N3 Phase retour : touchons du Blois

Après un excellent premier week-end de championnat conclu par 5 victoires en 5 match tout en se laissant une marge de progression, les Phoenix attaquent le dernier week-end de compétition de la saison en gardant le même objectif : « avoir le meilleur résultat possible ». Mais cet objectif prend un autre sens maintenant que nous savons que la finale est à notre portée, voire même – soyons fou – la montée en Division 2.

La phase retour est à nouveau à Blois. Pour ce week-end du 9-10 juin, l’équipe est quelque peu remaniée mais toujours emmenée par Capt’ain Anto accompagné de : Guitou, Jon, Romain, Vivien, Emilio, Zim, William, Jérôme, Antoine Rocket, Oliv’, Kao et Marco.

Disc’lexique 13- 10 Phoenix: On balbutie notre jeu.

Déjà assurés d’être dans le haut de tableau grâce aux résultats précédents, nous abordons ce premier match très confiants. Trop confiants même, puisque les Disc’lexique nous étouffent et mènent 3-0. Conscients de n’être pas entrés du bon pied dans notre compétition et certain joueur faisant le plot, notre capitaine demande rapidement son temps mort, qui apporte un léger mieux et nous permet d’arriver à la mi-temps menés seulement 7-5. La deuxième mi-temps nous sourit un peu plus, ce qui nous permet d’égaliser à 9-9. Mais les Disc-lexique nous font à nouveau bafouiller et concluent la partie par un 13-10 mérité.

Sesquidistus 4-13 Phoenix : Sesqui nous fallait pour reprendre confiance

Face à une équipe jeune mais capable de grosses performances par instants, nous avons à cœur de nous rattraper de notre piètre prestation précédente. Nous prenons le match par le bon bout et déroulons la tactique travaillée toute l’année (ben quoi ? Vous pensiez qu’on la mettrait en ligne… ): nous menons 7-2 à la mi-temps. La deuxième période est du même acabit, notre travail sérieux nous offre une victoire 13-4 pour terminer la première phase.
Dans le même temps, les Ouf ont glissé sur la banquise des Manchots et nous laissent nous emparer de la 1er place de la poule. Au milieu de tableau, 4 équipes ont le même nombre de points. Le goal-average désigne les Ah Ouh PUC comme notre adversaire du lendemain en demi finale.

Nous avons une soirée pour préparer les 2 matchs capitaux du tableau final. Au programme : reprendre des forces, satisfaire le capitaine grâce à une escalope ardemment désirée, et provoquer le fou rire d’une serveuse. Nous finissons la soirée en se musclant le bras au bowling, dont voici en exclusivité les résultats

Le deuxième jour commence par un réveil (trop) matinal…

… afin de tenir la table du match de bas de tableau…

… ou tout au moins essayer

Ah Ouh PUC 8-9 Phoenix: une Universe Capitale

Ce choc francilien commence très fort, avec beaucoup d’intensité dans les courses, et un score de parité à 2-2. Le match se poursuit sur le même rythme, à la différence près que toutes les pertes de disque des joueurs de la Capitale sont sanctionnées par un point : les Phoenix mènent 6-2 à la mi-temps grâce à une belle application. Attention, le match est cependant beaucoup plus accroché que le score ne le laisse paraître.
Pour preuve, la deuxième mi-temps se déroule exactement à l’inverse de la première : le PUC remonte à 8-8 grâce à une zone très resserrée qui met une grosse pression sur nos Handlers. Le suspens est à son comble. Nous arrachons finalement le dernier point pour accéder à la finale!!
Cette finale se jouera contre les OUF, le match le plus accroché de la phase aller, gagné 13-12!

OUF 9-10 Phoenix : leur Jouer un mauvais Tour pour réaliser l’exploit

Les équipes se rendent coup sur coup dès le début de match, et aucune ne parviens à prendre l’avantage jusqu’à 4-4. Nous faisons finalement le break à 6-4. Le match est d’une intensité rare ; cette intensité est malheureusement mal maîtrisée, au point de devoir appeler un temps mort spirit pour calmer les esprits et rappeler que l’envie de gagner ne doit jamais nuire au plaisir de jouer.
Au retour de la pause, les OUF varient bien leur défense pendant que les Phoenix mettent en place leur « zone Lapin ». Tous les points donnent lieu à une bataille acharnée. Les OUF grignotent leur retard : 9-8. Ils réussissent même à égaliser à 9-9! Tout se joue donc sur le dernier point! Au terme d’une lutte intense, nous marquons finalement le point victorieux!!

Finalement, nous visions « le meilleur résultat possible », et nous ne pouvions rêver de meilleur résultat : à peine promu de la Division Régionale Ile-de-France grâce à Pensées positives , résultats positifs », nous remportons le championnat de D3. C’est l’aboutissement d’un projet construit depuis 3 ans et emmenée par un club soudé qui porte haut les couleurs de Montrouge.

A l’année prochaine en N2!

Merci à Jérôme, auteur de ces lignes et de cet article loin d’être artificiel…

Ce samedi, c’est mardi !

Mardi gras oblige, ce samedi 25 février, les coachs avaient accepté une petite dose de Commichouille pour l’entraînement. Le thème était station de métro.

A notre grand regret, Etienne Marcel n’avait pas pu être des nôtres.

MardiGras201702Mais étaient tout de même présents : Monceau, Rue de la Pompe, Pigalle, École Militaire, la famille Anvers, les soeurs Maraîchers, Nationale, Hawaï et Couronnes. Château d’eau et Magenta étaient aussi là mais ne les cherchez pas sur la photo…

A l’issue d’un vote à l’unanimité, la Commichouille rendait dans la plus grande transparence le verdict suivant :

312_MardiGras20171er Javel, 2ème Ecole militaire, 3ème Rue de la Pompe

Tsunamixte 2017 : Onne Année !

