Une histoire de lapin…

Pour cette phase retour de la Division Régionale 2 Île-de-France, nos deux équipes engagées ont décroché la poule Haute et joueront à domicile, au flambant neuf Gymnase de la Vanne de Montrouge. Et même si on joue à domicile, le réveil a été difficile pour certains…

Pour les PhoeniX’trem, la mise en condition démarre dès le déjeuner : une partie de l’équipe soigne son alimentation et lance un message à nos frères cadets avant le match de dimanche : cuisses rôties de Pious au menu.

Pour ce week-end possiblement décisif l’équipe coaché par Kao et emmené par le duo de capitaines Patoche & Oliv’, avec OB dans le rôle du lapin, Marco, Hervé, William, Zim, Guillaume, Etienne et Jérôme en mode chasseurs.

1er match : Les Hot étaient plus chauds

Malgré un échauffement sérieux, nous laissons les Hot prendre un break d’avance : 0-2 dès l’entame de la partie. La « Zone lapin », testée et approuvée à l’entraînement, n’a pas le succès escompté face à nos adversaires : ils sont au rendez-vous tant techniquement que physiquement, ce qui leur permet de maintenir leur avance à 6-8 à la fin du temps réglementaire. En fin de match, ce sont eux qui réussissent à nous imposer leur rythme et profitent de la force individuelle de leur joueur star pour s’imposer 6-11.

Nous espérions un meilleur résultat pour commencer, mais pas de panique : les Hot sont les favoris du week-end, et la deuxième place synonyme de montée en division supérieure reste à notre portée.

Bio…

Pas bio !

 

 

 

 

 

 

 

2e match : On ne s’excite pas face aux Zerogènes

Notre second adversaire commence bien son match en remportant le premier point, mais cette fois nous ne leur laissons pas prendre confiance et faisons le break 3-1 puis 5-2. La fameuse zone Zérogènes est solide et bien rodée, mais nous sommes bien entraînés pour contrer cette tactique et notre patience comme notre lucidité paient.

Nous connaissons une légère baisse de régime en milieu de match, ce qui leur permet de revenir dans le match à 5-4. Sereins, nous poursuivons ce qui a fonctionné en début de match. Guillaume nous régale de deux beaux upsides qui permettent de conclure 9-5, malgré une splendide moufle d’Etienne qui rate le disque alors que le point de la victoire était dans ses mains…ou presque !

A l’issue de cette première journée, nous profitons de la soirée pour construire l’esprit de cohésion du club autour d’un bon restaurant partagé avec nos cadettes et cadets les Pious.

3e match : On plume les Pious

Le premier match du dimanche a tout d’un match piège : nous rencontrons les Pious, l’équipe 3 du club, que nous connaissons bien et qui, elle aussi, connaît bien notre stratégie. Nos cadets sont impressionnants de vivacité et d’audace, mais nos joueurs sont plus expérimentés et nous faisons la différence : nous remportons une victoire confortable, 10-4.

Dans l’entre match, nous assistons à l’autre choc du week-end : les Hot, favoris, perdent 2 de leur meilleurs joueurs sur blessure face à l’outsider, UPA, qui nous avait donné du fil à retordre à l’aller. UPA sort un énorme match et arrache une victoire sur le fil, 8-9. Nous devrons donc absolument les battre pour espérer terminer dans les 2 premiers.

4e match : UPA nous grille la priorité

Nous tenterons donc de nous assurer d’une place en division régionale 1 en affrontant UPA, dans un match qui s’annonce épique : cette rencontre fut la plus disputée de la phase aller, et nos adversaires semblent avoir encore progressé autant que nous entre les deux phases.

Ce pressentiment se confirme dès les premières minutes du match : nos adversaires survoltés remportent les 3 premiers points. L’équipe garde son calme, et nous jouons notre jeu calmement : nous gagnons enfin nos points d’attaque et restons dans le match. En défense, nous leur menons la vie dure, mais la réussite est de leur côté, et ils scorent plusieurs fois : 3-6. Nous haussons encore notre niveau de jeu, et nos efforts défensifs sont enfin récompensés : nous refaisons une partie de notre retard : 5-7 à la fin du temps réglementaire. La pression monte, et espérons renverser la partie lorsque le tableau d’affichage indique 7-8, mais nous nous inclinons finalement 7-9.

5e match : les Synoptic en prennent plein la vue

Le dernier match du week-end nous opposent aux Synoptic, qui proposent un jeu varié, alternant défense individuelle et défense de zone. Nous réussissons à nous adapter à leur changement, et déroulons également les différentes tactiques travaillées ensemble pour les déstabiliser. Nous prenons rapidement de l’avance, et maintenons notre pression pour soigner le goal-average ( ou goal gap pour faire plaisir à tout le monde 😉 , qui pourrait compter pour le classement final. Nous terminons le week-end sur une belle note, avec une assez large victoire 10-6.

Avec 3 victoires et 2 défaites, nous terminons ce championnat 3e/12 de la DR2, à égalité de point avec le 2e et le 4e.

Après deux semaines d’attente, l’annonce tombe : 3 équipes montent en DR1 cette année. Nous jouerons donc au premier échelon régional l’année prochaine!

Merci à Jérôme, auteur de ces lignes et cadet des X’trêmes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats tout autant officiels ici.

That’s all folks !

Poule haute pour les Pious

Le weekend du 25-26 novembre 2017 l’équipe 3, dites Les Pious, était en déplacement à Luzarches pour l’ouverture de la saison indoor et le premier tour du championnat de DR2.

Cette année, l’équipe des Pious est composée d’un noyau de joueuses expérimentées soutenues par de nouveaux joueurs très motivés. Avec l’envie de briller et sous le coaching de Jon, l’équipe a fait ses premiers pas en compétition lors de la phase aller de DR2, avec à ses cotés l’équipe 2 dite X’Trêmes (Pourquoi ?) qui participait également.

Menée par leur capitaine Aurélia, l’équipe des Pious est composée de Sarah, Mounia, Marie, Jérôme, Octave, Léo, Alexis et Antoine.

