’hôtel, pour être sûr d’y arriver avant la fermeture.

Dimanche 27 septembre
Phoenix 7 – 10 Manchots
Pour le seul match de la journée, contrairement aux 3 affichés dans les objectifs, nous affrontons nos hôtes. A la différence de la veille, le vent est aujourd’hui de la partie. La partie est serrée. Tout se joue peut-être sur notre dernier point de la première mi-temps que nous marquons 15 secondes trop tôt, permettant aux Manchots de revenir à égalité à la dite mi-temps. A la reprise, les Manchots sont plus réalistes et prennent un peu le large. Ils maintiendront l’écart pour gagner 10 à 7.

Bilan selon les maximes présidentielles :
Perform’ : pas fameux fameux… on ne pourra que progresser l’année prochaine !
Family : check, on a promené les seniors et adopté quelques batraciens…
Q10 : preuve qu’une cure de jouvence devient indispensable à la renaissance du Phoenix.

Les 3 points à retenir du coach (merci le coach pour le week-end)
– écouter les consignes du coach ;
– ne pas laisser traîner le playbook sur les genoux des équipes adverses ;
– ne pas faire une répétition générale de la tactique appelée à la reprise du temps mort avant le check…

…. ou peut-être ne fallait-il tout simplement pas partir à 13 !

(Marie la preuve que tu aurais dû venir…)

2015 : Un Dimanche à la Campagne

Ce dimanche 12 avril une dizaine de Phoenix partait non pas à la chasse aux oeufs (ça c’était la semaine dernière) mais à la poursuite d’une galette blanche non malodorante à Coulommiers.

Campagne_201504

Ces dix intrépides et dignes représentants de Montrouge : Evelyn, Marie, Mathilde, Adrien, Joël&Joël, Mike La Frite, Olivier, Patoche, Tim et Zim.

Dans un premier temps, nous affrontons les hôtes du tournoi à savoir les Disc’lexiq.

Disc’lexiq 11 – 6 Phoenix

Il fait encore frais et le terrain est même un peu gras du reste de la rosée du matin. C’est bucolique, n’est-il pas ?  Dans la première demi-heure, nous tenons à peu près la baraque. Si les Disc’lexiq font la course en tête nous arrivons à rester au contact à un ou deux points. Puis le tout devient trop confus et c’est la débandade. Nous terminons par une défaite assez marquée  11 – 6. Néanmoins, en dépit du score, nous retenons qu’il y a eu du bon dans ce match et que ce pourrait être un BEAU dimanche à la campagne.

ZéroGênes 8 – 10 Phoenix

C’est avec plaisir que nous passons ensuite aux ZéroGênes. Nous abordons ce match avec bonne humeur. Les points s’enchaînent. Là aussi les ZéroGênes font la course en tête à quelques points devant. Et à 6-3 pour eux, nous changeons de régime. Nous recollons au score pour arriver à 8-8 à l’entrée du cap, ce qui nous fait oublier la Calahan infligée en début de partie. Les Phoenix restent concentrés alors qu’en face certains commencent à douter voire craquent carrément… et nous finissons vainqueur 10-8 ! Ben oui « On a gagné! ». Un bel esprit d’équipe et une cohésion de tous les instants, nous a permis de l’emporter. Mais ne nous enflammons pas. Due à notre contre performance du premier match, nous terminons dernier de la poule puisque tout le monde à une victoire. Ce sera donc la poule basse.

Disc’KO 9 – 10 Phoenix

Nous passons donc sans interruption aux Disc’KO. Ils sont toujours aussi jeunes mais chaque année ils sont de plus en en plus grands et de plus en plus rapides, au contraire de certains Phoenix… Ils ont également l’avantage du terrain puisqu’ils jouent à domicile. Nous savons que le match risque d’être physique… pour nous. Et il l’est. Dans un premier temps, les Disc’KO prennent un très léger avantage. Nous resserrons notre défense pour éviter les points en une passe sur des longues qui nous font mal aux jambes et au moral (en gros, point en une passe sur réception du pool. Heureusement que le coach n’est pas là). Grâce à cet effort collectif nous revenons dans la course … pour les coiffer au poteau et arracher la victoire dans la golden.

Phoenix 12 – 8 Discobulles

Après avoir récupérés pendant la pause, nous voici à nouveau sur le terrain pour affronter les pétillants Discobulles. Nous prenons le match au sérieux car même si nous sommes censés être un peu plus expérimentés, ils sont en face 14 et donc a priori un peu plus frais. Nous maintenons le style qui nous a plutôt réussi jusqu’ici à savoir : petit jeu, sans abus sur les longues… le tout dans la bonne humeur. Le capitaine s’essaye au Pool en prévision de la phase retour : 100% de ses tentatives finissent dans les limites du terrain… d’à côté ! Les discobulles s’accrochent et résistent bien. Ils s’inclinent finalement 12-8.

Pour finir ce BEAU dimanche à la campagne, faute de champagne, c’est en cercle sur un jeu du Samouraï que nous finissons le tournoi et la journée. Eh oui, le frisbee, c’est le fun !