Pour le premier tournoi de cette nouvelle année, une nouvelle équipe Phoenix allait se frotter au gratin de l’ultimate indoor mixte en ce beau week-end du 28-29 janvier 2017.

Une équipe composée d’anciens, bien rodés à ce tournoi, Marie, JoëlJoël et Jon accompagnés de petits « nouveaux » dont c’était la première participation : Evelyn, Mounia, Sarah, Étienne, Oliv’ et William.

Tsu2017_Phoenix

Une fois la bénédiction présidochienne reçue porte d’Orléans au petit matin, la fine équipe s’élançait vers Nemours.

A noter toutefois une absente de marque terrassée par la grippe : Aurélia. Du coup dès vendredi midi elle divait sous la couette pour un week-end ressemblant en gros à ça.

Grippee

A peine lancés sur l’A6, certains ou plutôt certaine se sente inspirée par le thème de cette 12ème édition du Tsunamixte Les Douze coups de minuit. Ainsi une fameuse handleuse des Phoenix n’attend pas les Douze coups de minuit pour, avant même l’arrivée sur Nemours, déclarer telle Cendrillon : « Oups ! Je crois que j’ai oublié mes pantoufles de vair… »

BeauxChaussons

L’autre thème étant Douze ensemble c’est par une belle solidarité féminine que nous avons pu équiper notre Cendrillon. Faute de prince charmant, c’est indirectement les chaussons d’Aurélia qui allait permettre de sauver la mise. Le tournoi pouvait commencer.

Samedi 28 février – Matchs de poule

1er match face aux Razmokets

Une équipe de jeunes minettes et minots, pas forcément hauts comme trois pommes. On sait que ça va être dur. Ça l’est effectivement. Mais on joue nos points sans parvenir à remplir complètement l’objectif de jouer les 25 minutes. Au final on s’incline logiquement 13-3, malgré la garra de Mounia. Pour la petite histoire, les Razmokets finiront 3ème du Tsunamixte…

2ème match face aux Zérogênes

Entame de match difficile : évidemment ils nous posent leur zone en défense et on se prend 5-0 . Si Marie avait des interrogations sur les petits ronds de leur maillots, nul doute que pour l’instant c’était bien pour leur donner plus de sensations et de plaisirs…

On change de tactique et on met alternativement Sarah et Evelyn en longue pour étirer. Tout va mieux. On s’incline 8-4 , le retard pris initialement n’ayant jamais pu être remonté. Evelyn finit MVP du match.

3ème match face aux Fristyle

Contre toute attente, on fait un superbe début de match. On reste collé au score jusque 5-5. Puis peut-être coup de fatigue de Phoenix, ou un Étienne fracassé, mais Fristyle prend le large pour s’imposer 10-5.

En finissant sur l’ultime marche de la poule, nous jouerons Dimanche pour les places de 25 à 32.

Pour la soirée on fait deux équipes : pendant que l’une va préparer les costumes et prépare la soirée avec un atelier peinture,

BoSetTable

Oh les beaux sets de table !

… l’autre part faire quelques courses pour l’apéro mais aussi acheter une belle genouillère droite pour Étienne qui a mal à la cheville gauche (Vous n’avez pas compris ? Nous non plus !!!).

Aux douze coups de minuit nous sommes fins prêts pour souhaiter une Onne Année.

OnneAnnee

Après la soirée et le times-up de rigueur, dodo en vue du tableau du lendemain.

Dimanche 29 janvier 2017

1/4 de finale poule basse face aux UltimateDeLux

Début de matinée intense. Étienne blessé reste sur le banc pour jouer les docteurs. Certes au début, le toubib glande en tripotant ses bandes. Mauvaise idée : cela semble troubler nos filles. Tour à tour, elles invoquent « Injury » sur le terrain, qui pour se faire masser les adducteurs, qui pour se faire masser la fesse gauche, qui pour un bouche à bouche… pour in fine refouler le terrain toutes ragaillardies.

Visiblement cette nouvelle tactique paye puisque nous engrangeons notre première victoire. Au passage, un p’tit clin d’oeil à qui vous savez : il paraît qu’au Luxembourg le drop de pool, ça n’existe pas !!!

1/2 finale Ultimate Champagne

Leur nom donne la couleur : ça va balancer notamment en up-side. Malgré un gros match dont une magnifique Callahan de Jon où tout le gymnase se lève, et des feintes gracieuses en pied de pivot de Sarah, nous nous inclinons 9-6. Peut-être que l’on pêche un peu sur le physique : moins de lucidité, des jambes un peu plus lourdes après chaque point…?

Repêchage face aux Révos

C’est un peu un match de répétition en vu du championnat. On s’incline largement en dépit de jolis points et de quelques regrets sur des appels contestés voire contestables mais c’est l’esprit du jeu qui prime.

Un week-end sympa dans un tournoi grandiose impeccablement organisé.

PhoenixTsunamixte2017web

Les Phoenix vous donnent rendez-vous l’an prochain toujours au même endroit et à la même date !

Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats, certes officiels mais moins sexy ici.

Premier Hat de la ligue Ile-de-France

Les Phoenix de Montrouge et la Ville de Montrouge aident la ligue d’Ile-de-France (LFDIDF) à organiser son premier évènement dans le but de rassembler un maximum de joueuses et joueurs d’Île-de-France.

Ce sera un tournoi HAT et ce sera le samedi 9 juillet 2016  à Montrouge au stade Maurice Arnoux.

Ce sera également l’occasion pour ceux qui le souhaitent de discuter avec les responsables des enjeux de la ligue et de ses orientations.

Au MUT 2016, les Phoenix mettent un S à victoireS

Mutallica_Piou1Hellfest oblige, les Phoenix envoyait leur équipe des Mutallica au tournoi du MUT près d’Angers. Le groupe était managé par Jon. Au chant : Momo et Joël². A la basse Élodie, à la guitare Oliv’ et pour les choeur, car oui ce groupe avait du cœur : Alby, Alex, Hugo, Marco, Mousse, Sylvain et William.