Match 1 – AhOuhPuc

Le match d’ouverture opposa les Pious à l’équipe 4 des AhOuhPuc. Les Pious se sont appliqués à parfaitement mettre en place la dernière consigne du coach : faire un gros début de match. Et l’équipe des Pious commença ainsi très fort son championnat, menant 2-0 dès les premières minutes. Les Pious ont ensuite su imposer leurs stratégies et ont réussi à tirer profit des entraînements pour mener la rencontre. Grâce à un stack vertical efficace et une défense solide, les Pious remportèrent leur match d’inauguration de la saison 11-5.

Match 2 – Rising Sun

Le deuxième match contre le Rising Sun est sans doute le match que les Pious sont les plus fiers d’avoir remporté. Ce match, qui commençait vraiment bien pour les Pious (4-0), a ensuite basculé lorsque les Sun ont décidé de mettre en place une redoutable défense en zone. Manquant encore un peu de pratique face à ce genre de défense, les Pious furent déstabilisés et ont perdu une partie de leur confiance en eux. Le Sun remonte au score, si bien que les compteurs sont remis à zéro, 4 partout. Pour remettre les joueurs dans le bain, un temps mort tactique permet à chacun de reprendre ses esprits face à cette « zone ». La fin de match est très serrée : le cap est annoncé à 9 points et les Pious mèneront 8-7 avant que les Suns n’égalisent à 8-8. Deuxième match de la saison pour les Pious et déjà le premier universe pour les jeunes Pious. Armés de sang-froid et faisant preuve d’une application particulièrement soutenue, les Pious réussirent à marquer le 9e points, qui leur permis de remporter le match.

Ravis de leur première journée de championnat, les Pious profitèrent de la soirée pour découvrir la tendre ville de Luzarches et pour passer une soirée en compagnie des X’Trêmes.

Le corps reposé, l’esprit concentré et le spirit en acier, c’est après une bonne nuit de sommeil que nous retrouvèrent nos 9 Pious, prêt à tout donner pour cette journée qui s’annonce déjà épique.

Match 3 – UPA

Le premier match du dimanche oppose les Pious aux redoutables UPA, qui n’ont failli que face aux X’trêmes de tout le weekend. Match difficile pour les Pious, mais très formateur car l’équipe a pu se faire les « dents » sur une défense en zone très solide. Une belle progression tactique s’est faite sentir au cours du match, si bien qu’elle fut aussi remarquée par l’équipe adverse qui repassa sur une défense individuelle pour la fin de match. Les Pious n’ont rien lâché du match et ont tous joué à 110%, mais le score final est sans appel : 12-4 pour UPA. Cette défaite, la première du weekend, et donc de la saison nous rappelle que la marge de progression est encore importante.

Match 4 – FU3

Le deuxième match du dimanche opposa les Pious à l’équipe locale : les FU3. Cette équipe, très jeune, possèdait un excellent niveau technique, mais manquait surement un peu d’expérience pour menacer les Pious. Rigoureux sur la défense et concentré sur les phases d’attaque, les Pious remportèrent le match 10-5.

Cette matinée terminée, les premières spéculations de classement commencèrent à sortir et il semblait que sauf miracle, les X’trêmes (avec 4 victoires sur 4 matchs joués) et les Pious (avec 3 victoires sur 4 matchs joués) se qualifiaient pour la poule haute. Cela signifiait qu’en plus de ne pas descendre de catégorie, les Pious allaient même pouvoir jouer la montée ! Cette nouvelle, bien qu’officieuse pour l’instant, galvanisa l’équipe qui n’avait maintenant plus qu’une chose en tête : le duel fratricide contre l’équipe 2, match clôturant le weekend de championnat.

Après un repas de guerrier, les deux équipes s’occupèrent l’esprit autour d’un Time’Up, et le temps d’une partie, oublièrent l’enjeu du match qui arrivait.

16h30, les deux équipes sont en place, les supporters peuvent, le temps d’un match, encourager les deux équipes d’un même cri : « Allez lesPphoenix ».

Match 5 – Xtrems

Ce match que tout le monde attendait ne déçut personne. Les Pious, en particulier, ont su être au rendez-vous et poser problème à l’équipe des X’trêmes. Le match fut très bien entamé par les Pious qui menèrent jusqu’à 2-0 avant que les X’trêmes ne se ressaisissent et imposent leur jeu pour la fin du match. Malgré un score assez sévère de 12-5 en faveur des X’trêmes, les Pious n’ont rien lâché et n’ont pas démérité.

Ainsi s’achève le premier tour de la DR2 et la première sortie en compétitions de l’équipe des Pious. Le bilan très positif avec 3 victoires, 2 défaites et un passage en poule haute.

Antoine, homme de fer, joueur et reporter pour les Pious

Et si vous avez aimé vous pouvez aller voir la suite ici.

 

Un week-end PCP

Il a neigé, il a gelé mais la baisse des températures des jours précédents n’a pas refroidi le moral des troupes qui arrivent en ordre dispersé. Certains en train, d’autres en voiture. Certains à l’heure, d’autres non. Mais tous ont ramené leur enthousiasme. Les PhoenomeniX sont

Emmenée par Capitaine Mike, l’équipe des PhoenomeniX est composée d’Anna, Aurélien, Evelyn, Chad, Marie, Damien, Radi, José et Sonia.

Après un rassemblement vers 12h00, il est temps de parler de stratégie.

On crée les lignes, on répartit les postes. On briefe une dernière fois dans le vestiaire sur le stack horizontal et autres stratégies lorsqu’on est surpris par un zérogêne qui, portant bien son nom, nous fait l’audace de vouloir se “changer” dans le vestiaire durant notre plan de guerre. Devant cette espionnage technique opéré par l’adversaire, nous sortons des vestiaires en continuant d’expliquer que la stack circulaire est vraiment la plus adaptée aujourd’hui… Pas fous, les Phoenos!

15:00 zerogene 3

C’est chaud! Le 1er match est le plus dur. Il faut rentrer dedans. Les attaques et défenses sont de zone. Le score est serré au début mais les points sont longs. L’adaptation au terrain est difficile: Sonia catche dans la zone, sans savoir qu’elle y est, ce qui cause de la confusion, tandis que José tente une approche “hors zone” qui n’est pas fructueuse (selon le règlement de la ffdf). Fin du temps réglementaire et le score annoncé est 4:4. Les zérogênes nous usent et trouvent des solutions avant nous. Avec le cap +2 systématique on finit à 4:6.

C’est l’heure de reprendre des forces en prévision du deuxième match. Tout juste revenue de Bordeaux, Evelyn a rapporté des cannelés qui sont parfaits pour remonter la glycémie et le moral.