La presse en parle

Vous pourrez également trouver le résumé de cette journée ainsi que divers témoignages des Phoenix dans la presse locale. En voici quelques extraits :

« Un vrai trip dominical : on s’en est payé de bonne tranches et en plus on a vraiment bien joué ! Avec le soleil en cerise sur le coulommiers (dont personne n’a vu la couleur). » Le Coulommiers libéré

« Des courbatures des pieds au cou, mais je garde le sourire en boitant. Merci, c’était vraiment cool. » Correio da manhã

« Les luxations répétées mènent à la fêlure. Attention à la fatigue » L’Album de la Comtesse

« Super ambiance, du beau jeu, du soleil et du fun, on pouvait pas rêver meilleure équipe avec qui passer cette journée au pays des vaches. » La libre Belgique

« La disparition du Coulommiers enfin résolue : il était caché dans les chaussettes d’Adrien. Il a été retrouvé quand il s’est déchaussé dans la ronde… » Détective

« Quand j’ai vu mes 9 coéquipiers, je ne m’attendais pas à gagner un seul match… mais ça fait du bien de se tromper. Ils ont été magnifiques, comme la météo ! Seulement 10, mais que du sportif de haut niveau. Excusez-moi mais je dois finir ma bière parce que la fumée de la cigarette roulée bizarre m’a donné soif… » témoignage d’un capitaine anonyme dans Moto Magazine

« La potion magique polonaise sous investigation par la FFDF. » un scoop de Polska Głos Wielkopolski

2015 Outdoor Aller D3 Zone A : Les Phoenix à Orléans

C’est la reprise de l’outdoor pour l’équipe 1 des Phoenix qui se présente sous un visage inédit avec l’intégration de nombreux nouveaux joueurs pour en découdre à Orléans.
Une nouvelle équipe en pleine construction mais qui peut s’appuyer sur les récentes performances du club en indoor pour faire le plein de confiance.

PhoenixOutdoor201503

Joss, Jerome, Antoine
Mousse, Noah, Ludo, Kao, Timmy
Wil, Marco, Zim, Max, Adrien

Samedi 28 mars 2015

La météo annonce un week-end de rêve sur Orléans avec pluie, vent et bourrasque ; mais a notre arrivée le temps est plutôt calme (pour le moment)…

Episode 1 : Phoenix 13 – 5 NUC

Un premier match à l’allure de test pour l’équipe. En défense dès le début du match, notre zone bloque le NUC et nous permet de marquer des points « faciles » pour atteindre la mi-temps à 8-0.
Le vent s’est levé au fur et à mesure du match. En deuxième mi-temps nous passons à une défense individuelle mais surtout nous allons devoir attaquer. L’équipe met un peu de temps à trouver ces marques et nous encaissons un 4-1 d’entrée. Après un temps mort et quelques points, les automatismes se mettent en place et nous sortent de cette mauvaise passe. Nous l’emportons finalement 13-5

Episode 2 : Phoenix 15 – 3 Hot

Nous enchaînons avec le 2ème match. La première mi-temps est un copier/coller du match précèdent et nous menons à la pause 8-0, ce qui nous permet de travailler notre défense indiv en seconde mi-temps pour conclure sur une victoire 15-3. Un bon match et des lignes qui commencent à bien se trouver dans le jeu.

Episode 3 : Phoenix 10 – ZéroGênes 9

Dernier match de la journée et la météo sera de la partie. Le vent souffle dans l’axe du terrain et il va être difficile de remonter face au vent. A la mi-temps égalité 5-5 mais les Zéro auront l’attaque avec le vent pour débuter la deuxième mi-temps. Les joueurs de Plaisir ont l’expérience avec eux et n’hésitent pas à envoyer des longues pour nous renvoyer dans notre zone. Les points s’enchainent et chaque équipe marque avec le vent. Dernier point 9-9 cap à 10 : les Zéro ont l’attaque et le vent ! Ça ne va pas être gagné mais nous avons progressé petit à petit face au vent. Après une première défense, nous remontons tout le terrain avant de perdre le disque devant la zone. La réaction ne se fait pas attendre avec une longue passe des ZéroGênes. Nous reprenons l’attaque pour remonter une fois de plus le terrain et cette fois c’est la bonne : la Golden est pour nous. Une belle victoire au mental.

Dimanche 29 mars 2015

La bonne opération du week-end : décaler le match de 9h à 10h30 pour dormir un peu plus. Le réveil est tout de même difficile : la pluie a fait son apparition et le vent est encore plus présent que la veille.

Episode 4 : Phoenix 7 – 8 Friselis 2

Premier match face aux versaillais, une équipe que nous rencontrons chaque année et qui présente un effectif de qualité avec des joueurs très techniques. Une fois de plus, les points sont majoritairement marqués avec le vent. Le dernier point dans le temps est épique : les turns et les défenses s’enchainent pour un point de près de quarante minutes !! La délivrance vient avec un coup de vent mettant le disque dans les mains de Zim pour un point libérateur sur Kao. Malheureusement nous ne réaliserons par le même exploit que contre Plaisir. Friselis l’emporte sur la Golden, mais l’équipe a fourni un super travail face au vent.

Episode 5 : Phoenix 12 – 7 Manchots

Dernier match face à une équipe que nous connaissons mal avec beaucoup de jeunes. Les Manchots ne nous proposent que peu de défense de zone et notre attaque a un peu de mal à se mettre en place. Heureusement nous pouvons compter sur notre défense pour nous mettre dans le match. La pression défensive se conclut par un Calahan de Ludo. A la pause, un double temps mort de Jérôme nous assure de prendre 2 points d’avance à la reprise. Nous arrivons à mettre deux points face au vent qui nous permettent de l’emporter 12-7 . Un très bon match pour finir le week-end face à une équipe très sympathique.

Bilan

Le sans-faute n’était pas loin mais l’équipe a prouvé qu’elle était à la hauteur du rendez-vous et des espérances. Nous retrouverons en poule Haute à la Roche-sur-Yon les Friselis et les ZeroGênes mais également l’équipe locale de Fus’Yon ainsi que les Frisbeurs et UFO.