PhoenixMUT2016

L’objectif du week-end : se faire plaisir. Et pour ce faire, les deux tiers du groupe partent repérer la scène de La Possonnière dès le vendredi soir.

En arrivant sur place, c’est plutôt dark. Normal, me direz-vous. A part Élodie, personne n’aperçoit le soleil derrière les nuages. Entre deux saucisses merguez de la welcome, chacun va planter sa tente. Le camping est un peu humide. Au bruit des splash splash que font nos pas sur le terrain gorgé d’eau on arrive enfin à identifier une zone moins spongieuse. Les auspices sont avec nous : sous les arbres, c’est un ballet de chauves-souris qui font des razzias sur les moustiques et juste à côté les trains passent… en faisant un bruit d’enfer !

A 23h57, comme l’avait prédit notre Pythie c’était effectivement le dernier train … avant que le premier de la journée suivante ne passe à 1h23 ! Mais déjà une première victoire : on a le plus grand chapiteau du camping avec notre tente 4 places !!

Samedi 18 juin 2016

Après ce repos bien mérité, les choses sérieuses peuvent commencer.

1er match de poule : les Discos des Mines de Nantes

En dépit des quelques longues pour mettre en jambes Alex et Alby et des grosses défenses d’Hugo et William, nous nous inclinons assez largement 11-5.

Il faut se l’avouer à l’issue de ce match, la douche est un peu froide … et le moral, même s’il n’y est pas encore, prend clairement la direction des chaussettes.

2ème match de poule : les celtiques du Sun

Nous ne sommes clairement pas favoris. Coach Jon nous fait une petite causerie d’avant match pour nous rebooster, sachant que les rencontres face au Sun sont toujours un peu particulières pour lui s’agissant de son ancien club. La visite surprise de notre préparateur physique Ludo nous regonfle aussi, celle de son chien un peu moins qui nous impose un échauffement anaérobie.

Le match démarre très fort : sur un turn, Oliv’ récupère vite le disc et passe à Alex. On ouvre le score sur un point un peu raccroc mais tout est possible. Le Sun reprend alors l’avantage. Il entre dans le cap de la première mi-temps en tête. Avec une petite longueur de retard, nous n’avons rien à perdre. On poursuit notre défense de fer. Élodie est intraitable et bâche sans relâche toute tentative d’intrusion dans notre zone. En attaque, on joue plus safe. Du coup on remonte, on passe devant et on prend le large grâce à Sylvain qui a enfin la main chaude. On entre dans le cap à 7-5. Le premier point est marqué par le Sun. Personne ne parle sur la ligne des Mutallica mais tout le monde sent bien que si on ne marque pas tout de suite, le Sun aura l’avantage psychologique. Alors, sans tergiverser, on les envoie ad patres. Mutallica Phoenix s’impose 8-6.

En bon sportif, nous pouvons du coup mieux savourer les hamburgers-frites de la buvette magique du MUT. Le troisième match sera décisif pour savoir si nous jouerons … ou pas le haut de tableau. Tout est possible et les combinaisons multiples. Le plus simple reste néanmoins de gagner.

3ème match de poule : les Rastas des Petits Pédestres

Sous les rastas nous retrouvons un visage familier : celui de notre secrétaire, Étienne. Mais notre victoire face au Sun nous a littéralement dopés et on ne compte pas se laisser impressionner. Malheureusement Élodie et Sylvain pour cause de blessures ne peuvent plus jouer. Toutefois, leur engagement ne faiblit pas et ils se transforment en formidables groupies.
Nous nous imposons largement en terminant à 13-8 sur un match en total maîtrise ou quasi avec Mousse et Marco en tours inébranlables.

Au final, nous terminons la journée avec deux victoireS et grâce à notre victoire face au Sun, nous les éclipsons définitivement : nous jouerons le haut du tableau. Cerise sur le gâteau, certaines méchantes langues normandes diront que ce fût notre véritable motivation, nous gagnons une heure de sommeil en plus avec cette accession au haut de tableau.

Soirée : festival de victoireS également

Mais la journée n’est pas finie. Les 2 J filent au ravitaillement mousse. Élodie et Momo préparent notre charte graphique… puis c’est atelier collectif peinture.

Première épreuve de la soirée : concours du meilleur cri. Grosse pression sur nos épaules car le tirage au sort nous fait passer en premier. Mais la pression, nous, on aime ça! ET là, on tue d’emblée le concours : après les rifs stridents et après avoir mis le feu à la scène, le jury nous déclare vainqueur haut la main.

MUTALLICA2016

Puis c’est la beer race : là encore nous allons en finale. Faute de photo-finish, il n’y aura pas de vainqueur proclamé mais là encore une grosse performance du six William-Oliv’-Alby-Jon- Momo-Alex et de leurs groupies.

MUTALLICABEER

Enfin au concours Karaoké, les Phoenix brûlent encore les planchent avec leurs Sardines !

Joël² reste en éclaireur pour gagner la soirée mais s’incline après plusieurs passages en bouclent des meilleurs de Chantal Goya qui seront venus à bout de sa résistance.

Dimanche 19 juin 2016

Après une petite grasse mat’, on plie tout et on monte au stade pour enchaîner petit déj’ et premier match.

½ finale face aux Orientaux de Reb’s

Gros match en perspective, les Orientaux finissant premier de leur poule et affichant comme maillot les différentes déclinaisons de leurs qualifs en équipe de France. On fait néanmoins notre match. On s’accroche en défense et on arrive même à placer quelques unes de nos attaques soit en longues soit en jeu court. Au final nous nous inclinons 13-5 avec les honneurs face au futur vainqueur du tournoi.