18:00 Sunset

On fait un très bon début de match. L’attaque en stack horizontal marche pas mal et les variations de notre défense de zone en 2:2:1 et 2:1:2 les embêtent bien mais pas toujours assez. Eux défendent avec une zone hybride (on apprendra dans la ronde de fin de match qu’elle s’appelle le revers du paresseux) qui nous gêne un peu, mais avec un beau collectif ça passe. Fin du temps 6:8 cap à 10. Ça se corse.

Les Phoenos sortent leur grand jeu. Un joli dive de José qui catche en zone la passe de Chad tout en évitant de rentrer dans Radi qui était là en soutien si besoin… On remonte et on y croit. Malheureusement les Sunset aussi montent l’intensité et on fini a 7:10.

Une très belle discipline tout au long du match, une intensité peut-être un tout petit peu moins constante. Ça n’a pas suffit pour gagner mais c’était du beau travail et le collectif a beaucoup progressé.

Samedi soir 4 valeureux Phoeno tentent une aventure gastronomique à Nemours tandis que les autres rentrent sur Paris.

Dimanche 11 février 2018

Dimanche matin tout le monde est là à l’heure pour l’échauffement et les dernières consignes de Cap’tain Mike.

11:45 Chacal Picards

Depuis la phase aller, ils se sont fait remarqués par leur énergie et leur extravagance. On s’attendait à leur jeu tout fou et ils ne nous ont pas déçus (voir le premier épisode des PhoenomeniX ici).

La consigne était claire : rester le plus calme possible, ne pas se laisser embarquer dans leur rythme. On a réussi à les embêter, mais pas assez. Ils sont trop physiques pour qu’on arrive à les suivre tout en restant serein. Comme redouté on se laisse contaminer par leur rythme infernal et même quand on récupère le disque on a du mal à poser notre jeu. Un très beau dernier point où on a tout donné, ils ont douté, mais pas assez. On finit sur le score sans appel de 3:12

Passage à la buvette pour refaire le plein. Comme toujours le rapport quantité prix est imbattable. Le menu à 5 euros vous nourrit pour la journée.

14:45 Unfrogettable

C’est notre dernière chance pour ne pas rentrer bredouille. Heureusement, les progrès acquis sur les matchs précédents payent enfin. Notre attaque bien posée avec le stack à plat marche bien. Notre défense de zone marche un temps, puis on fait des variations avec de l’individuelle quand ils commencent à trouver des solutions. Aucun point n’est donné mais on enchaîne, et on ne boude pas son plaisir de réussir ensemble. Les frogs sont bien là et pas question de baisser d’intensité. On ne lâche rien jusqu’au bout ce qui nous permet de gagner pour finir le week-end avec le sourire. Match gagné 11:6 !

Un petit debrief et c’est déjà le retour. Sncf pour certains, voitures pour les autres.

Tout le monde semble content du week-end et attend avec impatience les courbatures.

Sonia et Aurélien, doublette joueurs reporters pour les PhoenomeniX

Les pâtes de l’amitié…

… ou les Pious en DR2, le RETOUR !

En ce frais samedi 10 février, nous avons été conviés chez Jon, notre fameux coach, dompteur des Pious que nous sommes. Quoi de mieux qu’une belle assiette de pâtes tous ensemble pour attaquer ce week-end avec énergie et bonne humeur ?

Qualifié de justesse pour cette poule haute, nous sommes conscient d’être le petit poucet, ou plutôt, le petit poussin de la compétition qui s’annonce.

L’équipe arrive au goutte à goutte et nous nous éveillons petit à petit. Sans illusion ni pression pour les deux jours qui arrivent, nous voulons juste donner le meilleur de nous-mêmes et se faire plaisir ensemble. Matthieu, absent pour la phase aller vient renforcer notre effectif. Nous avons tous une pensée pour Léo qui ne peut pas nous accompagner ce week-end.

Après une belle assiette de pâtes à la bolognaise concoctée par Alexis, toujours actif en cuisine, ainsi qu’une part de fondant au chocolat, l’heure approche, il va falloir y aller… Mais Jon, notre coach de toujours et hôte d’un jour a une petite surprise pour nous ! De magnifiques bandeaux à l’effigie des Pious. Cette petite attention nous amuse tous et vient nourrir sans nul doute notre motivation. Nous les arborerons avec fierté à chacun de nos matchs !

Arrivé au gymnase, le début de l’aventure

Sortir de chez Jon, faire dix mètres, et nous voilà au gymnase. Le premier match est en cours. Les X’trèmes, nos aînés dans ce groupe, jouent déjà et d’autres Phoenix s’affairent à la buvette. Avec cette présence du club et tous ces sourires, le week-end s’annonce radieux.

C’est dans cette convivialité que nous improvisons notre premier échauffement. Quelques lancers dans un couloir étroit pour travailler le poignet, avec des pompes en guise de gages si le disque touche un mur. S’en suit un échauffement plus sérieux et classique en attendant que le terrain se libère… Ca y est. Notre programme s’ouvre avec les Synoptic.

Match 1 : Synoptic-Pious

Une entrée en matière idéale pour ce premier match ! Porter par notre envie nous menons 3-1. Mais les Synoptic se reprennent. Leur nouvelle énergie nous fait faire plus d’erreurs offensives. Nos disques tombent, tout ce déchet les fait remonter et prendre la tête. Notre mental en prend un coup et notre défense jusque-là organisée et agressive craque… Le match se termine sur une défaite 12-4. Nous aurions pu mieux faire. A nous de ne pas craquer la prochaine fois…

Match 2 : Hot-Pious

Ce deuxième match s’annonce bien plus complexe à aborder. Face aux diables orange du hot il va falloir redoubler d’effort ! Le match commence plutôt bien, nous nous rendons coups pour coups jusqu’au score de 2-2. Fidèle à « [n]otre réputation de faire mal en début de match » nous dira le capitaine des hot. Mais rapidement, les hots nous maîtrisent. En alternant une défense individuelle efficace et une défense de zone qui met une grande pression sur nos handlers. Nous manquons de réalisme et avons donc du mal en attaque. Notre défense reste engagée mais nos adversaires prennent le large jusqu’à 10-2. La fin du match arrivant, nous regagnons le chemin de la zone pour deux petits points mais nous nous inclinons avant la fin du temps sur un score de 13-4.

Notre petite journée s’arrête là avec deux lourdes défaites. Les scores des deux matchs sont similaires mais le niveau n’était pas le même et est allé crescendo. Nous aurons une grosse journée dimanche pour sortir la tête haute de nos matchs et ne pas nous laisser écraser. Et pourquoi pas accrocher une petite victoire ?

Dimanche 11 février 2018
Match 3 : X’trèmes-Pious

Aujourd’hui la journée commence tôt. Nous ouvrons cette deuxième journée avec un duel que nous attendions, contre nos chers X’trèmes. Eux aussi avaient apparemment noté ce match d’une petite croix. Notre départ canon de la phase aller n’est pas rendu possible cette fois, les X’trèmes sont en place et entrent bien dans le match. Mais nous sommes également présents avec une défense rude et hargneuse. Malheureusement un relâchement de notre part laisse finalement la porte de notre zone ouverte… La défense de zone avec un « lapin crétin » nourri aux carottes bio de nos adversaires bloque une fois de plus nos handlers. Nous avons de la peine à nous sortir de notre camp… Au final, un score de 11-4 en notre défaveur. Un score logique, nous n’avons pas su être efficaces face à la zone des grands Phoenix…

Match 4 : Zérogène-Pious

Avant dernier match de notre week-end. A notre tour de mettre en place une défense de zone. S’étant frotté à celle des X’trèmes, à nous d’utiliser notre « lapin crétin », Jérôme et « son troisième poumon » comme l’a si bien dit le capitaine des zérogène. Défensivement, notre lapin est increvable, le premier rideau est efficace et derrière, la couverture communique plutôt bien. Si à l’entraînement, la mise en place de notre zone était assez floue, aujourd’hui nous trouvons nos repères. Mais le temps de la mise en place laisse quelques espaces malgré tout. Offensivement nous menons quelques enchaînements propres et d’autres très osés. Notre état d’esprit reste le même tout au cours du match et malgré un petit point refusé en zone nous savons rester engagés. Nos moments de doutes des matchs précédents sont oubliés, mais malgré tout le score reste lourd avec une défaite 11-5. Mais nous nous sommes libéré lors de ce match et, sans mauvais jeu de mots, nous avons pris beaucoup de plaisir contre les zones zérogènes.

 

Match 5 : UPA-Pious

Notre dernier match s’annonce être le plus difficile. Contre UPA, l’équipe invaincue de cette phase retour, personne ne nous attends. Même pas nous. Mais cette absence de pression et notre envie d’engagement nous font pousser des ailes. Nous souhaitons bien terminer ce week-end et prenons ce match avec le sourire. Après quelques points intenses, nous levons la tête vers le tableau des scores. 4-4, nous sommes présents et nous accrochons l’UPA ! Nos repères trouvés lors de notre dernier match nous permettent d’alterner plusieurs stratégies défensives entre une zone classique 2-1-2 et la zone du lapin. En défense individuelle nous restons accrochés à notre joueur. Le score serré et les encouragements de tout le club nous portent !

L’UPA fait malgré tout un break d’un point, 6-4, mais pas plus, nous restons accroché et donnons tout ce que nous avons. Nous nous voyons même revenir à égalité à 8-8. Puis nos adversaires marquent les premiers. 9-8. La sirène retentit, cap à 11. Nos yeux brillent et notre sourire ne décroche pas. Tout est possible et notre énergie est toujours présente. Au bord du terrain, tous les Phoenix sont avec nous. Mais finalement, au bout du suspens, nous nous inclinons 11-9, mais cette courte défaite à un goût de victoire pour nous ! Quel match !

Mais ça y est, le week-end est déjà terminé… Au final, l’ambiance et le dernier match nous aide à oublier nos défaites. Nous avons sentis notre niveau augmenter tout au long de cette compétition et avons passé un moment très agréable. Et en plus nous sommes 6e de DR2, une très belle performance !

Notre équipe est soudée et passer du temps ensemble est toujours un plaisir : les triplettes de Montrouge, Sarah, Mounia et Aurelia, notre incontournable capitaine, Marie la battante, Matthieu notre jeune doyen et atout expérience, Antoine le diable bondissant, Jérôme le lapin crétin, et Alexis et Octave les grands dadais ainsi qu’à Jon, le coach qui nous supporte.

Un grand merci aux X’trèmes et aux Phoenix de passage pour les encouragements et les sourires.

A l’année prochaine !

Octave, joueur et reporter pour les Pious

PS: Pour voir le texte en VO c’est ici.

Un week-end pas comme les autres

C’était à la fin du mois de Novembre, un week-end qui ressemblait aux précédents en tous points. Tous ? Non ! C’était l’irréductible week-end du premier tour du championnat régional pour l’équipe des Phoenoménix. Toute l’équipe était prête à affronter les affres du premier match, qui était pour certains, Leur premier match, avec un grand L.

Nous sommes tous arrivés à Nemours par petits groupes, certains étant venus en train et d’autres en voiture, parce que Nemours, c’est loin ! Les matchs ont déjà commencé, il en reste deux avant le nôtre contre l’équipe des Synoptiques. C’est donc tout naturellement une heure et demi avant le match que Vivien, notre coach, nous informe de la technique de défense des Synos qui était inconnue à la plupart d’entre nous, la défense en zone. Une explication brève et concise, et avant de s’en rendre compte, c’est l’heure d’aller s’échauffer. Le terrain est grand et occupe la quasi totalité du gymnase, ne laissant pour s’échauffer qu’un long couloir de deux mètres de large.