Petite finale

Pour la petite finale nous retrouvons les Discos de Nantes. En attaque, Paulo le Cheval galope toujours autant et nous fait mal en marquant plusieurs points en longues. En défense, La Tour nous bloque les longues de nos deux artificiers Jon et Marco. Mais on joue bien mieux que la veille. En défense, notre zone leur pose beaucoup de problèmes avec notamment Hugo et William en molosses impitoyables. On l’alterne néanmoins avec des défenses individuelles. En attaque, Momo passe dans le stack pour fluidifier nos relances et on fait quelques beaux dump-swing qui auraient fait rêver Houcine…

On entre dans le Cap à 7-6. Les Discos marquent et tout se jouera à l’Universe. Le dernier point est acharné. Aucune des deux équipes ne veut lâcher l’affaire. Sur une passe de Mousse, Joël² en vieux filou laisse son défenseur lui passer devant afin qu’il bâche le disc … dans les bras d’Alby ! Cette fois-ci c’est la bonne, et nous montons sur la boîte.

Avec ces multiples victoireS, inutile de dire que le retour se fait dans la joie et la bonne humeur, en dépit des bouchons, de la perspective du lundi, de l’angoisse de ne pas avoir de dissolvant chez soi…

Et pour ceux qui douteraient encore, ils n’ont qu’à écouter ce petit live…

Assemblée générale 2016

Ce jeudi 16 juin, Présidente Momo rassemblait tous les Phoenix pour l’assemblée générale du club au stade Maurice Arnoux à Montrouge.

Ce fut naturellement l’occasion de présenter le bilan, notamment sportif, de l’année.

On retiendra:

  • au total 8 équipes engagées sur l’ensemble des différents championnats à savoir 4 en salle, 2 en extérieur, 1 en mixte, 1 en master et 1 pour la coupe féminine ;
  • maintien de l’équipe 1 en nationale 2, avec la manière puisqu’elle a pu jouer la poule haute antichambre de la nationale 1 ;
  • prix du fair-play pour l’équipe féminine des Féenix ;
  • Gaëlle sélectionnée en équipe de France Master féminine pour les mondiaux de Londres ;
  • prix de la Meilleure équipe mixte remise par la Ville de Montrouge.

Après ce rappel sportif et le bilan de la famille Phoenix (réalisation de nouveaux disques, de flyers…), il était temps de procéder à la désignation du nouveau bureau.

Président : Patoche
Vice-Présidente : A2
Vice-Présidents : Kao et Oliv’
Secrétaire : Étienne
Trésorier : Mousse
Vice-trésorier : Élodie
CoWeb-master & CoWeb-master : Étienne & Oliv’

L’équipe du bureau s’appuiera sur une équipe de coachs sportifs.

Pour les entrainements, on relance l’équipe sportive avec Houcine au poste d’entraineur en chef, épaulé de Jon. Également Mousse pour le coaching des débutants et Guillaume pour apprendre ou perfectionner ses lancers. Et enfin Ludo pour la préparation physique sur les court et long termes.

L’élection de la meilleure progression et du Phoenix le plus chaud se fera très prochainement et sera organisé par la Commichouille, avec Marie à la Présidence.

Pour vous faire patienter, JoëlJoël a été désigné par le bureau sortant comme adhérent de rêve pour, notamment, avoir été le plus consciencieux sur Yaentrainement mais aussi pour sa vivacité à sortir le carnet de chèque. Vivacité qui n’a d’égal que sa rapidité sur le terrain et qui permet à certains Hats de se constituer un bon petit fond de trésorerie…

Enfin pour cette nouvelle saison, le club fonctionnera sur la base de projets qui pourront être portés par tout membre de l’association. Alors n’hésitez pas à faire part de vos projets en en parlant à une ou un membre du bureau.

Comme annoncé, les résultats des récompenses Phoenix. En effet, comme chaque année, nous avons fini la saison sportive en récompensant les Phoenix qui se sont particulièrement illustré(e)s.

Voici les résultats du vote organisé par la Commichouille :

Meilleure progression : Élodie bien entourée sur le podium puisqu’escortée par deux gentlemen Guillaume et Étienne ;
Phoenix le plus chaud : encore une fois, fallait-il un vote? C’est bien entendu l’indéboulonnable Patoche qui truste à nouveau la plus haute marche de ce podium avec pour acolytes Élodie et Oliv’.

Élodie succède donc à Tim, parti joué en ligue pro AUDL à Boston , et Patoche à lui-même…

A noter aussi que Yaya devance Marie et Patoche et remporte le Phoenix ladder. Il devient ainsi le « meilleur coéquipier Phoenix »  indoor.

Voilà maintenant il ne reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes vacances à toutes et tous. Rendez-vous début septembre pour la reprise ou sur les terrains des hats et tournois de l’été pour les accrocs.

C’est aussi valable pour toi, fidèle lecteur, qui nous suit à travers le ouaib, vient nous rejoindre dans le monde réel au stade Maurice Arnoux, que tu aies ou non déjà tâté du frisbee.

Coupe féminine indoor : les Féénix entrent dans l’Histoire

Première coupe féminine indoor de France et premier résultat plus que correct pour l’équipe des Féenix de Montrouge composée de : Aurélia, Elodie, Evelyn, Gaëlle, Marie, Mathilde, Momo, Mounia, Sarah et A2.

FeenixJaunes

11 joueuses licenciées au club et 10 présentes pour rentrer dans l’histoire de l’ultimate au fin fond de la France : Pontarlier. 5h de route pour une extase complète, cela valait la peine de se déplacer.

10 joueuses qui auront réellement appris à se connaitre lors de deux entrainements et matchs amicaux récents face aux gars que l’on remercie vivement et qui feront partie de notre aventure.

Samedi 9 janvier 2016

Direction Pontarlier : arrivée 1h avant notre premier match de façon à se dégourdir les jambes. On peut apercevoir beaucoup de joueuses connues et expérimentées qui font planer le doute sur notre présence mais peu importe notre niveau, toutes les joueuses sont prêtes à relever le défi. Personne n’a l’air stressé, tout le monde est concentré sur l’objectif commun et la performance individuelle pour aider le groupe.

2 matchs de poule + un éventuel  ¼  de finale se présentent aujourd’hui. Pour cela, il faut terminer dans les deux premières. Face à nous : une sélection de Franche-Comté ainsi que nos voisines Miss Fee’R.

Les deux matchs sont plutôt serrés au départ puis un petit écart se creuse. Nous prenons confiance au fil des matchs et les attaques sont propres et bien menées. Quelques défenses viennent compléter le tableau. 2 victoires pour débuter, cela fait du bien au moral et l’ambiance est au top. Les « premières années » apportent leur touche personnelle.

Nous jouons donc un ¼ de finale qui s’avère compliqué contre un groupe jeune, physique, rapide et déjà plein d’expérience avec ses sélectionnées du groupe France. Les Magics enchainent les points, nous prenons un sévère 5-1. Nous décidons alors de changer notre défense de zone 2-1-2  friable en une défense de zone 2-2-1 avec un chien qui restera sur la talentueuse handleuse de manière à ce qu’elle ne touche plus le disque. Nous remontons donc à 6-5 et perdons sur un point plus ou moins litigieux, mais sans rancune.

L’équipe peut être fière de son match malgré la défaite. Les consignes, pas si simples à improviser sur le terrain, ont été exécutées avec justesse et ont posé de gros problèmes aux adversaires.

Direction la douche, le ravitaillement pour l’apéro « de filles » et le repas.

Apéro sans garçon, on peut enfin se lâcher sur l’achat de tomates cerises et de rosé-pamplemousse… 😉

Un resto inoubliable avec une serveuse au taquet qui prendra même la commande pour nos « amis de compagnie »… et dont la définition de café gourmand restera à jamais dans nos mémoires. Les zygomatiques auront donc bien souffert pendant 2 heures et l’équipe est maintenant très soudée.

Dimanche 10 janvier 2016
½ finale du tableau de la 5ème-8ème place. Les filles sont remontées à bloc et l’échauffement de Mounia est à son plus haut niveau avec des dives dans un couloir bétonné. Tout le monde s’en donne à cœur joie.

Le match contre les Miss Sunshine est plus difficile. Face à nous, de nombreuses joueuses expérimentées dont Gaëlle (ancienne joueuse Phoenix). Le match est quasiment à sens unique. Nous prenons donc un 13-2. Sévère mais mérité et une équipe en face très fair-play.

On retrouve donc nos premiers adversaires pour jouer la 7ème place. Nous avions déjà gagné de 4 points mais tout le monde sait qu’il est compliqué de gagner 2 fois de suite contre une même équipe. Cela s’en ressent sur le terrain et le match est plus serré que la première fois. Nous remettons donc notre défense de zone qui nous permet de gagner à la golden : 6-5.

Pour conclure, nous avons passé un week-end formidable avec une très belle 7ème place/12 sur le terrain et SURTOUT la cerise sur le gâteau : le trophée du FAIR-PLAY pour la première coupe féminine indoor de la FFDF.

FeenixNoires

Bravo à toutes, on a hâte de remettre ça l’année prochaine.

Merci à A2, auteure de ces lignes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats, certes officiels mais moins sexy ici.

Royan 2015 : les Phoenix retournent à la plage

En cette période de fête des pères, neuf Phoenix préfèrent faire l’impasse sur le sujet pour se rendre à Royan disputer la phase retour du championnat Beach. Les Féénix sont présentes puisqu’on a trouvé si peu de mecs pour faire l’équipe.

Emmenés par Zim, dit Capitaine Speech, Aurélia, Evelyn, Marie, Mathilde, Fabien, Joël, Olivier et Tim portent haut les couleurs de Montrouge.

??????????????????????

La phase aller ayant servi de test, pour cette phase retour rien n’est laissé au hasard. D’ailleurs, vues nos performances à l’aller, nos têtes ont été mises à prix par la fédé et les autres équipes.

Capitaine Speech n’a du coup pas renoncé à la division des tâches et il a quelque peu améliorer les compétences de chacun.

Marie reste en charge du spirit. Olivier prend la plume pour écrire les speech de Zim. Tim poursuit sa mission timing. Ayant rencontré quelques difficultés à bien accomplir sa tâche à l’aller, l’équipe s’est cotisée pour lui confectionner un magnifique collier porte-montre qu’il ne pourra ni perdre dans le sable, ni oublier (quoi que…). Mathilde a pour mission de réaliser une … Mathilde. Connaissant les penchants d’Aurélia pour la sieste, elle est en charge du programme de récupération. Joël reste porteur de rhum et de cachous. Fabien est assistant Mathilde et pour finir Evelyn est Miss Tatoo, en charge de tatouer les capitaines des équipes adverses dans la ronde.

Samedi 20 juin
Mer Mud 2 – 13 Phoenix
Comme à son habitude, la fédé nous met la pression en nous faisant jouer le premier match du samedi à l’aurore. Nous appliquons la tactique de Capitaine Speech : « un jeu simple basé sur la circulation du disque en nous aidant des handlers (il faut bien qu’ils servent à quelque chose !) » (sic).
Evelyn est très en jambe et à la main chaude : sur une des premières actions elle est tout près du catch en zone. Bien démarquée une nouvelle fois c’est la punition pour les Mer Mud. L’équipe déroule bien en alternant petit jeu court et quelques longues. Tout nous sourit jusqu’à la victoire finale 13-2. Il faut avouer que pour ce premier match nous avions une arme secrète. Mister T (nous tairons son nom par respect) ayant oublié sa brosse à dent avait une haleine de chacal lui permettant :

– en attaque de maintenir son défenseur à distance
– en défense, d’asphyxier l’attaquant.

Nous perdrons hélas cette arme secrète, Mister T décidant de dévaliser une pharmacie pendant l’entre deux matchs.