Samedi 25 novembre 2017
Synoptic3 – PhoenoméniX

Arrive l’heure du match. L’engagement est lancé, la pression qui jusque là était gérable, commence à se faire ressentir. Nous essayons de gagner du terrain tant bien que mal face à cette défense en zone qui nous est peu habituelle et nous donne du fil à retordre. Quelques lancés ratés, quelques passes un peu trop audacieuses nous laisseront à la fin du temps réglementaire de 25 minutes sur le score de 6-2, en faveur de nos adversaires. Puis c’est l’épiphanie. Nous avons enfin compris comment contrer cette défense si efficace. Enchaînement de petites passes entre handlers et premier de stack dans les espaces, nous les fatiguons, gagnons du terrain, et remonterons ainsi à 6 partout ! Le match dure depuis déjà plus de 40 minutes et la fatigue commence à se faire sentir et nous concédons un point, et sommes donc menés 7-6. Le droit à l’erreur n’est plus permis. Nous puisons dans nos ressources et continuons à jouer notre meilleur jeu. 7 partout ! L’espoir est encore là. Un dernier effort, une dernière passe et c’est la victoire ! 8-7 pour les PhoenoméniX. Sauts de joie, exultations, c’était dur, mais on l’a fait. Après 50 minutes de match et avoir foutu le planning de la journée en l’air, nous avons gagné ! Tout ça pour apprendre pendant le déjeuner que les Synoptiques étaient forfaits pour manque de joueur et que nous avions déjà gagné 13-0…Mais malgré tout, merci Vivien et Mika de n’avoir rien dit. Grâce à vous, on l’a gagné sur le terrain ce match !

Disc’lexiques 2 – PhoenoméniX

Les matchs s’enchaînent puis arrive l’heure de notre deuxième rencontre, contre les Disc’lexiques. Les ayant vu gagner leur premier match 13-0, c’est moyennement confiant que nous rentrons sur le terrain, et nous avions bien raison. Supérieurs physiquement, techniquement et plein de réussite, les Disc’lexiques se sentent pousser des ailes et lancent leur rouleau compresseur dans notre direction. De notre côté, nous avons fait notre maximum et sommes passé à deux doigts de marquer à plusieurs reprises. Mais leur supériorité ne fait aucun doute, et nous nous inclineront humblement sur le score de 0-13. C’est l’heure de rentrer se reposer car la journée à été rude, et demain, Rebel’hot !

Dimanche 26 novembre 2017
Tsunamis 4 – PhoenoméniX

Deuxième jour, premier match contre les Tsunamis qui jouent chez eux. Nous savons que le match va être difficile mais nous allons tout faire pour tenter de nous imposer. Le match commence et comme le premier jour, le départ est difficile. Des erreurs, des lancés trop difficiles nous vaudront d’être menés 7-2 à la fin du temps réglementaire. Mais nous continuons à nous battre ! Nous sommes remontés hier, pourquoi pas aujourd’hui aussi ? Ils commencent à fatiguer et ont commencé à défendre en zone. On peut y arriver ! Nous remonterons jusqu’à 7-4 mais nous inclinerons finalement 4-9.

Rebel’Hot – PhoenoméniX

Puis arrive l’heure du dernier match contre les Rebel’hot. Nous sommes tous exténués mais c’est le dernier match alors autant tout donner. Et c’est un départ sur les chapeaux de roue pour les PhoenoméniX ! Nous posons notre jeu, les appels sont propres, les passes également, tout le monde touche le disque et nous menons 5-0 ! Les deux équipes se donnent à fond, il y a des plongeons, des contacts mais le tout sans blessure et tout cela dans la bonne humeur et le fair play. Fin du temps réglementaire et nous menons 7-2. C’est la dernière ligne droite, nous touchons au but, mais restons concentrés jusqu’au bout ! Nous nous imposerons finalement 9-2.

Quel week-end !

 

C’est l’heure de rentrer, parce que demain c’est lundi et c’est le retour à la réalité après ce week-end de rêve. Je tenais à remercier spécialement le n°11 de l’équipe des chacals picards qui aura illuminer le week-end par sa…joie de vivre !

Et je tiens à remercier également (et plus sérieusement) tout l’équipe : Radi, Marie, Evelyn, José, Aurélien, Damien, notre capitaine Mike et notre coach Vivien.

Merci à tous pour ce superbe week-end ! Je penserai à vous pour les phases retours depuis la Nouvelle-Zélande.

A vous les studios, à ciao bonsoir !

Antoine, joueur et reporter pour les PhoenoméniX

Coup de chauds ! à Luzarches

Les Phoenix ont mis la barre très haut en ce qui me concerne avec leur slogan : Pensées positives, résultats positifs. Autant dire que si je n’ai pas de problème avec la fin, le début relève quasi de la mission impossible 🙂

En tout cas, cette phase retour OPEN pouvait se résumer en La course à la montée en D3

Après une première phase exemplaire au niveau jeu comme au niveau spirit, les Phoenix sont venus en découdre en ce dimanche de fête des mères 2017 (que tout le monde a oublié). Et oui la poule haute ne comptant que 4 équipes (Ah Ouh Puc 3, Friselis, Phoenix et Rising Sun), l’organisation a décidé de rassembler la compétition sur une seule journée. Rendez-vous était donc pris à Luzarches sous une chaleur plus qu’étouffante. Pour cette occasion les 14 nominés Phoenix, emmenés par Capitaine Jon, sont Adrien, Antoine, Étienne, Guillaume, Houcine, Jérémie, Jérôme, Kao, Michaël, Mousse, Oliv’, Patoche et Vivien.

Phoenix_OutdoorDR_20170528A

1er Match: 11h00 – Ah Ouh Puc 3

Un match d’ouverture rêvé pour les Phoenix! En effet, nous avions déjà défié cette équipe lors de la phase aller et la rencontre s’était soldée par un score sans appel de 13-4. Mais les conditions réunies aujourd’hui sont moins venteuses et on sent les parisiens revanchards, il ne faudra pas se laisser surprendre!

Nous faisons une très bonne première mi-temps et arrivons avec une confortable avance: 8-2. En deuxième mi-temps on a envie de jouer et se faire plaisir donc chacun prend un peu plus de risque avec plus ou moins de réussite. On voit de belles choses comme de mauvaises mais notre collectif est plus homogène qu’Ah Ouh Puc 3. On prend le large et terminons la partie sur le score de 15-2.

2ème Match: 14h00 – Friselis 3

Nous avions pu observer cette équipe le matin même contre le Rising Sun et malgré leur anciens avec beaucoup d’expérience, certains jeunes avec une technique plus fébrile étaient bien en jambes et propres dans leurs passes.
Nous débutons le match sur la même dynamique que le précédent mais la résistance est plus marquée chez Friselis3. Certains d’entre nous peinent en plus à rentrer dans le match mais nous tournons tout de même à la mi-temps avec une légère avance. La seconde partie est du même acabit mais nous profitons bien des erreurs de nos adversaires pour clôturer la partie 15-9.