Phoenix 2 – 13 Freezgo Cuatro
Nous retrouvons les Freezgo Cuatro que nous avions battus à l’aller mais non sans difficultés. Capitaine Speech perd le toss. Les Freezgo attaquent et marquent. Puis sur l’engagement, drop de pull de Mathilde et donc 2-0 pour les Freezgo qui engagent à nouveau pour … un drop de pull d’Olivier. Eh oui ça sert aussi à ça les handlers. Pour le point qui suit, pas de drop de pull et la première passe arrive dans les mains de Fab qui fait une fixette … et tente sa Mathilde sur Tim ! En vain… Cela fait 4-0 et les échanges au sein de l’équipe commence à être surréaliste. Un exemple ?

Tim : je peux être sur la ligne ?
Capitaine Speech: Pourquoi tu n’es pas encore rentré ?
Tim : Si… mais je n’ai pas encore joué….

Nous vous épargnerons le reste du match où tout fut à l’avenant. Seul point positif à retenir : nous avons certainement bien fait rire les Freezgo qui pour sûr ont dû nous mettre une bonne note au fair-play. Mais tout le monde, sur le coup a compris que c’était le match à oublier.

Phoenix 4-11 RFO Sultan
Encore une équipe rencontrée à l’aller. Nous avions cédé mais c’était un match accroché. Cette fois-ci, nous jouons sur leur terre et ça se sent : leur équipe est plus forte. Malgré le score, nous nous accrochons. Il y a d’ailleurs quelques magnifiques points et notamment un dive d’anthologie d’Aurélia en end zone. Les mauvaises langues diront qu’il n’y a là rien d’exceptionnel : Aurélia était juste pressée de retourner faire la sieste.

D’un point de vue sportif, le bilan de la journée est très moyen. Nous terminons dans la poule basse. Heureusement, le match contre RFO, en dépit de la défaite, nous a redonné le sourire car nous avons tout de même jouer à l’utimate.

Il est alors temps d’aller se prendre une petite glace avec beaucoup de chantilly avant de se baigner. Puis direction une autre plage (eh oui quand on vous dit que le beach c’est top), pour un apéro face à la mer et au soleil couchant avec les Frogs.

Certains ont encore du jus à revendre : Zim et Oliv s’illustrent au Molky, Fab fait le beau sur la plage, Joël travaille ses courses et ses lancers avec Tim, Marie fait des photos d’art conceptuel, et bien sûr apéro oblige, Aurélia, Evelyn et Mathilde picolent et siphonnent les bouteillent de pamp’ !!

Après l’apéro, les Phoenix affamés foncent à la Boucherie. Sur place, comme les frites sont bien belles, les filles hésitent puis se laissent tentées. Pour le reste c’est toujours un bel esprit Phoenix Family® qui règne. La preuve : Marie poursuit dans l’art conceptuel en animant un atelier d’écriture surréaliste pendant que Mathilde fait du rodéo à l’entrée du resto et que Fab joue avec une tongue d’Aurélia, qui perd son sang froid et étrangle Olivier, dont le seul tort était en fait de siroter le cocktail de Zim, parti faire une pause à l’extérieur pour manger des cachous avec Joël alors que Tim surveillait l’heure du départ et qu’Evelyn improvisait une séance Tatoo. Vous suivez toujours ? Plus nous. Nous regagnons nos pénates pour être au top le lendemain.

Dimanche 21 juin
Phoenix 9 – 3 Céréales Killers
Encore une fois réveil au petit matin. Aurélia ronchonne déjà : on est loin du quota de sommeil syndical. Marie est en petite forme : sur le coup, on pense que ce doit être une conséquence de son tout récent passage au quart de siècle … (le diagnostic médical sera plus sévère : double tendinite du moyen et du grand fessier !!). Du coup elle se contentera de prendre des photos depuis le bord du terrain. Nous sommes sérieux aussi bien en défense qu’en attaque. Nous alternons défense en zone et indiv. Et cela paye. Nous nous détachons peu à peu pour prendre le large même si l’opposition des Céréales Killers est plus intense que ne le laisse paraître le score. Pour finir, avant la traditionnelle séance tatoo d’Evelyn, Capitaine Speech fait un discours d’anthologie qui sans aucun doute nous a permis d’engranger quelques points au fair-play.

Phoenix 8 – 4 Magic Disc 2
Il est midi le soleil tape. Il fait beau et chaud. Alors que les vacanciers se battent dans les cabines en bord de plage, les Phoenix préféreraient jouer à l’ombre plutôt que de rôtir au soleil. Capitaine Speech mets sa casquette. C’est l’heure d’affronter les Magic pour notre dernier match de la saison. Les Magics sont forfaits-joués et se font renforcer par les Mister Friz. Ils sont du coup plus nombreux que nous. Par contre, lorsqu’il s’agit de mettre en place une tactique c’est un peu la panique car certains ne comprennent pas (un peu comme lorsqu’Houcine tente un play avec des Pious…). Pour ce dernier match, c’est plutôt Phoenix Perform ©  ! En effet Fab place une Mathilde et Mathilde en fait de même qui de peu aurait pu être une passe décisive. JoëlJoël n’a jamais autant mérité son nom : il est partout et accessoirement tout vert. Aurélia multiplie les défenses. Le match se termine par du Phoenix Champagne ™ avec une longue d’Oliv’ pour JoëlJoël de zone à zone.

Une petite baignade puis c’est le retour vers Montrouge non sans qu’Olivier effectue un p’tit cut contre cut grâce à Waze-Joël pour semer Timy.

C’est fini 🙁 . Nous terminons comme Capitaine Speech l’avait annoncé en AG 5ème sur 8 (ce qui pour la fédé est en fait 13ème sur 16 de la D2) … et cerise sur le gâteau, nous remportons le fair-play. Nous avons, pour sûr, rempli au moins un des objectifs de notre nouvelle Présidente : le Phoenix Family ®.

Alors prêts pour y retourner en septembre 2016:-( avec le nouveau calendrier de la fédé ?

Si tout cela vous paraît improbable vous pouvez toujours vérifier sur le site officiel de la fédé.

Et en cadeau bonus, le résultat des cadavres exquis sans contrepèterie de la Boucherie.

Trois instants d’ultimate :

Joëlita plonge Marie de la victoire entre deux grains de sable pendant la pause glace.
Un capitaine crêpe roule un drop de pull à Marie dans la voiture quand Olivier a fait un drop de pull avec plein de sable sur la gueule…
La douceur du sable sur les pieds de nos oisillons dive couramment l’allemand à l’arbitre dans l’herbe, à l’ombre des arbres et sous l’horloge lorsque le soleil se couchera à l’Est.

Deux résumés de match :

Match contre les RFO
Une grosse salade et c’est reparti, RFO nous voilà. Quand soudain l’incroyable se produit : Zim se retient de balancer une longue pour faire une passe à Jojo qui envoie sa longue en coin pour un dive d’Aurelia. Aurélia a marqué un point ! [Zim t’es pas Q10 !! ]. C’était donc un très bon match pour finir la journée, dommage que n’est pas tenu le tepu. Malheureusement trop d’eau, c’est pas bon pour les tatoos : ça n’accroche pas et encore moins sur les joues. Pffff…. Malgré un jeu serré et une ambiance « chauds », la chaleur semble vaincre les Phoenix…Malgré la blessure de la joueuse clé du match précédent, Marie, l’équipe s’est bien battue lors de ce dernier match du samedi.

Match contre les Freezgo
En ce deuxième match de la journée, les Phoenix affrontent les Freezgo 4. La verve de nos enfants du frisbee était prête à en découdre avec cette équipe hétéroclite de bleu vêtue. Nous nous sommes pris une belle déculottée. Après les deux pulls moufles évoqués ci-dessus, Tim supplie la team : « je peux rester sur le terrain car pour l’instant je n’ai pas beaucoup jouer ». Ils sont très forts. Yolande a sorti la bouteille de pastaga et pif paf badaboum. La légendaire urbaine Yolande venait de payer son dive. Heureusement qu’il n’y avait pas de coquillages. Bon sérieusement,quand est-ce qu’on rentre se coucher ??

 

Assemblée générale 2015

Ce jeudi 18 juin, le Président Kao lançait un appel, un appel pour participer à l’assemblée générale du club. Il présidait ainsi la cérémonie au stade Maurice Arnoux, hélas sans la présence de notre blonde secrétaire partie vers de plus vertes contrées.

Ce fut naturellement l’occasion de présenter le bilan, notamment sportif, de l’année.

On retiendra :

  • au total 8 équipes engagées sur l’ensemble des différents championnats(du jamais vu): à savoir 4 en salle, 2 en extérieur et 1 sur sable ;
  • les Phoenix’Trem Champions de DR2 en salle et qui joueront donc l’an prochain en DR1;
  • les Phoenix (équipe 1) qui se maintiennent dans l’antichambre de l’élite en salle à sa voir en Nationale 2 ;
  • une accession aux phases finales pour l’équipe mixte des Phoenix en extérieur sans toutefois transformer l’essai et parvenir à la division 1.

Et tout cela dans la bonne humeur puisque le club remporte deux trophées du fair-play : les Pious remportent le trophée du fair-play en extérieur et les Phoenix en font de même pour le dernier championnat de l’année à savoir le championnat sur sable.

Après le rappel de ces résultats, il était temps de se projeter pour la prochaine saison 2015-2016. Chacun présentait son projet. En voici quelques extraits rendus anonymes.

« Mon projet de Président : ne pas être Président ! »
« Cette année je vais essayer de me rendre plus disponible, même si ça va être dur d’avoir plus de 6 mois d’arrêt de travail… »
« Mon projet : vous habillez pour l’hiver »
« Mon projet : juste faire un tournoi »
« Je ne souhaite plus assurer les fonctions de trésorier alors j’ai mis le club en déficit. Et pourtant ça sent la réélection à l’unanimité… »
« Trésorier du vice, pourquoi pas ? »
« Perform, family & Q10 »
« Mon projet : faire écrire Mathilde »
« Le web c’est bien parce que ça peut se faire d’Evreux »

Après une petite pause sous forme de défilé de mode patochien et de séance découpage pour cause de préparation de kermesse, ce fut le moment des votes. Certains, imaginant qu’il n’y aurait pas trop de renouvellement, trouvaient déjà que le produit de ces urnes dégageraient une odeur banale. Que nenni ! puisque le Président des Phoenix sera une Présidente Féenix.

Présidente : Momo

Vice-Présidents : Joss, Kao, Sylvain

Secrétaire : Kao par interim

Trésorier : A2
Vice-trésorier : Zim

Web-master : Oliv’
CoWeb-master : Fab’

Côté entraînement, ce sera Houcine qui assurera au poste d’entraîneur en chef. Avec cette année une formation de trois coachs : Jérôme, Kao et Mousse.

Infidèle aux traditions pour cause de faute de temps, il n’y a pas eu d’élection de meilleure progression et de Phoenix le plus chaud. Le vote devrait se faire par voie électronique. A suivre…

Comme annoncé, les résultats des récompenses Phoenix

Comme chaque année, nous avons fini la saison sportive en récompensant les Phoenix qui se sont particulièrement illustré(e)s.
Voici les résultats de nos votes:

Meilleure progression : Timmy bien entouré sur le podium puisque talonné par  Marie et Ségo
Phoenix le plus chaud : fallait-il un vote? C’est bien entendu inénarrable Patoche qui truste à nouveau la plus haute marche de ce podium. Par contre moins bien escorté puisqu’encadré de Jérôme et Oliv’.

Tim succède donc à Sylvain, et Patoche à lui-même…..Seule A2 avait réussi à le déloger il y a 2 ans.
A noter aussi que Jérôme remporte le Phoenix ladder, devant Max et Tim, et devient « meilleur coéquipier Phoenix » en indoor.