Le Rising ayant lui aussi gagné ses deux matchs, nous auront donc droit à une finale pour notre dernier match. Les 2 équipes enchainent sans attendre … avec une pause de quelques minutes.

3ème Match: 15h30 – Rising Sun

C’est donc la finale qui s’annonce terrain 1 pour connaître le vainqueur de la division régionale Ile-de-France qui accèdera l’année suivante à la D3. Cela fait 4 ans que le Rising Sun échoue à la seconde place donc inutile de vous dire qu’ils sont déterminés à la jouer à fond. Leur effectif même inférieur en nombre par rapport aux Phoenix est d’excellente qualité avec des stratégies bien rodées depuis des années. Le match s’annonce accroché.

Et le Rising Sun ne perd pas une seconde et commence le match sur les chapeaux de roues. Ils prennent rapidement un puis deux break d’avance aux yeux et à la barbe des Phoenix (5-2). Chaque point est célébré de leur côté par des cris, des encouragements. La dynamique est clairement de leur côté alors que Phoenix est plus dans le dure, les visages sont fermés. A 7-2, un bon coaching par un changement de ligne permet au Phoenix de reprendre un peu confiance en marquant. Malgré cette reprise en main fébrile, nous stabilisons l’écart et atteignons la mi-temps avec un retard de 4 points (8-4).

A la reprise du match, le Rising a l’attaque et marque son point avec aisance (9-4). A ce moment là, si on ne fait rien côté Phoenix, ça sent le roussi et il ne nous restera plus qu’à aller manger les brochettes de la buvette pour se consoler!

C’est sans compter sur le collectif et les conseils des coachs. En effet après quelques ajustements défensif, le travail paye. On se remet en confiance et on grappille un peu de terrain pour revenir à 3 longueurs du Rising (10-7). De beaux catchs en zone nous redonne le sourire et on commence à s’emballer à chaque point marqué pour rentrer dans une émulation positive. En approchant de la fin du match les points sont de plus en plus accrochés et beaucoup de « call » sont appelés. Certains joueurs se blessent, sûrement dû aux conditions éprouvantes et à la qualité du terrain (dur et pas toujours régulier). Cela ne fait les affaires du Rising, inférieur en nombre. Nous prenons un avantage psychologique en faisant un belle remontée à 12-11.

Après une adaptation de notre zone lors d’un temps mort, nous revenons finalement à égalité 12-12. Ce sera donc un match à l’universe avec attaque pour le Rising. Houcine annonce la ligne de défense qui devra tout donner pour ne rien regretter de cette saison d’efforts aux entrainements. Notre défense de zone ralentit bien la montée des Cristoliens. Malgré un jeu de handleurs propre ainsi qu’une bonne discipline, ils finissent par craquer en sautant un swing en upside sur lequel nous faisons une défense. Nous récupérons le disque mais après quelques passes, Houcine acculé contre la ligne tente une longue passe flottante en zone pour Vivien. Celui-ci bien placé, la rate de peu … et le disque finit dans les bras de Mousse qui rodait par là!!!

Point final de la remontada et victoire des Phoenix 13-12 pour un match sous haute tension.TropheePhoenix2017

Après Houcine et Patoche ont chialé comme des madeleine, on a attendu 3 plombes la remise des prix et on est rentré dans les bouchons sur Paris. #joie #penséespositives

Rendez-vous l’année prochaine en national 3.

Merci à Jérém, auteur de ces lignes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats certes officiels mais moins sexy ici.

 

Phoenix_OutdoorDR_20170528B

Ce samedi, c’est mardi !

Mardi gras oblige, ce samedi 25 février, les coachs avaient accepté une petite dose de Commichouille pour l’entraînement. Le thème était station de métro.

A notre grand regret, Etienne Marcel n’avait pas pu être des nôtres.

MardiGras201702Mais étaient tout de même présents : Monceau, Rue de la Pompe, Pigalle, École Militaire, la famille Anvers, les soeurs Maraîchers, Nationale, Hawaï et Couronnes. Château d’eau et Magenta étaient aussi là mais ne les cherchez pas sur la photo…

A l’issue d’un vote à l’unanimité, la Commichouille rendait dans la plus grande transparence le verdict suivant :

312_MardiGras20171er Javel, 2ème Ecole militaire, 3ème Rue de la Pompe

« I never lose. I either win or learn.* » Nelson Mandela

Le week-end du 18 et 19 février 2017 se déroulait à Nemours la phase retour poule haute de la 2ème division régionale indoor. Pour l’occasion 10 Pious étaient présents pour tenter une montée en DR1, ou au minimum, se faire plaisir.

La composition était la suivante : Alex, Anna, Aurélia, Batou, Evelyn, Jérôme, Master O, Mat, Mika et Sonia, coachés par Houcine.

PiousNemours2017

1er match : Frogs

Alors que c’est le deuxième match de la journée pour les Frogs (avec notamment l’ancien Phoenix Zim), les Pious commencent juste le week-end, et d’une belle manière : après 5 minutes de jeu le score est de 4 à 1 en faveur des Phoenix, avec de belles phases de jeu ainsi qu’un peu de réussite. Le vent tourne en milieu de match : les grenouilles sont plus incisives en attaque et présentes en défense. Les poussins se font finalement gober 11 à 7.

2ème match : Tsunami

Les Tsunamis font figure de favoris avec leur équipe très jeune, mais pratiquant curieusement un jeu calme et posé. Dès l’entame de match, la différence technique et physique entre les deux équipes se fait sentir et le résultat est sans appel : les poussins se noient dans une vague de jeunesse 13 à 2.

3ème match : Iznogood

Un match qui semble à notre portée : une équipe de jeunes comme les Tsunamis (accompagnés d’un joueur expérimenté), mais qui semble moins patiente et plus fébrile techniquement. Les premiers points sont pour les joueurs du grand Vizir qui nous surprennent avec leurs longues. Les Pious reviennent en milieu de partie avec un bon flow mais trop tard : les poussins se font saigner 12 à 9.

C’est fini pour ce premier round. Malgré ces trois défaites, un bilan positif : l’équipe a progressé tout au long de la journée grâce aux précieux conseils du coach.

Pour fêter ça, une partie de l’équipe s’octroie un repas bien mérité à la Quincaillerie Générale de Montrouge.

PiousQuincaille

4ème match : Friselis

Pour le premier match dominical, les Pious sont motivés d’autant plus que c’est un match abordable malgré un joueur des Friselis qui semble au-dessus du lot. Mais il semblerait que le tartare de la veille ait vraisemblablement été mal digéré : les poussins se font sévèrement sardiner 13 à 2.

5ème match : PUC défaite 11-6

Après cette défaite matinale, les Pious ont envie de montrer qu’ils peuvent mieux faire même contre un adversaire a priori plus fort. C’est un match très engagé avec de belles phases de jeux et de belles défenses des deux côtés (malgré une méconnaissance manifeste des règles des deux équipes). En définitive et après un beau final, les poussins perdent à la parisienne 11 à 6.

*** ENTRACTE ***

Le 19 février, qui est connu comme la promulgation de la loi de sûreté générale de 1858 marquant le durcissement du régime impérial de Napoléon III suite à l’attentat d’Orsini, est également l’anniversaire d’un Piou : Batou, dont on taira par pudeur son âge christique.
Pour l’occasion ont été soufflés trois bougies plantées sur de succulents gâteaux marocains amenés par Houcine.

PiousAnniv

*** FIN DE L’ENTRACTE ***

6ème match : Synoptic

Pour le dernier match nous affrontons la seule équipe qui nous a battus à l’aller : nous connaissons leur zone et nous avons été coachés en amont pour savoir comment la déjouer. Étrangement, les Synoptic font de la défense individuelle pour commencer, mais les Pious ne sont pas déstabilisés : le score en première moitié de match est de 3 à 3. A partir de ce moment-là, les Synoptic décident de mettre la zone, et là, malgré les conseils du coach, c’est la débandade des poussins qui n’arrive pas à passer le mur Synoptic : les poussins se font aplatir 12 à 3.

On retiendra d’abord que les Pious ont tenu au moins 25 minutes par match (même contre les Tsuna !), et que malgré un très faible pourcentage de victoire, les poussins ont surtout passé un bon week-end qui a leur a permis de progresser, et le tout dans l’fun !

Merci à Alex, auteur de ces lignes. Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats certes officiels mais moins sexy ici.

* « Je ne perds jamais. Je gagne ou j’apprends. »

Les Phoenix sont de retour à Créteil !

Le week-end du 14 et 15 janvier se déroulait à Créteil la phase retour de la 2ème division indoor. Pour l’occasion 10 valeureux combattants avaient pour mission d’assurer le maintien du club à ce niveau après une bonne phase aller qui nous avait tout de même obligés à jouer la poule basse.

Une grande majorité de joueurs déjà présents à l’Ile de Ré étaient encore là pour le retour en Ile-de-France. Adrien, Antoine, Guillaume, Houcine, Jerem, Jon, Ludo, Marco, Mousse et Vivien avaient donc pour objectif de défendre les couleurs des Phoenix avec dans les cœurs de nombreuses pensées pour Kao et Nico nos deux blessés…

Ce week-end démarra donc par un court trajet, cette fois ci vers Créteil, où Jon nous accueillit chez ses parents pour un bon repas avant de débuter la compétition. C’est donc autour d’une bonne assiette de pâtes et d’une galette des rois (merci encore à Guillaume pour avoir choisi les parts, ce qui mit fin aux carences de grosse galette) que le week-end commençait dans la joie et la bonne humeur !

TiDejGoutu2017

1er match : On veut geler Mr Friz

Pour ce premier match, nous retrouvions une équipe rennaise qui nous avait battus à l’aller sur un score assez large de 10-6. Après un début de match très serré, de nombreux turns et des cuts qui permettaient aux deux équipes de se mettre en jambe, les Phoenix décidèrent de mettre en place leur zone magique à 4 partout. L’effet fut immédiat et nous prenions le large pour mener 6-4. Cette avance nous permit de gérer tranquillement la fin du match sans paniquer et en développant notre jeu pour assurer une victoire et rendre la pareil aux Mr Friz. Victoire sans appel 10-6 et le week-end commence bien !

2ème match : Eclipse partielle de soleil…

Notre second match nous oblige à affronter nos meilleurs « ennemis », qui nous accueillent pour ce week-end. Le match à l’aller s’était conclu par une large victoire de notre part mais dès le départ nous avons constaté que l’équipe du Sun était fortement renforcée afin d’assurer le maintien.
Et nos craintes se confirmèrent avec un début de match catastrophique où nous nous retrouvons menés 5-0. A l’entrée du cap, nous accusons toujours un retard de 5 points. Malgré une belle résistance par la suite et une belle réaction d’orgueil qui permit d’éviter la déculottée et même de revenir à 1 point décart, nous finissons par nous incliner 12-10, non sans avoir fait douter par moment cette belle équipe !

Après cette première journée, certains Phoenix rentrèrent chez eux pendant que d’autres finirent la soirée chez les parents de Jon autour d’une piscine et d’un billard.

3ème match : Ne pas se laisser piquer par les Moustix

Ce premier match du dimanche matin nous oppose aux Moustix lyonnais. Un match à notre portée à condition de jouer sérieux et de développer notre jeu Phoenix sans vouloir se précipiter. Après un début de match serré comme à notre habitude où nous nous retrouvons mené 5-3, nous décidons enfin de nous réveiller et de mettre en place notre jeu. Cinq points plus tard, la donne a changé puisque nous menons désormais 8-5. La fin de match se termine en toute sérénité et nous parvenons à nous imposer 10-7. L’objectif est maintenant de réussir à rentrer dans le match dès le début afin d’éviter de devoir courir après le score.

4ème match : Il faut gravir l’Everest

Pour ce deuxième match dominical, l’Everest pontissalien se dresse face à nous ! A fond dès le premier point, nous parvenons pour une fois à mener rapidement 3-0, ce qui laisse présager un match plutôt tranquille… Mais décidément nous n’arrivons pas à tenir le rythme et quelques points plus tard tout est à refaire (3-3). Ce début de match décousu se poursuit et nous reprenons 3 points d’avance que nous parviendrons à garder jusqu’au bout puisque nous nous imposons 10-5. Même si le score est plutôt large en notre faveur, il faut encore corriger certaines erreurs de précipitation par moment afin d’éviter de se faire surprendre.