Voilà maintenant il ne reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes vacances à toutes et tous. Rendez-vous début septembre pour la reprise.
C’est aussi valable pour toi, fidèle lecteur, qui nous suit à travers le ouaib, vient nous rejoindre dans le monde réel au stade Maurice Arnoux, que tu aies ou non déjà tâté du frisbee.

2015 Tsunamixte

RECORD AU TSUNAMIXTE

7ème participation pour les Phoenix de Montrouge à la dixième édition du tsunamixte et meilleure performance jamais réalisée avec une excellente 10ème place sur 32 (record précédent : 12ème sur 24).

2015Tsu06

Et pourtant, sur le papier, la poule pouvait faire peur : SUN, Famille Schmurtz (plusieurs fois vainqueur du tournoi) et Pucerons.

SAMEDI

PHOENIX – SUN :

1er match du samedi matin contre le SUN, il ne faut surtout pas rater notre entrée dans le tournoi face à nos amis ex-Phoenix : Nelly, Smaïn et Jouls.

Le jeu est plutôt serré, nos attaques sont fluides et font mouche à chaque fois. 1ère victoire qui donne le ton du tournoi.

Malheureusement, nous perdons Houcine sur blessure, mauvaise réception sur point en zone et ce sont les croisés qui lâchent. Les garçons vont tourner à 5.

PHOENIX – PUCERONS :

2ème match contre nos jeunes voisins du PUC : les pucerons. Leur manque d’expérience et de technique leur font défaut. Nous restons sérieux sur chaque point. Score sans appel : 12-3, nous continuons sur notre lancée.

PHOENIX – FAMILLE SCHMURTZ :

3ème et dernier match de poule contre la famille Schmürtz. Famille recomposée mais toujours avec de très bons joueurs issus de clubs différents. Le match ne bascule de notre côté qu’à la fin et nous avons pu voir une équipe déterminée à réaliser un beau parcours.

1er de notre poule, nous devons jouer le 2ème de la poule H : les Spin-Up de Belgique (vainqueur du fair-play).

PHOENIX – SPIN-UP : 

Leur excellent numéro 10 continue à nous mettre la misère (comme sur tous ses matches) et les quelques erreurs individuelles de notre part nous font perdre le match de 2 points : 10-8. Dommage, ce ne sera pas la poule haute mais les places de 9 à 16 que nous jouerons le lendemain.

SOIREE

En attendant, place à la soirée, les Phoenix ont mis leurs costumes de lumières : Buzz et Woody, Véronique et Davina, la paire de rasta et la paire d’as…

2015Tsu01 2015Tsu04 2015Tsu05 2015Tsu03 2015Tsu02

Et c’est parti pour le resto. Au menu du jour : chansons cochonnes des Pucerons contrées par les Fist-Up et les discours d’Houcine.

Suite de la soirée à la salle des fêtes de St Pierre les Nemours (avec un Jérôme en feu pour sa dernière soirée de futur papa).

Retour à l’hôtel avec horaires décalés pour certains, une dernière chansonnette et au dodo tout le monde.

DIMANCHE

Le réveil est difficile malgré une heure de 1er match favorable : 10h45…le rêve

Les Phoenix se présentent au gymnase avec un objectif : battre cette fameuse 12ème place.

PHOENIX – FIST-UP :

Le 1er match contre les Fist-Up est important. Nous jouons un très bon frisbee et enchaînons les points avec du super jeu offensif et une alternance de zone qui « enfonce » les Fist-Up.

Score large et un joueur MVP élu par les adversaires : Papito.

Nous allons donc jouer les places de 9 à 12.

PHOENIX – Mrs & Mr Friz :

Le deuxième match du dimanche contre les Mrs & Mr Friz promet d’être chaud. Tout le monde connaît les qualités de Mitch. Jérôme décide donc de couper leur jeu sur une zone à 4 et un chien : Mousse programmé pour empêcher Mitch de recevoir le frisbee. Cette nouvelle défense s’avère payante et les attaques sont fluides. Victoire écrasante : 12-4 et dernier match pour la place de 9 et 10.

PHOENIX – DISCOBOLS :

Ce sera les Discobols de Nîmes qui nous feront face (en se mettant à genoux…).

Guchés à plus d’1m80, tous les joueurs sont au-dessus. Leur défense très collée nous empêche de développer notre jeu et nous oblige à balancer des longues dans leurs mains.

Leur jeu en upside est incontrôlable, ils sont toujours plus haut. Le jump d’Houcine nous fait défaut. Quelques pertes de contrôle et c’est la défaite. Dommage mais ils sont réellement meilleurs et ont su attaquer notre zone par du très petit jeu au milieu en passe et va.

Malgré une défaite au dernier match, nous sommes satisfaits de notre tournoi par le classement, par l’ambiance et la cohésion.

Le « on se tape dans les épaules » nous aura porté et soudé tout le week-end. Il devient donc le réflexe Phoenix pour le futur lors des championnats.

Le point négatif restera la blessure d’Houcine au 1er match.

Merci à tous : Jérôme, Kao, Antoine, Houcine, Mousse, Papito, Momo, Mathilde, Aurélia, A2 et Yaya : supporter qui nous aura apporté les bons conseils sur la sideline et soutenu pendant les moments difficiles.

Bravo aussi aux supers actions :

  • Catch à une main en zone de Papito en position funambule
  • Catch et point d’Houcine qui n’aura pas lâché le frisbee malgré sa mauvaise réception
  • Derniers points des matchs d’Aurélia
  • Le dive défensif d’Antoine
  • Les dives offensifs de Kao qui l’auront fait briller malgré ses brûlures (mais ça c’est pas grave Kao… 😉

VIVEMENT L’ANNEE PROCHAINE POUR RENTRER DANS LE TOP 8.