5ème match : Offrir un « vol gratuit » pour le retour au Freevol

Ce dernier match du week-end nous oppose à une équipe de Voujeaucourt qui joue son maintien en D2. Il nous faudra réussir à canaliser leur fougue et leur jeunesse pour que l’on s’impose. Après un début de match serré comme d’habitude, les points s’enchaînent et chaque équipe prend par moment de l’avance sans parvenir à se détacher complétement. Finalement nous parvenons à mener 9-7, cap à 10… Et là le trou noir… Plus personne ne se souvient de ce qu’il s’est passé… mais quelques minutes plus tard le score est de 10-9 pour Freevol… Une défaite qui fait mal au crâne pour nous et en particulier à notre coach Houcine qui voulait marquer son grand retour à la compétition par une action individuelle exceptionnelle lors du dernier point !

Le week-end s’achève donc par cette déception même si au final l’objectif est atteint avec le maintien en D2 et une deuxième place de la poule basse. Trois belles victoires sur le week-end et deux défaites de peu qui laissent augurer un futur encore meilleur ! Le niveau de jeu a parfois été très bon sur ce week-end malgré quelques passages à vide qu’il faudra réussir à corriger pour progresser !

D2_2017_Phoenix

Signé Vivien, le Prince des Phoenix

Tsunamixte 2017 : Onne Année !

Pour le premier tournoi de cette nouvelle année, une nouvelle équipe Phoenix allait se frotter au gratin de l’ultimate indoor mixte en ce beau week-end du 28-29 janvier 2017.

Une équipe composée d’anciens, bien rodés à ce tournoi, Marie, JoëlJoël et Jon accompagnés de petits « nouveaux » dont c’était la première participation : Evelyn, Mounia, Sarah, Étienne, Oliv’ et William.

Tsu2017_Phoenix

Une fois la bénédiction présidochienne reçue porte d’Orléans au petit matin, la fine équipe s’élançait vers Nemours.

A noter toutefois une absente de marque terrassée par la grippe : Aurélia. Du coup dès vendredi midi elle divait sous la couette pour un week-end ressemblant en gros à ça.

Grippee

A peine lancés sur l’A6, certains ou plutôt certaine se sente inspirée par le thème de cette 12ème édition du Tsunamixte Les Douze coups de minuit. Ainsi une fameuse handleuse des Phoenix n’attend pas les Douze coups de minuit pour, avant même l’arrivée sur Nemours, déclarer telle Cendrillon : « Oups ! Je crois que j’ai oublié mes pantoufles de vair… »

BeauxChaussons

L’autre thème étant Douze ensemble c’est par une belle solidarité féminine que nous avons pu équiper notre Cendrillon. Faute de prince charmant, c’est indirectement les chaussons d’Aurélia qui allait permettre de sauver la mise. Le tournoi pouvait commencer.

Samedi 28 février – Matchs de poule

1er match face aux Razmokets

Une équipe de jeunes minettes et minots, pas forcément hauts comme trois pommes. On sait que ça va être dur. Ça l’est effectivement. Mais on joue nos points sans parvenir à remplir complètement l’objectif de jouer les 25 minutes. Au final on s’incline logiquement 13-3, malgré la garra de Mounia. Pour la petite histoire, les Razmokets finiront 3ème du Tsunamixte…

2ème match face aux Zérogênes

Entame de match difficile : évidemment ils nous posent leur zone en défense et on se prend 5-0 . Si Marie avait des interrogations sur les petits ronds de leur maillots, nul doute que pour l’instant c’était bien pour leur donner plus de sensations et de plaisirs…

On change de tactique et on met alternativement Sarah et Evelyn en longue pour étirer. Tout va mieux. On s’incline 8-4 , le retard pris initialement n’ayant jamais pu être remonté. Evelyn finit MVP du match.

3ème match face aux Fristyle

Contre toute attente, on fait un superbe début de match. On reste collé au score jusque 5-5. Puis peut-être coup de fatigue de Phoenix, ou un Étienne fracassé, mais Fristyle prend le large pour s’imposer 10-5.

En finissant sur l’ultime marche de la poule, nous jouerons Dimanche pour les places de 25 à 32.

Pour la soirée on fait deux équipes : pendant que l’une va préparer les costumes et prépare la soirée avec un atelier peinture,

BoSetTable

Oh les beaux sets de table !

… l’autre part faire quelques courses pour l’apéro mais aussi acheter une belle genouillère droite pour Étienne qui a mal à la cheville gauche (Vous n’avez pas compris ? Nous non plus !!!).

Aux douze coups de minuit nous sommes fins prêts pour souhaiter une Onne Année.

OnneAnnee

Après la soirée et le times-up de rigueur, dodo en vue du tableau du lendemain.

Dimanche 29 janvier 2017

1/4 de finale poule basse face aux UltimateDeLux

Début de matinée intense. Étienne blessé reste sur le banc pour jouer les docteurs. Certes au début, le toubib glande en tripotant ses bandes. Mauvaise idée : cela semble troubler nos filles. Tour à tour, elles invoquent « Injury » sur le terrain, qui pour se faire masser les adducteurs, qui pour se faire masser la fesse gauche, qui pour un bouche à bouche… pour in fine refouler le terrain toutes ragaillardies.

Visiblement cette nouvelle tactique paye puisque nous engrangeons notre première victoire. Au passage, un p’tit clin d’oeil à qui vous savez : il paraît qu’au Luxembourg le drop de pool, ça n’existe pas !!!

1/2 finale Ultimate Champagne

Leur nom donne la couleur : ça va balancer notamment en up-side. Malgré un gros match dont une magnifique Callahan de Jon où tout le gymnase se lève, et des feintes gracieuses en pied de pivot de Sarah, nous nous inclinons 9-6. Peut-être que l’on pêche un peu sur le physique : moins de lucidité, des jambes un peu plus lourdes après chaque point…?

Repêchage face aux Révos

C’est un peu un match de répétition en vu du championnat. On s’incline largement en dépit de jolis points et de quelques regrets sur des appels contestés voire contestables mais c’est l’esprit du jeu qui prime.

Un week-end sympa dans un tournoi grandiose impeccablement organisé.

PhoenixTsunamixte2017web

Les Phoenix vous donnent rendez-vous l’an prochain toujours au même endroit et à la même date !

Et si vous ne croyez pas à toute cette belle prose parfaitement authentique vous pouvez toujours aller vérifier les résultats, certes officiels mais moins sexy ici.